Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Mélanger photo et illustration, une technique gagnante

Il n’est pas toujours facile de devoir choisir entre les photographies et les illustrations. Les deux ont leurs avantages, comme leurs amateurs. Et si la meilleure option, c’était...

Publié par Florian Fattier

Il n’est pas toujours facile de devoir choisir entre les photographies et les illustrations. Les deux ont leurs avantages, comme leurs amateurs. Et si la meilleure option, c’était de mélanger les deux pour des compositions originales et inspirées ?

 

Les images nous entourent quotidiennement.

Les images sont le reflet du monde qui nous entoure. Elles sont le miroir de tout ce que nous voyons autour de nous. On les retrouve sur tous les supports possibles : écrans, documents professionnels, album, murs, carton d’emballage…

Les images sont aussi des concepts et des pensées que l’on peut retrouver dans les illustrations, les photographies ou la peinture.

On se sert des images sous toutes leurs formes, abstraites, ou réelles, imprimées ou projetées. Elles sont un moyen de communication extrêmement puissant. L’impact des images est considéré comme plus important que d’autres éléments. La preuve en est avec ses slogans ou citations qui inondent notre quotidien :

« le poids des mots et le choc des photos » ou « une image vaut mille mots ».

Concevoir un graphique doit aider à faire du lien avec les mots. Il peut aussi à lui seul être « les mots ».

Les différents types d’images

Dans le graphisme, on utilise différents types d’images pour créer nos supports et illustrations.

  • Les photographies

Se sont des images qui représentent la réalité. Elles sont réelles, concrètes. On s’en sert pour illustrer des reportages qui parlent de la vie, de l’actualité entre autres.

  • Les dessins

Comme les illustrations, ils sont créés le plus souvent ou reproduits. Ils donnent la possibilité d’apporter des modifications par rapport au réel. Ils peuvent servir de croquis, pour montrer une version non définitive d’un projet. On les retrouve dans les journaux satirique où ils peuvent apporter une touche d’humour dans notre quotidien et notre actualité.

  • Les illustrations

Ce sont des images qui sont la plupart du temps créées. Elle aborde des sujets sur un aspect plus fantaisiste. Elles servent à décrire un contenu de manière plus présentent, des situations impossibles ou idéales, et décrivent leur contenu de manière partiale, comme les dessins politiques ou satiriques.

  • Les graphiques

Souvent assez simplifiés, ils ont plus proches du symbole ou de la forme que de l’illustration d’un sujet. Il est souvent utilisé dans les logos. Ils ont pour but d’illustrer un concept. On le voit avec les marques comme la virgule de « Nike ».

Le choix du style d’image aura une forte influence sur notre communication et sur la composition graphique. On choisira un certain type d’image pour illustrer un concept et un autre pour faire vivre une actualité. Les icônes, et les permettent de simplifier des concepts abstraits.

Et les images, c’est aussi la typographie qui peut aussi être adaptée et modifiée pour transmettre une information.

 

Sortez du cadre grâce à vos choix graphiques

Mêler sur un même visuel une image réelle et des traits dessinés, c’est opter pour une certaine poésie. Les deux aspects se répondent et se prolongent. Dans certains cas, c’est un peu comme le jeu du « on dirait que… » dont les enfants sont friands. On dirait que l’on peut faire pousser une plante dans sa main, que l’on peut porter une cape de superhéros, que l’on peut soulever un immeuble à mains nues… Il n’y a plus de limite à ce qu’il est possible de représenter !

Certes, il est aisé de construire ces visuels avec quelques retouches et montages photographiques. Mais les présenter à l’aide d’illustrations, c’est rappeler la force de l’imagination. C’est aussi impliquer encore plus votre cible dans la lecture de l’image, et la pousser à se l’approprier. Un choix qui ne peut qu’être gagnant pour tout le monde !

 

La tendance graphique est au mélange

Comment est né le concept de mixer illustration et photographie ?

Partie du « gribouillage » réalisé sur les magazines ou autres cahiers et agenda, il est progressivement devenu un support artistique. Un mode d’expression.

En effet, ces petits cercles, carrés et autres traits et courbes réalisées en premier lieu pour s’occuper, se détendre ou se vider la tête sont devenus un moyen de dire des choses. Grimer un personnage politique non apprécié, embellir une image un peu sombre, ajouter son émotion sur les larmes d’un enfant…

Les graphistes se sont emparés du concept et détournent des photographies de produits, en utilisant des illustrations et des animations diverses. L’idée principale aujourd’hui est de prendre une photo, de d’en remplacer des parties par de l’illustration.

 

Différentes techniques mixtes

Combiner les illustrations et les photos, cela peut se faire très simplement, à la manière du photographe Dominik Smialowskie et de l’illustratrice Monika Prus, qui font simplement poser des personnes devant un tableau noir sur lequel des dessins sont tracés. Là, le travail s’effectue en amont, et il n’y a presque pas de retouche graphique à effectuer après la prise de vue.

Il est possible de reprendre peu ou prou le même procédé en ajoutant des dessins sur une photo, à côté du personnage ou du décor principal. On est là plus dans une technique qui s’appuie sur les principes qui étaient vus dans les films et dessins animés de Disney tels que Peter et Elliott le Dragon (ancienne version) ou encore Mary Poppins.

