Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Comment traduire du français en espagnol ?

Comment traduire du français en espagnol ? C’est la question à se poser si vous envisagez de faire prospérer votre entreprise française en dehors de ses frontières...

Publié par Elodie

Comment traduire du français en espagnol ? C’est la question à se poser si vous envisagez de faire prospérer votre entreprise française en dehors de ses frontières originelles, sur des terres hispanophones.

Notre premier réflexe, quand il s’agit de s’ouvrir à l’international, est bien sûr de traduire tous nos supports de communication en anglais – et seulement en anglais. Et pour cause : l’anglais « globish », réduit à un lexique simple et à de nombreuses formules toutes faites, joue aujourd’hui le rôle de « véhicule » des affaires, des relations et des transactions dans bien des coins de la planète.

De là à négliger la portée de l’espagnol à l’échelle mondiale ? Ce serait une erreur à ne pas commettre !

 

L’espagnol, une langue pratiquée partout dans le monde

En effet, l’espagnol n’est rien moins que la quatrième langue la plus parlée au monde, derrière le chinois, l’anglais bien sûr et l’hindi. Le nombre de locuteurs dont c’est la langue maternelle s’élève à 488 millions, tandis que c’est une langue utilisée au total par environ 580 millions de personnes à travers le monde.

Par ailleurs, la forte colonisation passée de l’Espagne, notamment en Amérique latine, fait que l’espagnol est aujourd’hui parlé à des endroits très variés de la mappemonde. La diaspora sudaméricaine et les soubresauts de l’histoire ont à leur tour transporté la langue espagnole aussi bien dans le sud des Etats-Unis que dans le nord-ouest de l’Afrique ou encore dans les Antilles.

A la fois en termes démographiques et en termes géographiques, l’espagnol s’impose donc bel et bien comme un poids lourd de la communication à l’international, et doit être considéré comme tel lors de votre stratégie de traduction.

En France même, l’espagnol est une langue relativement populaire, associée à des connotations culturelles fortement positives marquées par l’héliotropisme. C’est en effet la seconde langue vivante choisie en priorité par les collégiens, loin devant l’allemand et plus marginalement le russe ou l’italien.

Est-ce pour autant que vous devriez confier informellement vos supports à traduire du français en espagnol à un collègue en interne ? Rien n’est moins sûr : avoir étudié Cervantès, connaître Luis Mariano ou Manu Chao sur le bout des doigts ne suffira jamais à fabriquer un traducteur professionnel… On vous explique pourquoi tout au long de cet article !

On abordera d’abord les spécificités de la traduction du français vers l’espagnol, avant d’examiner l’impact sur les supports de communication lorsqu’on s’apprête à traduire du français en espagnol. Ensuite, nous verrons en détail pourquoi recourir à des traducteurs espagnols natifs et professionnels.

 

Français et espagnol : deux langues qui se ressemblent…

Avant d’aller plus loin, arrêtons-nous un moment sur ce qui rapproche mais aussi sur ce qui distingue le français et l’espagnol.

Des langues romanes proches

Ce sont d’abord deux langues assez proches : en effet, non seulement elles appartiennent toutes deux à la grande famille des langues indo-européennes, mais de plus à la branche des langues romanes (dites aussi langues latines).

Le saviez-vous ?
Le latin est un ancêtre commun, ce qui se ressent encore aujourd’hui beaucoup dans la structure verbale de ces deux langues : le premier groupe français en -er et les verbes espagnols en -are et -ere sont un décalque clair (et peu modifié au fil de l’Histoire) du système de conjugaison latin.

L’espagnol est resté toutefois plus proche du latin originel, dans la mesure où il a conservé l’absence de pronom personnel devant un verbe conjugué (« Estoy aquí ») contrairement au français (« je suis ici »).

Des genres identiques en français et espagnol

Pour le système lexical, un avantage notable de la traduction du français vers l’espagnol est que les genres sont généralement identiques d’une langue à l’autre : la grande majorité des noms qui sont féminins en français le sont donc aussi en espagnol.

