Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

11 000$ d’amendes pour un lien hypertext vers un site blacklisté

L’Australie condamne les liens hypertext vers des sites blacklistés avec une amende de 11 000$ par jour. En effet, l’ ACMA (Australian Communications and Media...

censure en australie

censure en australie

L’Australie condamne les liens hypertext vers des sites blacklistés avec une amende de 11 000$ par jour. En effet,
l’ ACMA (Australian Communications and Media Authority) a décidé de sanctionner tous liens vers les sites jugés interdits par le gouvernement.

Le gouvernement australien est en cours d’élaboration d’une loi de censure sur internet visant à interdire l’accès à tous les habitants de l’ile.

Actuellement cette liste contient environ 1370 sites. Si cette nouvelle loi devriendrait effective nous verrions cette liste passer à 10 000 sites.

La semaine dernière, le forum de Whirlpool s’est vu menacé de payer 11 000 $ par jour s’il ne retirait pas un lien vers un site blacklisté.

L’australie ne rigole plus avec les sites jugés menaçant ou cherche à se créer un nouveau buzz.

Afficher les commentaires (2)

Commentaires

  • Zoltán

    Une amande à 11.000 $, ca fait cher la cacahuète non?

    ps: tu ne rectifierais pas les 2 fautes d’orthographe > « amende » (avec « e ») étant le terme exact, à mon avis 🙂

  • Romain

    Mis à jour, merci. Je devais pas être réveillé ce jour là.

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

E-commerce

E-commerce : comment générer plus de ventes à l’aide d’un blog ?

Tous les e-commerçants veulent générer plus de ventes, et dans votre cas vous vous efforcez certainement à promouvoir vos produits. Mais de quelle...

Publié le par Charlotte Chollat
Webmarketing

Facebook collecte des données très personnelles via des applications tierces

Facebook est de nouveau pointé du doigt pour ses pratiques opaques concernant la récolte de données personnelles relatives à la santé,...

Publié le par Clement Kolodziejczak