Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Comment faire un audit informatique ?

Vous devez disposer d’un parc informatique fiable, disponible et efficace en permanence : c’est souvent l’élément central de votre entreprise, indispensable à la...

Publié par Sebastien Turbe

Vous devez disposer d’un parc informatique fiable, disponible et efficace en permanence : c’est souvent l’élément central de votre entreprise, indispensable à la productivité. Votre système d’information, l’infrastructure et la sécurité évoluent sans cesse, par l’agrandissement de vos équipes, le renouvellement de votre parc, le changement de logiciel ou application…

Le problème, c’est que cette évolution naturelle se fait par paliers et manque souvent d’une réelle vue d’ensemble. Résultat : des défaillances, déséquilibres, pannes ou même failles de sécurité planent de plus en plus sur votre entreprise.

Avec un audit, vous reprenez le contrôle des risques, et boostez votre productivité.

 

Qu’est-ce qu’un audit informatique ?

L’audit informatique, c’est l’état des lieux de votre informatique. Il a pour objectif d’analyser et évaluer les risques en trouvant des points à améliorer. Il peut sonder tous les systèmes d’information, réseaux, applications et matériels.

Concrètement, l’audit va cartographier toute votre structure informatique pour faire émerger des recommandations d’évolution selon de vos objectifs, moyens ou besoins, qu’il s’agisse de la sécurité, la protection des données ou la mise en conformité face aux lois en vigueur. L’audit peut également améliorer l’efficience de votre système, faire gagner en productivité et réduire le budget « informatique » de votre entreprise.

Ce diagnostic mêle donc contrôle technique et conseil apporté par l’expert en charge de l’audit afin d’améliorer plusieurs points d’une entreprise.

 

Pourquoi faire un audit informatique ?

Parce qu’être conscient de ses atouts et de ses faiblesses est le meilleur moyen de prendre les bonnes décisions, nécessaires pour améliorer la croissance de toute entreprise. En effet, quelque que soit l’état ou l’âge de votre outil informatique, ce dernier peut toujours être amélioré, et ceci sur de nombreux aspects.

Faire l’audit de votre informatique offre de nombreux avantages : vous allez mieux connaître l’informatique de votre entreprise, et pouvoir évaluer les performances de son système d’information et des outils mis en place.

C’est aussi l’occasion de définir des bonnes pratiques et de prendre des décisions stratégiques qui, en traitant certains facteurs « bloquant » ou « ralentissant », boosteront la productivité de tous vos collaborateurs. De plus, il est fort possible qu’une mise en conformité, par exemple pour le respect du RGPD, soit nécessaire.

Et pour finir, c’est le moment de mettre en place une maintenance efficace et performante, qui réduira les coûts.

Pourquoi faire un audit informatique ?

 

Quels sont les différents types d’audits ?

1. L’audit de vos ressources humaines

C’est malheureusement le moins étudié lors d’un audit : l’aspect organisationnel et humain.

Dans cet audit on peut apprendre beaucoup de choses et prévenir de futurs problèmes. Tout d’abord, il s’agit d’interroger les personnels, qui travaillent et utilisent chaque jour l’informatique de votre entreprise, afin d’identifier avec eux des points à améliorer. Ils auront forcément des remarques pertinentes sur le sujet et se sentiront pris en considération.

Enfin, une entreprise ne doit jamais se retrouver à la merci de la démission d’une personne-clef, de même qu’un framework « maison » ne devrait pas freiner le recrutement de nouveaux développeurs.

Il est important que transmission des bonnes pratiques et de l’historique métier (tout ce qui ne touche pas à la technique) puissent s’opérer de façon fluide et transparente au sein de vos équipes.

L’audit de votre organisation s’intéresse donc à la fois au personnel qui utilise votre système informatique, mais aborde également le problème de la pérennité et de l’accession à l’information.

2. L’audit de votre structure informatique

Stockage de vos données, hébergement de vos logiciels, liaisons entre les différentes briques logicielles, APIs et le reste… Tout ne s’est pas fait en un jour, mais aujourd’hui l’empilement de strates successives peut avoir eu raison de la clarté de votre système d’information.

Il existe heureusement des solutions pour soulager la maintenance, améliorer le dialogue entre différents services, et pourquoi ne pas automatiser certaines tâches rébarbatives ?

Auditer votre infrastructure informatique permettra d’identifier les points ralentissant le fonctionnement de vos équipes. Il ne s’agit pas de révolutionner d’un coup l’ensemble de votre SI, mais de progressivement améliorer l’efficacité de vos outils informatiques en prenant soin d’assurer un plan de continuité, en garantissant que vos équipes adopteront cette nouvelle façon de travailler.

3. L’audit de votre code informatique

Le premier risque, ou le plus clairement identifié, concerne celui d’une attaque informatique.

Un état des lieux de vos logiciels et applications métiers permettra d’identifier des outils qui possèdent des failles de sécurité, qui pourraient être optimisés ou ceux dont la dette technique est trop importante.

L’audit de votre code informatique

4. L’audit de la gestion des données

Toute entreprise dispose d’un grand nombre de données personnelles, collectées par différents canaux qui sont nécessaires au fonctionnement quotidien de votre entreprise.

Qu’il s’agisse de données commerciales, ou internes au personnel de l’entreprise, ces données sont-elles sûres et intègres au sein de votre système d’information ? Est-il possible (sans doute…) d’améliorer la sécurité des données collectées ?

