Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

5 astuces d’une traduction de brevet technique réussie

De nos jours, la traduction d’un brevet se veut importante et désormais presque incontournable pour conserver son invention dans tous les pays. En effet, si la même idée est...

Publié par Elodie

De nos jours, la traduction d’un brevet se veut importante et désormais presque incontournable pour conserver son invention dans tous les pays.

En effet, si la même idée est déposée avant vous dans un autre pays, vous perdez alors l’occasion de conquérir un nouveau marché.

C’est pour cela qu’il va être important de faire traduire son brevet presque en même temps que sa rédaction. Ainsi, cela est une garantie permettant de conserver l’authenticité de son idée partout dans le monde.

Il existe quelques conseils pour que la traduction de ce dernier soit réussie, nous allons donc dès maintenant vous présenter tout cela.

 

1. Trouver un traducteur expérimenté dans la traduction de brevets

Il est important de confier la traduction de son brevet à une personne ayant une expérience conséquente avec ce domaine.

Le plus souvent, c’est le domaine scientifique dans lequel le plus de brevets sont proposés chaque année.

Ainsi, un traducteur professionnel ayant une expérience dans le secteur du médical ainsi qu’un passé riche en traduction pour ce genre de document est probablement le traducteur idéal pour votre document.

Comme la traduction est souvent extrêmement technique, le choix du professionnel de la traduction n’est pas à prendre à la légère.

Il est important de prendre son temps avant de choisir la bonne personne car les conséquences d’une mauvaise traduction peuvent être désastreuses.

 

2. Avoir une traduction conforme au brevet initial

La traduction d’un brevet est un exercice complexe car le domaine est souvent très précis et ne doit donc comporter aucune erreur.

Prenons l’exemple d’un brevet pour un nouvel appareil médical, si la traduction de ce dernier n’est pas bonne, sa conception ainsi que sa commercialisation dans le pays pourraient être compromises.

Il est alors important de vérifier certains points de la traduction :

  • Les descriptions doivent être aussi précises que le brevet original
  • Si des formules mathématiques ou chimiques sont présentes, elles doivent être justes
  • Il n’y a pas d’erreurs de traduction
  • Il n’y a pas de faute d’orthographe

En vérifiant tous ces points, vous vous assurez que le travail a été réalisé correctement et que votre brevet peut être présenté en toute sécurité.

traduction de brevet
Source : freepik.com

 

3. Faire appel à un relecteur

Le relecteur va avoir pour mission de relire la traduction réalisée. Cela permet alors d’apporter un regard neuf sur cette traduction et donc, de constater si d’éventuelles erreurs se sont glissées dans l’ouvrage.

La relecture est réalisée à l’issue de la traduction et a pour but de corriger toutes sortes d’erreurs qu’aurait pu réaliser le traducteur.

Par exemple, une faute de frappe, un changement de police etc. Tout cela fait partie des missions du relecteur.

En faisant appel à ce professionnel de la relecture, vous garantissez une traduction de qualité.

4. Proposer un glossaire au traducteur

Le glossaire peut être une aide précieuse pour le traducteur en charge de traduire votre brevet.

En effet, même s’il est du milieu, il y a parfois des définitions très techniques et poussées qui vont demander un niveau de compréhension assez important.

Ainsi, si le traducteur a la possibilité de s’appuyer sur un glossaire pour ce qui lui semble complexe, l’avantage sera important.

En effet, vous gagnerez financièrement car le temps de traduction sera surement réduit et de plus, la qualité de la traduction sera meilleure.

traduction de brevet
Source : pixabay.com

5. Eviter de vouloir faire des économies

La traduction d’un brevet demande un budget important car il si vous souhaitez le déposer dans plusieurs pays, vous devrez alors faire appel à plusieurs traducteurs.

À savoir
En Europe, sachez qu’il est également possible de demander à l’Office européen des brevets de faire une demande afin d’obtenir directement la propriété de votre invention dans plusieurs pays.

Cela vous fera déjà économiser plusieurs milliers d’euros.

La traduction d’un brevet est un exercice complexe qui va demander beaucoup de temps et de connaissances dans le milieu.

En effet, si vous souhaitez une traduction qualitative, il est nécessaire de faire appel à un traducteur professionnel s’y connaissant un minimum dans le domaine.

Enfin, pour obtenir une traduction de qualité de votre brevet, nous vous conseillons de solliciter un traducteur professionnel.

Confiez votre projet de traduction dès maintenant à des traducteurs spécialisés sur Traduc.com.

 

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Facebook va privilégier les amis et la famille au détriment des marques et des médias

L’année commence plutôt mal pour les community managers : Facebook annonce une mise à jour de son algorithme qui aura un impact important sur la...

Publié le par Thomas Coeffe
Webmarketing

UX Design : l’intérêt des microinteractions pour informer, distraire, expliquer, attirer, récompenser et amuser les utilisateurs

L’équipe du Blog du Modérateur est arrivée au web2day : durant trois jours, nous tenterons de retranscrire le contenu des meilleures...

Publié le par Thomas Coeffe