 

… mais deux langues bien distinctes !

L’influence des langues du Sud sur l’espagnol

Toutefois, les langues française et espagnole ont aussi divergé, au fil de leurs influences respectives. Ainsi, tandis que le français s’est beaucoup enrichi par l’anglais et réciproquement, l’espagnol a été marqué par le basque, le portugais et l’arabe.

La situation géographique de la péninsule ibérique, longtemps « coupée » du reste de l’Europe par la barrière naturelle des Pyrénées, a naturellement porté les influences linguistiques vers le sud.

Une accentuation différente entre français et espagnol

Enfin, une différence notable entre le français et l’espagnol est leur différence d’accentuation : tandis que l’espagnol possède une nette accentuation d’intensité, le français n’en a pas et reste relativement monocorde.

Même si les deux langues possèdent le même alphabet latin, on trouve en espagnol des signes diacritiques distinctifs, comme le « tilde » (qu’on trouve parfois sur le n) ou le point d’interrogation à l’envers placé en tout début de phrase interrogative.

Pour autant, le rapport entre les sons et les lettres n’est pas strictement superposable entre le français et l’espagnol.

Exemple
L’espagnol tend à fusionner la prononciation des consonnes [b] et [v] : ce phénomène appelé bêtacisme est inconnu en français.
Spécificités de la traduction du français vers l'espagnol
source : freepik

 

Traduire du français en espagnol, quel impact selon les supports ?

La difficulté de traduire du français en espagnol, et les stratégies adaptatives qui en découlent, dépendent largement du type de supports de communication que vous souhaitez traduire.

Une mise en page similaire sur vos supports traduits en espagnol

Un des avantages qu’il y a à traduire du français en espagnol est que le coefficient de foisonnement est très faible, étant donné que la structure syntaxique des deux langues est assez similaire, notamment en termes de composition et de prépositions. Ce n’est pas le cas de l’anglais par exemple, bien plus concis que le français et l’espagnol, ni de l’allemand, qui fait partie des langues européennes les plus explicatives et au plus fort volume de mots pour un texte égal.

Par conséquent, la traduction du français vers l’espagnol n’aura pas ou quasiment pas d’impact sur des supports où le texte et l’image s’entremêlent étroitement (typiquement, des brochures touristiques ou des menus de restaurant), puisque le français et l’espagnol ont à peu près le même coefficient de foisonnement.

Une traduction du français en espagnol simple sur les textes courts

La traduction du français en espagnol aura également peu d’impact sur les textes simples et courts. En effet, ce sont les supports de communication qui représentent le moins de complexité pour la traduction espagnole. On pense par exemple à des sondages, des formulaires de contact et de demande de devis en ligne ou encore les échanges de politesse convenues d’un chatbot.

Pour tous ces supports, vous pouvez envisager de recourir à des outils de traduction instantanée de type Google Translate.

Attention
Il est vivement conseillé de recourir à un traducteur professionnel en seconde intention, pour une relecture en post-édition.

Des traductions espagnoles différentes sur des textes spécialisés

Les choses se corsent avec les textes spécialisés (typiquement, des articles de blog si nécessaires à une bonne stratégie de content marketing). En effet, ce sont des supports qu’on doit traduire du français en espagnol avec la plus grande attention : qu’il s’agisse du domaine médical, financier, juridique ou industriel, il n’existe aucun droit à l’erreur lorsqu’il s’agit de traduire des données hautement sensibles.

Le recours à un traducteur spécialisé dans le même domaine que votre texte à traduire est donc essentiel. Ce traducteur mettra au service de votre support de communication ses connaissances dans la spécialité, sa capacité à se documenter et sa longue expérience de traduction spécialisée : il sera donc à même de respecter strictement la terminologie en vigueur et de vous fournir un document final sans la moindre ambiguïté sémantique.

Le saviez-vous ?
Sur Traduc.com, vous pourrez trouver des traducteurs spécialisés dans de nombreux domaines : santé, technologie, droit… Commandez vos traductions français en espagnol dès aujourd’hui et profitez de l’accompagnement de nos chefs de projet dédiés pour vous conseiller dans le choix de vos traducteurs spécialisés.

