Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Comment créer une couverture de livre ?

Tout le monde n’est peut-être pas éditeur. Mais nous avons tous de bonnes raisons pour vouloir mettre en avant un livre. Ce peut être un livre blanc, une publication pour...

Publié par Melanie De Coster

Tout le monde n’est peut-être pas éditeur. Mais nous avons tous de bonnes raisons pour vouloir mettre en avant un livre.

Ce peut être un livre blanc, une publication pour accompagner des événements particuliers ou un ebook offert gracieusement à des prospects (en échange d’une adresse mail, par exemple…).

Dans tous les cas, si le contenu est important, la couverture l’est tout autant. Bien la présenter rendra votre produit encore plus attractif… et vous aussi, par conséquent.

Le saviez-vous ?
Vous désirez créer un livre avec un couverture originale ? Déposez votre annonce gratuitement sur Graphiste.com, pour recevoir des devis en 5 minutes !

 

1. Donner le ton !

Une couverture de livre, c’est une forme de communication. De la même manière que pour une charte graphique, il faut déterminer à quelles personnes vous vous adressez, et de quelle manière. Vous n’utiliserez pas la même présentation si vous voulez donner une impression de sérieux ou si vous privilégiez les tonalités humoristiques.

La couverture se construit généralement après la rédaction du contenu. Elle doit être représentative du texte, qui vous donnera déjà de bonnes indications sur le type de message que vous voulez faire passer.

Tout se prépare donc en amont mais il faut garder une ligne directrice sous peine de déstabiliser les lecteurs.

 

2. Établir l’identité de votre livre

Si vous avez l’intention de proposer plusieurs ouvrages, même didactiques, il peut être intéressant de prendre le temps d’établir un code qui permet de les relier entre eux.

Ce peut être la manière d’écrire le titre ou son positionnement sur la couverture, qui sera toujours identique. Vous créerez ainsi un effet de collection, qui contribuera à votre propre identité.

Dans l’idéal, il faut au minimum prévoir d’utiliser votre logo à un endroit ou l’autre de la couverture, sans pour autant qu’il en utilise toute la place.

 

3. Une couverture claire avant tout

Le titre de l’ouvrage, son sujet, doit être clairement visible… et lisible. Laissez de côté les polices de caractère trop fines ou difficiles à lire.

Surtout s’il s’agit d’un livre numérique : la couverture devra s’afficher sur des écrans de tailles diverses. Il faut donc qu’elle soit agréable à l’œil et compréhensible même en taille réduite.

Le saviez-vous ?
De la même manière, faites un essai d’aperçu en noir et blanc pour vérifier que la couverture reste lisible et que les contrastes sont apparents : de nombreuses liseuses ne peuvent pas présenter les couleurs.

 

4. Choisir soigneusement l’image de couverture

Source : Rafael Nobre Studio

Photos ou illustrations, le choix est ouvert. Faites-le. Et, surtout, ne gardez qu’une seule image. Une couverture trop chargée sera désagréable à regarder. Même les mosaïques sont plus distrayantes que véritablement impressionnantes.

Notre conseil
Vous pouvez aussi utiliser des banques d’images gratuites à l’instar de Pexels ou Unsplash par exemple.

Un seul dessin, ou un seul cliché, sera plus efficace et plus parlant. Et puis, rien ne vous empêche d’utiliser les autres visuels de votre sélection à l’intérieur du livre, pour agrémenter les différents chapitres, par exemple.

Vous pouvez par contre mettre en place des « moodboards » qui donnent une ligne directrice pour vous guider vers la tonalité finale de votre couverture ou pour orienter le graphiste qui la composera.

Ayez en tête qu’il vous faudra utiliser une illustration dont vous êtes le propriétaire, c’est-à-dire dont vous possédez les droits d’exploitation.

Important
Bannissez la déformation d’une image en l’étirant par exemple. Cela amoindrirait la qualité de votre image et donc de votre couverture de livre. Enfin, vous devrez respecter les tailles de couvertures de livre demandées par les boutiques.

 

5. Respecter les contraintes techniques

Une impression papier n’a pas les mêmes impératifs qu’une impression numérique. Dans le premier cas, le fichier devra être en quadrichromie (ou CMJN) et la densité de l’image sera au minimum de 300 dpi.

Il faudra par ailleurs prendre en compte les fonds perdus et les lignes de coupe, afin de ne pas voir son texte tronqué. Pour une impression numérique, on privilégiera le RVB et une densité de 72 dpi sera suffisante.

La présentation d’un ebook offert ou d’un fascicule disponible en magasin ne sera donc pas tout à fait identique.

