Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Devis de traduction juridique : les choses à prévoir

Quelles sont les choses importantes à avoir à l’esprit lorsqu’on fait une demande de devis pour une traduction juridique ? Savoir répondre à cette question pratique est...

Publié par Elodie

Quelles sont les choses importantes à avoir à l’esprit lorsqu’on fait une demande de devis pour une traduction juridique ? Savoir répondre à cette question pratique est essentielle pour la réussite de votre traduction. La traduction juridique est un domaine en plein essor : du fait de la mondialisation, les accords transnationaux se multiplient. Les cas en droit institutionnel, droit des affaires et même droit de la famille se confrontent de plus en plus régulièrement.

Par exemple, le COVID ayant une ampleur planétaire, quelles en sont les prises charges juridiques selon les pays ? Comment régler un divorce binational ? Comment mettre en place la protection juridique d’étudiants en voyages de master ? Quelle harmonisation de lois supra nationales au niveau européen ? Autant de casus belli nécessitant une traduction juridique parfaite, pour ne pas ajouter des approximations ou des contresens fâcheux à un univers juridique déjà complexe ! On voit donc, rien qu’avec ces premiers exemples, combien plus encore que dans n’importe quel autre domaine, la traduction juridique ne laisse absolument aucun droit à l’erreur !

Par ailleurs, la traduction juridique est d’autant plus complexe qu’elle est un ovni structurel : elle est le type de traduction qui mêle les aspects les plus contradictoires, en faisant souvent se rencontrer l’aspect technique et l’aspect culturel. En effet, l’aspect technique y est très prégnant : terminologie en vigueur, à mettre à jour régulièrement et à connaître sur le bout des doigts dans plusieurs langues et dans plusieurs pays. Mais cela n’exclut pas une autre difficulté inhérente à la traduction juridique : l’aspect culturel très marqué.

Le saviez-vous ?

A la base, le droit fait partie des sciences sociales : il est donc pleinement ancré dans la langue, la vie et la vision du monde d’une société.

Une bonne traduction juridique implique aussi, au-delà d’une parfaite maîtrise disciplinaire, une certaine finesse et une claire appréhension des représentations culturelles sous-jacentes aux termes juridiques de la langue cible. En somme, une traduction juridique optimale requiert deux compétences très différentes l’une de l’autre : la rigueur et la finesse. C’est assez dire le degré d’excellence nécessaire pour réussir une traduction juridique de qualité !

 

Comment obtenir un devis de traduction juridique ?

Commençons par une question terre-à-terre : comment obtenir un devis de traduction juridique ? Plusieurs canaux de communication sont généralement mis à disposition par les agences de traduction. Passons-les rapidement en revue, du plus rapide au plus lent.

Demande de devis de traduction juridique par formulaire

Le moyen le plus rapide pour obtenir un devis de traduction juridique est assurément de réaliser une demande de devis en ligne. Notre agence de traduction Traduc.com vous demande les éléments essentiels comme vos informations pour vous recontacter, la langue source et la langue cible pour la traduction, le nombre de mots à faire traduire approximatif, ainsi qu’une description de votre projet pour en comprendre tous les enjeux.

Demande de devis de traduction juridique par e-mail

Ensuite, vous pouvez opter pour le plus traditionnel mail à l’agence. Cela vous prendra plus de temps, mais vous aurez aussi tout le loisir de détailler votre demande. C’est aussi un bon moyen de vous faire une première idée de la qualité du service client, selon la rapidité, le ton et la personnalisation du mail de réponse que vous recevrez.

Demande de devis de traduction juridique par téléphone

Enfin, il vous reste le téléphone. Contrairement au devis en ligne, l’appel téléphonique n’est pas possible 24 heures sur 24. Mais il reste certainement la meilleure option si vous voulez expliciter une demande très particulière, vous faire conseiller ou tout simplement si vous préférez une discussion classique à une messagerie asynchrone.

Pour contacter Traduc.com par téléphone, composez le +33 (0)4 80 16 10 08 entre 8h30 et 17h30 et notre équipe se fera le plaisir de vous renseigner !

Obtenir un devis direct et lancer votre projet de traduction

Traduc.com vous offre également la possibilité d’utiliser sa plateforme en “libre-service”. Vous téléchargez les documents à faire traduire sur le site internet et renseignez les langues sources et cibles. Vous obtiendrez un tarif directement en ligne et aurez la possibilité de passer commande.

Néanmoins, la traduction juridique demande des compétences particulières, c’est pourquoi nous vous conseillons plutôt de contacter l’agence directement par formulaire de contact ou par téléphone pour être accompagné par nos chefs de projet. Vous pourrez ainsi profiter de toute l’expérience d’accompagnement d’une véritable agence de traduction pour vous permettre de réaliser vos traductions juridiques.

Devis de traduction juridique avec des besoins particuliers

Le canal de communication que vous choisirez pour faire votre demande de devis de traduction juridique dépend aussi étroitement des spécificités de votre traduction. D’abord, s’agit-il d’une traduction assermentée ou pas ? Une traduction assermentée est obligatoirement réalisée par un traducteur ayant prêté serment auprès d’une Cour d’appel. Ce type de traduction peut être demandé par certaines administrations. Ensuite, au-delà du fait de demander un traducteur qui « s’y connaît en droit », notamment dans la langue cible pour connaître les spécificités du droit local et adapter le contenu à traduire, il se peut que vous ayez besoin d’une spécialité de droit précise. Et il en existe beaucoup, du droit maritime au droit des assurances, en passant par le droit boursier et le droit de la famille.