Les techniques actuelles permettent d’aller encore plus loin, comme le démontre notamment Sébastien Del Grosso. Sous son œil, les photographies et les traits tracés à la main sont tellement imbriqués qu’il devient parfois presque impossible de les séparer.

On voit ainsi de plus en plus souvent sur des présentations de tendances mode, dans les magazines ou les blogs, les vêtements réels portés par des mannequins virtuels, entièrement dessinés.

Le photomontage est également un procédé, assez proche des collages, qui permet de mêler les deux techniques. L’idée est de ne pas se contenter d’assembler des morceaux de photos, mais d’y mêler des bouts de dessins. Ce type de présentation peut très rapidement être visuellement chargé, il faut donc savoir le limiter à des occasions précises, comme une affiche pour un événement par exemple.

Mélanger illustration et photo est une façon singulière de faire passer un message, une idée avec le visuel. Utilisé dans le graphisme, la technique de mixer la photographie et l’illustration donne un côté moins formel aux idées, plus travaillée et quelquefois plus amusante. Cela peut aussi représenter des émotions plus profondes et plus abouties de la composition.

Cette technique est aussi très intéressante, car elle s’avère à la fois simple et complexe. Elle fait appel à un niveau de créativité important et donne encore plus de possibilité de rendre les œuvres uniques.

Dans leurs versions simplifiées, les projets partent d’une photographie numérique. Puis Illustrator et Photoshop entrent en piste pour apporter quelques effets comme des fleurs, des graffitis… En quelques clics, l’image est transformée et personnalisée.

C’est un mode de travail qui plait beaucoup et en particulier sur la toile. Les réseaux sociaux regorgent de visuels mixés qui permettent à certains de leurs créateurs de collaborer avec des marques comme Puma ou Adidas.

Pourquoi utilise-t-on cette technique mixte ?

Les raisons peuvent être nombreuses, mais dans le monde du graphisme, deux raisons ressortent :

  • La possibilité de personnaliser son expression de manière infinie
  • Utiliser une multitude d’interactions entre les différents instruments graphiques.

Chacun, en fonction de sa personnalité, pourra utiliser un ensemble d’instruments pour exploiter au mieux sa créativité et faire ressortir sa personnalité dans des œuvres très singulières.

Qui sont les créatifs qui utilisent cette technique ?

Certains créatifs ont embrassé la technique de façon naturelle et discrète. Elle fait partie de leur quotidien, elle est comme une seconde peau.

D’autres ont choisi de créer avec ces techniques mixtes, parce qu’ils ont pris conscience de la puissance et de la liberté que cela confère à leurs œuvres. Il n’y a plus de limite entre les styles d’art et cela les entraine dans une autre dimension artistique.

Il y a aussi celles et ceux qui combinent pour découvrir de nouveaux univers. Découvrez les réalisations de Kervin Brisseaux qui est un artiste dans ce domaine.

 

Trouvez les graphistes qui sauront mixer les arts

Quelle que soit la technique retenue, elle implique de connaître parfaitement aussi bien les logiciels de traitement d’images que la photographie et le dessin. Ce ne sont pas les mêmes métiers, ce qui explique que certains artistes préfèrent s’associer et travailler à plusieurs pour obtenir un résultat aussi parfait dans toutes les dimensions.

Dans les écoles d’art, les graphistes actuels s’initient à de nombreuses techniques. Néanmoins, vous ne pouvez pas demander à toute la même maîtrise que celle de Sébastien Del Grosso dans ce domaine. Aussi polyvalent que puisse être un graphiste, chacun a ses spécificités, voire ses préférences.

Avant de lancer un projet, soyez donc très précis sur vos attentes. La somme de travail nécessaire ne sera pas la même en fonction du niveau de mélange retenu. Et n’oubliez pas de vous renseigner sur la manière dont seront retenus les clichés photographiques de base : il serait dommage de gâcher tout le travail de personnalisation lié à l’illustration sur une photo gratuite de base de données, qui aurait déjà bien trop circulé !

 

Mélanger sur un visuel une photographie et des traits dessinés, c’est à la fois poétique et extrêmement puissant en termes de développement créatif. Avec cette technique, vous pouvez vous démarquer des autres et montrer votre part d’audace.

Mais travailler le visuel mixte demande des compétences et notre mission est de vous aider à trouver les personnes qui sauront valoriser votre image et votre communication à travers des projets uniques.

Sur Graphiste.com, vous choisissez la personne avec qui vous souhaitez collaborer en fonction de ses compétences et de son expérience. Vous pouvez déposer votre projet, et vous recevrez des propositions de freelances adaptés à vos besoins. Il ne vous reste plus qu’à choisir en fonction de votre ressenti et des propositions qui vous sont faites.

Déposez votre projet sur Graphiste.com

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Créer une marque pour votre restaurant : le guide complet

Créer l’identité de sa marque de restaurant nécessite de se pencher sur tous les points d’interaction qui existent entre l’établissement et le client. De la réservation, à la déco...

Publié le par Solenne Ricard
Graphisme

Réussir la refonte de sa homepage : le guide

Réussir la refonte de sa homepage n’est pas une mince affaire ! Page vitrine de votre site internet, c’est la plus délicate à concevoir. Elle doit remplir de nombreuses...

Publié le par Elise Duret