Conserver une formulation naturelle propre au français ou à l’espagnol

Enfin, abordons un dernier type de supports qu’il vous faudra certainement traduire du français en espagnol si vous envisagez d’ouvrir votre entreprise à de nouveaux marchés étrangers : les textes contenant beaucoup d’implicite et dont le but premier est d’établir le contact avec le prospect.

On pense par exemple aux messages d’accroche des pages d’accueil, aux métadescriptions aguicheuses, aux annonces d’événements majeurs ou de sortie d’un nouveau produit ou encore aux publications sociales destinées à créer une ambiance chaleureuse, ludique et à piquer la curiosité des internautes.

Autant de supports de communication qu’il faut savoir traduire du français en espagnol sans perdre le naturel propre au message en langue source…

C’est ici qu’intervient la transcréation, un travail subtil entre la traduction et la création artistique, consistant à créer dans la langue cible un nouveau message, éloigné d’une traduction mot à mot pour reprendre au mieux les caractéristiques de la langue et de la culture du pays cible.

Qu’il s’agisse d’une traduction nécessitant un strict respect de la mise en page, d’une traduction d’un article de blog spécialisé ou encore d’un message à forte dimension émotionnelle, votre image de marque sortira grandie d’avoir fait appel à un traducteur professionnel, tel que vous le trouverez dans l’agence de traduction Traduc.com, avant de diffuser sa stratégie de communication à l’étranger !

 

Choisir un traducteur français – espagnol

Les atouts des traducteurs espagnols natifs

Un traducteur natif est une personne qui traduit exclusivement vers sa langue maternelle. Est-ce si important pour vous, au bout du compte ? La réponse est clairement oui : le fait de recourir à un locuteur natif de la langue cible permet d’obtenir un phrasé très naturel dans la traduction finale, une justesse de ton que ne peut atteindre qu’un traducteur qui « habite » la langue de Cervantès depuis l’enfance.

Cela représente donc un gage de qualité pour vous, mais aussi un gain potentiel de temps et d’argent, puisque vous vous passez ainsi d’une éventuelle phase de relecture-réécriture par un correcteur natif avant la diffusion de vos supports de communication.

Traducteur natif
source : freepik

Les atouts des traducteurs espagnols professionnels

Vous l’aurez compris à la lecture de cet article : traduire du français en espagnol ne s’improvise pas !

C’est à la fois une science (qui demande une maîtrise acérée des structures et des lexiques des deux langues) et un art (qui demande de la finesse et de l’intuition) : autant de raisons de confier cette tâche à des traducteurs espagnols professionnels. Voilà en effet le meilleur moyen d’optimiser la première impression que vous laisserez à vos prospects étrangers.

 

Notre astuce pour traduire du français en espagnol

Quel que soit votre projet de traduction du français vers l’espagnol, n’hésitez plus et faites appel à Traduc.com !

Vous trouverez sur notre plateforme des traducteurs natifs et professionnels qui sauront vous livrer une traduction français – espagnol pertinente, directement dans le format de vos fichiers sources (HTML, JSON, CSV, DOCX, PSD…).

Contactez-nous pour définir vos besoins avec notre chef de projet. Nous pouvons traduire vos contenus dans des délais courts et vous rendre vos traductions dans divers formats pour vous faciliter leur intégration. N’attendez plus et demandez un devis pour vos traductions !

 

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Samsung Galaxy R : une version « allégée » du Galaxy S II

Samsung utilise sa nouvelle notoriété pour prendre Apple de vitesse pour conquérir le marché des smartphones d’entrée de gamme. Annoncé pour la fin juillet, le Samsung Galaxy R...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

May 2020 Core Update : Google annonce une mise à jour majeure de son algorithme

Google annonce avoir mis à jour son algorithme, qui lui permet de classer les résultats de recherche de son moteur. La May 2020 Core Update a été...

Publié le par Alexandra Patard