Dans le cadre de la traduction d’un site internet, d’une application mobile ou d’autre format, Traduc.com a aussi la possibilité de vous rendre les contenus traduits dans le format de fichier qui vous arrange !

 

Check-list des points à ne pas oublier lors d’une demande de devis juridique

Cette remarque sur les spécificités éventuelles de votre projet de traduction nous amène à la deuxième partie de notre article. Cette partie sera tournée vers les questions pratiques, avec une check-list des points à ne pas oublier lors d’une demande de devis juridique.

Premier point

Comme pour d’autres types de traduction, il est bon de préparer à l’avance le volume de mots (disponible dans l’onglet « Statistiques » de Word). Mais si vous ne le connaissez pas, pas d’inquiétude. Contactez Traduc.com qui vous accompagnera dans toutes ces démarches.

Deuxième point

Calez avec lucidité votre délai obligatoire (en tenant compte par exemple des deadlines imposées par l’administration vous réclamant tel ou tel document). A propos de ce délai, attention à deux choses : d’une part, si vous envisagez une traduction multilingue ou un gros volume de mots, il vous sera sans doute impossible d’imposer un délai « express », d’autre part, les traducteurs assermentés sont rares, donc très demandés, leurs délais sont donc mécaniquement plus longs. Traduc.com peut justement vous aider à réduire ces délais en faisant travailler simultanément plusieurs traducteurs si vous avez des délais courts à respecter.

Troisième point

Pensez à vérifier la politique de confidentialité. C’est un point crucial dans un devis de traduction juridique. Ici, une agence sera beaucoup plus rassurante qu’un outil de traduction en ligne : là où une traduction humaine peut vous garantir une confidentialité absolue, un outil en ligne ne le peut pas car il se nourrit justement des traductions réalisées pour approfondir son deep learning. En bref : évitez de traduire vos contenus juridique sur Google Translate.

Quatrième point

Assurez-vous que la spécialité de droit concernée est bien maîtrisée par votre traducteur. En effet, pour certains documents, une simple mention « droit » ne suffit pas toujours, il faut une vraie compétence très pointue dans telle ou telle branche du droit.

Cinquième point

Ne pensez pas trop vite qu’une traduction de droit est purement technique. En effet, à la base, le droit fait partie des sciences sociales (au même titre que la géographie ou la sociologie). Le droit mêle donc l’aspect technique et les connaissances culturelles. Par exemple, le droit anglo-saxon diffère profondément du droit romain. Votre traducteur doit donc bien connaître non seulement la langue cible, mais aussi l’histoire de son système juridique. Cela peut s’avérer d’autant plus délicat que les langues et les systèmes juridiques ne se superposent pas toujours. Ainsi, le droit civil (axé sur les principes et héritier de la France) et la « common law » (laissant davantage de place à la jurisprudence et héritière de l’Angleterre) cohabitent au Canada. De même, certains termes sont à traduire alors que la langue est la même : « Garde des Sceaux » se dit « ministre de la Justice » en Belgique. Le terme « conseil de prud’hommes » ne se rencontre qu’en France. Il faudra aussi veiller à une traduction fine des termes flous (les « bonnes mœurs » en français, ou « the best interests of the child » en anglais). Enfin, des aspects culturels non directement liés au droit peuvent interférer fortement dans la traduction : le genre neutre est reconnu en Allemagne mais pas forcément dans d’autres pays, par exemple. Faut-il traduire l’écriture inclusive ? Faut-il garder les termes de « père » et « mère » ou les remplacer par celui de « parents » (en faisant avec les mots disponibles en langue cible) ?

Sixième point

Veillez, dans vos consignes, à bien indiquer le destinataire de votre traduction. Selon qu’il s’agit d’une institution européenne ou de l’administration d’un pays au marquage culturel plus fort, moins « universel », les termes employés ne seront pas forcément les mêmes. La loi est plus liée qu’on le croit à la sensibilité d’un pays telle qu’elle s’exprime à travers sa langue et les évolutions de celle-ci…

Checklist
source : freepik

Que faire quand la demande de devis de traduction juridique est particulièrement complexe ?

Au moment d’établir votre demande de devis de traduction juridique, vous cumulez beaucoup de spécificités ? Vous avez un délai contraint, un projet multilingue, des hautes exigences en matière de confidentialité, ou tout cela à la fois ? Dans ce cas, il est préférable de prendre le temps de tout expliquer à une agence professionnelle experte en traduction juridique et véritablement à votre écoute.

L’agence de traduction professionnelle Traduc.com dispose d’une longue expérience et de chefs de projet dédiés pour vous accompagner dans votre projet de traduction juridique. Ainsi, l’agence Traduc.com est à même de mettre au service de votre projet des traducteurs natifs dans la langue de votre choix spécialisés dans la traduction juridique.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

[Interview] – Brief.me, votre lecteur d’actualités et réseaux sociaux pour tablettes et smartphones

J’ai été contacté la semaine dernière pour vous présenter une nouvelle application mobile qui vaut le coup, Brief.me. Cette application a pour but de devenir le point...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

RapidShare lance un shop de téléchargement légal

Rapidshare est pour ainsi dire l’un des sites où l’on trouve le plus de fichiers piratés. L’avantage qu’il présente reste ce qu’on appelle le direct...

Publié le par Team WebActus