Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Paywall : comment l’utiliser dans votre stratégie de contenus ?

Vous souhaitez rentabiliser vos contenus par un autre moyen que la publicité ? Le paywall est peut-être une solution à envisager. Adoptée par la presse en ligne, cette...

Publié par Celine Albarracin

Vous souhaitez rentabiliser vos contenus par un autre moyen que la publicité ? Le paywall est peut-être une solution à envisager. Adoptée par la presse en ligne, cette stratégie offre une alternative intéresse à la publicité.

Mais qu’est-ce qu’un paywall exactement ? Comment fonctionne-t-il ? On vous dit tout !

 

Qu’est-ce qu’un paywall ?

Paywall

Un paywall désigne une barrière numérique qui empêche les utilisateurs non abonnés d’accéder à tout ou partie de votre contenu. Un principe que nous retrouvons souvent sur les sites internet de grands médias (Le Parisien, Sud-Ouest, Le Monde, Les Echos, Mediapart, etc.).

La plupart des paywalls sont conçus pour permettre l’accès à un extrait du contenu (souvent, l’introduction et le début du premier paragraphe), avant qu’un pop-up ne bloque le reste. L’objectif est susciter suffisamment l’attention des internautes pour les convaincre de s’abonner.

En effet, s’ils veulent débloquer le contenu, ils devront payer. Soit de manière unique, avec un prix ponctuel, ou en réglant un abonnement mensuel. Cette dernière méthode est la plus utilisée parmi les sites qui proposent du contenu quotidien.

 

Les 4 méthodes de paywall

Vous souhaitez rentabiliser vos contenus ? Il existe 4 modèles de paywall. À vous de choisir celui qui convient le mieux à votre audience et à votre activité.

Le hard paywall

Il s’agit du concept le plus simple. Ici, une majorité (ou la totalité) du contenu est placée derrière un paywall. Pour y accéder, les utilisateurs devreont payer une redevance mensuelle ou annuelle.

Cette technique est conseillée si vous proposez du contenu vraiment unique et très spécifique comme des études de marché ou des formations, par exemple.

Le soft paywall

À l’inverse du hard paywall, une partie limitée du contenu est soumis à un paiement. L’idée est de continuer à alimenter vos lecteurs, tout en leur proposant des contenus premium, qu’ils devront débloquer s’ils ont besoin d’aller plus loin dans leur réflexion.

Le compteur

Là encore, c’est une technique qu’on retrouve sur les sites de médias. Le principe est simple : les utilisateurs peuvent librement consulter un nombre déterminé d’articles par mois. Au-delà, ils devront souscrire à une offre.

Le paywall dynamique

Ce type de paywall utilise les données des utilisateurs pour prendre des décisions personnalisées. Via les cookies, les sites internet surveillent le comportement des visiteurs, notamment leurs habitudes de lecture. Par exemple, si un utilisateur n’accède au site qu’une ou deux fois par mois, il se peut qu’il ne voit jamais de paywall. En revanche, s’il consulte le site tous les jours, il finira devant un paywall.

 

Pourquoi utiliser un paywall dans votre stratégie de contenus ?

Paywall

Il y a trois raisons principales pour lesquelles le paywall a sa place dans votre stratégie de contenu :

1. Des revenus plus élevés

Alors que Facebook et Google se partagent près de 60 % des revenus publicitaires, les paywalls permettent aux créateurs de contenu de diversifier leurs sources de rémunération.

D’ailleurs, c’est une stratégie qui a fait ses preuves ! Par exemple, le New York Times a augmenté de 46 % ses revenus en 2017, grâce au paywall. Ce qui leur a rapporté 360 millions de dollars.

2. Des revenus plus stables

Les recettes publicitaires dépendent en grande partie du trafic sur votre site web. Ainsi, si le nombre de vos visiteurs mensuels diminue, vos recettes publicitaires déprécient également.

Dans le même temps, les sites web qui utilisent des paywalls ne verront que peu ou pas de différence dans leurs revenus en raison de la baisse du trafic. C’est parce qu’ils comptent surtout sur un trafic direct et sur la récurrence d’une clientèle fidèle.

3. Plus de lecteurs fidèles

Les souscriptions payantes fidélisent les lecteurs. Amazon Prime en représente le parfait exemple. En 2017, la plateforme a rapporté que ses membres Prime sont plus engagés et dépensent plus que les clients qui ne font pas partie de leur programme d’adhésion payante.

Comment utiliser le paywall dans votre stratégie de contenus ?

Avant de mettre en place un paywall, vous devez examiner le trafic sur votre site internet. Divisez-le en trois groupes :

  • Les visiteurs  : il s’agit des visiteurs occasionnels de votre site.
  • Les utilisateurs  : ce groupe comprend des visiteurs plus réguliers, qui peuvent rechercher votre site pour des raisons spécifiques. En tant que tels, ils constituent des opportunités de monétisation de premier ordre.
  • Les clients potentiels  : ils représentent votre base de lecteurs, constamment en contact avec le contenu, ce sont des visiteurs réguliers qui partagent vos articles sur les réseaux sociaux.

Si vous constatez que les utilisateurs et clients potentiels sont majoritaires, il se peut qu’une stratégie paywall soit rentable. Cependant, veillez d’abord à la tester sur certains contenus (ceux qui ont la plus forte valeur ajoutée). Le cas échéant, si vous verrouillez la totalité de vos articles, vous risquez de perdre toute votre communauté…

 

Mettre en place un paywall signifie que vous devez avant tout connaître vos clients, leurs habitudes et leurs attentes envers vos contenus. Ensuite, déterminez le type de système de paiement qui correspond le mieux à votre stratégie et testez, comme toujours. Vous saurez vite si cette stratégie est adaptée à votre business !

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

L’évolution du partage de votre vie privée sur Facebook

Si vous doutiez encore de la gestion hasardeuse de votre privée, ces infographies sont pour vous. Matt McKeon vient de créer « Evolution of Privacy on Facebook » afin...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Google souhaite afficher plus de données dans ses résultats de recherches

Google collabore avec les organes de presse afin d’octroyer plus de données aux data journalistes lorsqu’ils effectuent des recherches. Le moteur de recherche...

Publié le par Cyrielle Maurice