Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

5 étapes à suivre pour rédiger une étude de cas efficace

Dans sa stratégie de content marketing, toute entreprise se doit de créer des contenus qui attestent de son expertise et de son savoir-faire, et ce afin...

Publié par Jerome Dajoux

Dans sa stratégie de content marketing, toute entreprise se doit de créer des contenus qui attestent de son expertise et de son savoir-faire, et ce afin d’attirer de nouveaux clients.

Aussi, la rédaction d’une étude de cas peut s’avérer très efficace puisqu’elle est une occasion pour une entreprise de démontrer concrètement comment elle a réussi à trouver les solutions pour répondre à la problématique de l’un de ses clients.

D’ailleurs, pour vous aider à rédiger une étude de cas efficace, nous vous présentons sans tarder les 5 étapes clés à suivre.

 

1. Choisir un cas d’entreprise pertinent

Avant de vous lancer dans la rédaction à proprement parler de votre étude de cas, il est primordial que vous preniez le temps de la réflexion pour bien choisir le cas d’entreprise que vous allez présenter aux internautes et donc à vos potentiels clients.

Afin qu’il mette réellement en lumière votre savoir-faire, trois ingrédients semblent indispensables  :

  • Un véritable challenge à relever. Bien évidemment, plus le défi initial paraîtra complexe, plus votre expertise paraîtra grande.
  • Une solution satisfaisante. Elle doit effectivement prouver que vous maîtrisez parfaitement les tenants et aboutissants d’une situation donnée.
  • Des données statistiques confirmant la pertinence de la solution apportée

Si ces trois ingrédients sont au rendez-vous, le cas que vous désirez traiter sur votre site doit vous permettre d’atteindre vos objectifs.

 

2. Rédiger l’étude de cas

Il faut savoir que la plupart des études de cas adoptent une même structure.

  • D’abord, il est question de poser le problème de l’entreprise avant de le contextualiser et de parler un peu de cette société.
  • Vient ensuite le moment de présenter une solution et d’évaluer les résultats liés à la mise en place de cette dernière.
  • Et enfin, vous invitez l’internaute à vous solliciter s’il rencontre un problème similaire…

Toutefois, au-delà de la structuration de votre étude de cas, d’autres points sont à ne pas négliger  :

  • Le type de narrateur. Il est recommandé d’alterner entre la 1reet la 3epersonne pour que votre étude de cas soit la plus compréhensible possible.
  • Le langage. Votre objectif est d’être compris du plus grand nombre. Usez donc d’un langage simple plutôt que d’un vocabulaire trop technique qui pourrait en faire fuir certains
  • Les titres. Ils doivent être percutants et attirer l’attention.
  • Les chiffres. Ils sont incontournables dans une étude de cas. Aussi, privilégiez toujours une donnée chiffrée à une phrase évoquant « une augmentation » ou « une baisse ».

Ces conseils pris en compte, vous ne devriez avoir aucune difficulté à rédiger votre étude de cas.

 

3. Placer vos coordonnées à la fin de l’étude de cas

Parce que les études de cas rencontrent un franc succès et constituent un bon moyen de capter une nouvelle clientèle, il est pertinent de faire apparaître à la fin de celles-ci les coordonnées de son auteur.

En effet, un numéro de téléphone et/ou une adresse mail seront toujours appréciés par les internautes. S’ils ont besoin de renseignements complémentaires sur l’étude de cas, ils savent qu’ils peuvent être mis en relation directe avec l’auteur et donc obtenir des informations fiables.

 

4. Ne pas négliger l’aspect visuel de l’étude de cas

Afin d’optimiser l’efficacité de votre étude de cas, il est essentiel d’apporter du soin à son aspect visuel. En effet, quelques motifs géométriques, un peu de couleurs et des typographies racées peuvent rendre beaucoup plus attractif le travail réalisé.

exemple de schéma et de diagramme pour vos études de cas illustrations
Source  : Freepik

De même, puisque votre étude de cas intègre des données chiffrées, n’hésitez pas à les présenter sous forme de tableaux, de camemberts, d’histogrammes ou de tout autre type de graphiques… Cela rendra l’étude de cas plus agréable à lire et lui conférera une image plus professionnelle encore  !

Faire appel à un graphiste Freelance peut s’avérer un investissement judicieux.

 

5. Publier votre étude de cas

Ça y est, votre étude de cas est fin prête  ! Il ne vous reste donc plus qu’à la publier et à vous assurer qu’elle soit lue par le plus grand nombre.

Pour ce faire, publiez-la sur votre site et partagez-la sur les différents réseaux sociaux où vous êtes présents (Facebook, Twitter, Instagram, etc.).

Si cela est possible, pensez à la décliner en version vidéo (pour YouTube) et en version podcast, ces derniers étant promis à devenir l’un des formats de contenus emblématiques de 2020.

 

 

Vous l’avez compris, la rédaction d’une étude de cas est un véritable investissement en termes de temps mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

En effet, au-delà de vous aider à capter de nouveaux clients à travers l’expertise que vous prouvez, ce type de contenus doit renforcer votre score E-A-T et donc vous permettre d’améliorer le référencement de votre site web.

Alors, maintenant que vous savez comment procéder, il n’y a plus qu’à foncer  !

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Interview : la digitalisation de l’affichage extérieur

Lors de la dernière conférence organisée par Viuz, nous avons pu assister à une présentation des différentes solutions d’OOH...

Publié le par Fabian Ropars
Webmarketing

Microsoft va remplacer Edge par un navigateur basé sur Chromium

Sur Windows, Edge a pris la place d’Internet Explorer depuis plusieurs années. Mais le navigateur n’a jamais su s’imposer : il ne représente...

Publié le par Thomas Coeffe