Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Soft 404 : quels sont les risques pour le SEO ?

Les erreurs d’exploration de sites Web telles que les « Soft 404 » passent souvent inaperçues par de nombreux spécialistes du marketing...

Publié par Sebastien Turbe

Les erreurs d’exploration de sites Web telles que les « Soft 404 » passent souvent inaperçues par de nombreux spécialistes du marketing et autres experts SEO.

De l’autre côté, si de nombreux développeurs web savent comment construire un site web esthétiquement agréable, ils sont souvent inconscients de la façon dont le site web est servi aux robots d’exploration tels que Googlebot (le Web Crawler de Google).

Cet article se concentrera sur une catégorie particulière d’erreur de recherche, qui, si elle n’est pas résolue, peut réduire considérablement le nombre de pages que les moteurs de recherche – tels que Googlebot – indexent dans leurs résultats de recherche : les erreurs « soft 404 »

Qu’est-ce qu’une erreur Soft 404 ?

Vous avez sans doute déjà rencontré un message d’erreur 404 « page introuvable » lorsque vous essayez de visiter une certaine page d’un site Web. Chaque fois que le message d’erreur 404 est affiché sur une page, le serveur doit également renvoyer un code de réponse standard HTTP 404. Le code de réponse HTTP 404 indique que le serveur d’un site Web n’a pas pu trouver la page (URL) demandée par l’utilisateur, ce qui informe les navigateurs et les moteurs de recherche que la page n’existe pas. Par conséquent, le contenu de la page (le cas échéant) ne sera pas indexé par les moteurs de recherche.

Par exemple, imaginons qu’un utilisateur tente de visiter une URL sur codeur et qu’il reçoit ce message :

Dans l’exemple ci-dessus, notre serveur répond à la demande pour une page qui n’existe pas en affichant une page 404 personnalisée. Sur d’autres sites, il s’agit souvent d’un message standard « Fichier introuvable » sur une page entièrement blanche. Cependant, Codeur a développé une page personnalisée conçue pour fournir à l’utilisateur l’envie de rester sur notre site Web.

Ce que la plupart des gens ne comprennent pas, c’est que le contenu de la page – le message « Oups ! Petit problème… Ce lien semble brisé. » – n’a aucun rapport avec la réponse HTTP renvoyée par le serveur. Ce n’est pas parce qu’une page affiche un message 404 que cette page est automatiquement définie comme une page 404. Dans notre exemple, il y a d’abord une redirection 301 vers la page 404, mais le serveur envoie bien, au final, le bon code.

Selon les propres termes de Google : « C’est comme une girafe portant un badge qui dit « chien ». Ce n’est pas parce que le badge dit que c’est un chien que c’est vraiment un chien. De même, ce n’est pas parce qu’une page dit 404 qu’elle renvoie un code d’état 404. »

Une erreur « Soft 404 » se produit lorsqu’une page inexistante affiche un message « page non trouvée » à quiconque essaie d’y accéder, mais ne renvoie pas de code de statut HTTP 404. Cela peut aussi se produire lorsque la page inexistante redirige les utilisateurs vers une page non pertinente, telle que la page d’accueil, au lieu de renvoyer un code d’état HTTP 404. La chose importante à retenir ici est que le contenu d’une page web n’a aucun rapport avec la réponse HTTP renvoyée par le serveur.

Le problème des erreurs Soft 404

Si votre site Web renvoie un code de statut HTTP autre que 404 pour une page inexistante, cela peut avoir un impact négatif sur la performance du site Web en recherche organique. Tout d’abord, en ne fournissant pas un code de statut 404, votre site indique aux moteurs de recherche qu’il y a bien une page réelle à l’URL à laquelle ils tentent d’accéder. Par conséquent, l’URL que vous avez supprimée (sans contenu) sera explorée et indexée, gaspillant ainsi un précieux budget crawl.

Le budget crawl, c’est Google qui alloue un certain temps pour parcourir un site web, avant d’arrêter le processus et de passer à un autre site. Google ne veut pas perdre de temps à parcourir le contenu d’un seul site Web, il est donc logique qu’il lui attribue une limite de temps avant de passer à un autre.

Si l’on s’en tient à l’idée du budget crawl, si un site Web a un nombre important d’erreurs Soft 404, ces pages seront parcourues. Le processus d’exploration de ces pages inexistantes absorbera des quantités inutiles du budget d’exploration assigné au site. En raison du temps que Googlebot passe à parcourir les Soft 404s, vos URLs existantes peuvent donc ne pas être parcourues aussi rapidement, ou aussi fréquemment, réduisant ainsi la visibilité du contenu important sur votre site. Il n’est donc pas surprenant que lorsque les erreurs de Soft 404 sont corrigées, la performance d’un site Web dans les résultats de recherche organique tend à s’améliorer.

Le référencement « technique » est quelque chose que de nombreux spécialistes du marketing ne connaissent que trop peu, ou le négligent simplement. Pour les professionnels du référencement, c’est souvent un domaine qui tombe entre les mains des développeurs web et peut conduire à manquer une opportunité d’amélioration de la recherche organique.

 

Vous avez trouvé des erreurs soft 404 sur votre site web ? Faites appel à un expert sur Codeur.com pour résoudre ces erreurs.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Bing supprimé de l’App Store car jugé trop chaud

Hey oui Apple vient de supprimer l’application Bing du catalogue des applications disponible sur l’App Store car jugée trop chaude. On n’aurait pas pu s’en...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Content marketing : comment utiliser les UGC ?

Produire du contenu est essentiel pour faire vivre ses sites web et surtout être bien référencé. Dans le cadre d’une stratégie de content...

Publié le par Gaelle Kurtz