Certaines données ne doivent être accessibles qu’à certaines personnes au sein de vos équipes. L’audit permet d’analyser les outils dont vous vous servez, et de vous guider dans l’application de la loi RGPD.

Faut-il réaliser un audit externe ou interne ?

Vous avez donc décidé de faire le grand saut et de réaliser l’audit informatique de votre société. La première décision est de savoir vers qui se tourner : allez-vous réaliser l’audit en interne, ou allez-vous payer un auditeur externe pour le faire à votre place ?

Il y a un certain nombre d’avantages à engager une société d’audit externe :

  • Une société spécialisée disposera d’un ensemble de logiciels d’audit
  • Cette société aura également une grande expérience, garantissant un audit aussi détaillé que possible.

L’inconvénient, il en faut un, c’est que ces sociétés ne sont pas bon marché, et qu’il peut être difficile de trouver la bonne entreprise car la réussite du projet dépend beaucoup de la communication entre l’auditeur et votre entreprise.

Les audits internes sont en revanche plus faciles, moins chers, et peuvent être réalisés de manière plus fréquente. Toutefois, l’auditeur peut manquer d’objectivité et ne pas avoir l’expérience nécessaire pour mener un audit de manière exhaustive.

 

Comment réaliser un audit informatique ?

1. L’interview des collaborateurs

Pour mener à bien un audit, il faut d’abord en définir les objectifs : cette définition passe par des entretiens avec les membres du personnel. De cette manière l’auditeur comprendra les pratiques autour de votre informatique et leurs attentes. Les usages (et besoins) seront ensuite soumis aux problématiques rencontrées afin de proposer des axes d’améliorations possibles.

C’est aussi, comme nous l’avons vu, la première étape pour faire accepter de nouveaux outils ou pratiques, qui pourraient survenir à la suite de l’audit.

L’interview des collaborateurs

2. Analyse et test du matériel et des logiciels

Évidemment, tout commence par une cartographie de tout ce qui existe. Il s’agit d’inventorier l’ensemble du matériel, et les logiciels utilisés.

Il faudra ensuite regarder s’ils interagissent de manière satisfaisante entre eux, ou si des nœuds bloquent ou ralentissent la productivité : la phase de test va permettre de constater tout ça, et éventuellement de trouver des points à améliorer.

C’est ici aussi que se joue la recherche d’une meilleure sécurité et de la mise en conformité avec les lois existantes. C’est encore ici qu’on découvrira si les données sensibles sont bien gérées, accessibles seulement par les personnels autorisés, et si le tout est à l’abri d’une cyberattaque.

3. Le rapport d’audit

La personne en charge de l’audit va rédiger un rapport complet sur ce qu’il a trouvé, et ce qu’il a identifié comme améliorations possibles.

Ce document est la synthèse de tout ce qui fonctionne de manière satisfaisante, mais aussi de ce qui doit être amélioré pour atteindre les objectifs définis au départ.

Le compte rendu détaille en effet :

  • les attentes de départ,
  • le contexte / la situation actuelle,
  • les faiblesses constatées (et leur importance)
  • et les solutions à envisager.

Ce rapport doit être le plus clair et compréhensible possible, et ne doit être un document purement technique : les rapports d’audit informatique ont en effet la fâcheuse tendance à être trop techniques. Cela les rend difficiles à comprendre, surtout pour quelqu’un qui n’est pas un professionnel de l’informatique.

Pour que l’audit soit réellement efficace, l’aspect le plus important du rapport est de s’assurer que ses conclusions soient clairement comprises, sans quoi elles ne pourraient pas être mises en œuvre.

Il n’en reste pas moins qu’il sera de toute manière suffisamment complexe et d’un grand niveau de détail, c’est pourquoi il est crucial que le commanditaire de l’audit informatique soit lui-même en mesure de comprendre pleinement les conclusions de ce dernier.

 

Conclusion

Bien qu’un audit informatique puisse sembler être un exercice malvenu et complexe, il s’agit en fait d’un acte important et nécessaire, dont les informations sont précieuses.

Lorsqu’il est correctement mené, un audit informatique fournit à votre société une analyse détaillée de vos systèmes et pratiques actuels, en permettant l’identification d’un domaine qui nécessite un développement supplémentaire. Plus important encore, il vous permettra d’identifier les vulnérabilités de votre système et de prendre les mesures nécessaires pour les prévenir et les contrôler. Plutôt que de considérer les audits informatiques comme une évaluation, voyez-les comme l’occasion de développer et d’améliorer vos pratiques de travail.

Veillez à ce que la portée de l’audit soit clairement décidée à l’avance, et prévoyez un délai suffisant pour réaliser l’audit. Assurez-vous que tous les commentaires dans le rapport d’audit soient parfaitement compris, et que toutes les recommandations soient clairement expliquées, afin qu’elles puissent être facilement mises en œuvre.

L’audit informatique doit être correctement planifié et il doit être réalisé par un auditeur consciencieux. Si vous ne disposez pas d’un auditeur interne suffisamment qualifié, envisagez de faire appel à des ressources externes pour vous aider.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Productivité : comment systématiser la gestion de votre entreprise ?

Gérer une entreprise avec plusieurs collaborateurs, qu’ils soient salariés ou freelances, demande une organisation sans faille. Chacun d’eux doit parfaitement savoir comment...

Publié le par Celine Albarracin
Webmarketing

SEO : les blockquotes ne permettent pas d’éviter le duplicate content

John Mueller, un des principaux responsables techniques chez Google, a donné une réponse claire concernant la reprise de citations dans un article. The post...

Publié le par Lucie Dorothe