Si la couverture est importante, n’oubliez pas pour autant la quatrième de couverture, soit le dos du livre, particulièrement pour une impression papier. Si le volume est épais, il faudra également penser à sa tranche.

couverture de livre

 

6. Penser en miniature

Source : Fnac

Aujourd’hui, de nombreux lecteurs découvrent pour la première fois les couvertures des livres sur internet. Que ce soit parce que :

  • Une maison d’édition ou un auteur la partage sur les réseaux sociaux,
  • Ils en lisent une critique sur un blog,
  • Ils l’achètent sur un site en ligne.

Ce qui signifie que leur première rencontre avec une couverture se fera via un rectangle de deux centimètres de hauteur. Ou moins.

Autant vous dire que vous avez tout intérêt à ce que votre couverture soit efficace et percutante pour attirer l’attention dans ce format !

 

7. Utiliser la bonne typographie

Comme précédemment indiqué, votre couverture de livre dans une e-librairie sera relativement petite et moins visible qu’une couverture de livre standard. C’est la raison pour laquelle le titre de cette dernière et le nom de son auteur doivent avoir une typographie réfléchie et bien lisible.

Notre conseil
Procédez à un zoom de votre couverture pour la rendre toute petite et vous permettre de l’imaginer au format miniature !

Voici 3 conseils à retenir pour la typographie de votre couverture de livre :

  • Privilégiez des typographies assez épaisses ou en gras pour une meilleure visibilité,
  • Passez-vous des typographies trop originales,
  • Ne surchargez pas votre visuel de typographies.

 

8. Regarder les tendances

Les couvertures de livres font partie des rares produits culturels qui sont amenés à changer régulièrement.

Sérieusement : combien de visuels différents ont déjà été présentés pour le premier tome de Harry Potter ? Le texte ne change pas, les jaquettes des DVD non plus… La couverture, oui.

Pourquoi ?
Parce que les éditeurs sont toujours à l’affût des dernières tendances et que certaines années, ils préfèreront l’illustration d’un personnage, une autre fois ce sera juste le titre avec une belle typographie, la fois suivante ce sera une scène qui sera mise en avant…

Vous ne pourrez pas ignorer les tendances au moment de prévoir votre projet de couverture, sauf avoir le risque qu’elle soit rejetée par le commanditaire (ceci en gardant à l’esprit qu’il peut parfois être particulièrement intéressant de ne pas suivre la tendance ou même d’en lancer une nouvelle).

 

9. Garder un esprit d’unité

Quand vous préparez une nouvelle couverture, renseignez-vous aussi pour savoir ce que l’auteur a fait précédemment :

  • Ce livre rentre-t-il dans une série qu’il a déjà commencée ?
  • Est-ce une réédition après un énorme succès ?

Ces éléments vous permettront de rester cohérent avec ce que les lecteurs connaissent déjà, eux, du livre que vous allez représenter.

 

10. Lire le livre (ou se renseigner dessus)

Source : Eiko Ojala

La couverture doit donner envie de lire le livre, on est d’accord. Mais elle doit aussi représenter au maximum :

  • Son univers,
  • Sa tonalité,
  • Son ambiance…

Les lecteurs détestent se sentir trahis quand la couverture ne correspond pas au contenu. Donc vous aurez besoin d’informations concrètes :

  • Quand se déroule l’histoire,
  • Qui est le public visé,
  • Quelle est l’apparence des personnages (pas la peine de présenter un héros blond bodybuildé si le personnage principal est un freluquet, par exemple).
Attention
la couverture doit faire autant sens avant la lecture du livre, qu’après celle-ci. Elle ne doit pas divulguer trop d’éléments d’intrigue tout en donnant envie de la découvrir. C’est un véritable travail d’équilibriste que vous aurez à mener !

 

Conclusion

Trouvez un graphiste freelance professionnel pour votre couverture de livre sur Graphiste.com !

Pour cela, déposez dès maintenant et gratuitement votre annonce en ligne et recevez de nombreux devis pour vos besoins. 

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

10 loaders CSS à utiliser pour faire patienter vos visiteurs

La performance d’un site internet est primordiale sur le web, la rapidité d’ouverture de vos pages va influencer votre référencement mais aussi...

Publié le par Thomas Lazzaroni
Graphisme

Branding : 5 pratiques à arrêter en 2019

Plus que votre image de marque, le branding est la manière dont vous l’exprimez. Toute votre communication doit s’appuyer sur votre branding, afin de donner une...

Publié le par Melanie De Coster