Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Silo SEO : guide pour améliorer votre référencement naturel

Le silo en SEO correspond à une structure de site où les différentes pages Web sont classées par thématique. Grâce à un siloing pertinent, votre maillage interne est plus logique,...

Publié par Elise Duret

Le silo en SEO correspond à une structure de site où les différentes pages Web sont classées par thématique.

Grâce à un siloing pertinent, votre maillage interne est plus logique, ce qui facilite le travail d’exploration de Googlebot et augmente l’expérience utilisateur.

Comment mettre en place une structure en silo pour améliorer votre référencement SEO dans les moteurs de recherche ? Suivez le guide !

 

Qu’est-ce qu’un silo en SEO ?

Une structure en silo se base sur un principe essentiel : un silo = une thématique. Chaque silo se construit sur une arborescence bien précise : une page mère ou page pilier qui dirige vers les pages filles, qui elles-mêmes dirigent vers des pages petites-filles, etc.

Toutes les pages piliers du cluster thématique partent de la page d’accueil et elles correspondent à une requête principale ou une expression clé. Ensuite, les pages parentes vont élargir le champ sémantique du mot-clé de leur page pilier en devenant de plus en plus qualifiées. Pour finir, dans un même silo des liens entre chaque niveau vont être créés en veillant à ce que chaque silo reste totalement indépendant des uns et des autres.

Bien sûr, le nombre de niveaux va dépendre de votre secteur d’activité et si certains sites comme Amazon possèdent plus de 10 niveaux, un site de niche va quant à lui être structuré sur deux ou trois niveaux.

Votre arborescence de site est ainsi bien plus logique et pertinente. L’internaute ne risque pas de se perdre dans les méandres de votre site Internet et les robots d’exploration naviguent aussi plus facilement entre vos pages Web.

 

Silo thématique et silo sémantique : quelle différence ?

Il existe deux stratégies de siloing : les silos thématiques qui sont construits autour d’un thème et les silos SEO ou sémantiques qui sont construits autour d’un cocon sémantique.

Généralement les sites e-commerces adoptent une structure thématique où les pages de ventes sont organisées par catégorie de produits, reliées elles-mêmes aux sous-catégories, etc. C’est une construction pertinente pour l’UX de votre site, cependant elle ne se base pas sur l’intention de recherche.

Le silo sémantique, lui, va au-delà, car il prend en compte les préoccupations de vos clients. C’est-à-dire que le point de départ de votre silo n’est plus une catégorie, mais un mot-clé qui répond aux intentions de recherche des internautes sur une thématique donnée.

Les avantages des cocons sémantiques sont nombreux :

  • Les robots d’indexation comprennent mieux les thèmes et les sujets abordés et donc votre expertise.
  • Il y a une parfaite adéquation entre vos contenus et l’intention de recherche.
  • Vous arriverez à vous positionner plus facilement sur les mots-clés de longue traîne à faible volume de recherche, car vos pages mères vont pousser vos pages secondaires et donc augmenter leur visibilité.

 

Quel est l’impact du silo sur le référencement organique ?

Outre le fait d’améliorer la compréhension et la bonne navigation de votre site Web, voici comment un maillage interne construit en silo SEO optimise votre référencement naturel et donc votre classement dans la SERP.

 

Le siloing permet aux bots de mieux crawler vos pages Web

Pour apparaître dans les pages de résultats des moteurs de recherche, leurs robots vont crawler votre site et classer ses pages dans leur index. Un bon maillage avec des liens hypertextes optimisés et judicieusement placés va faciliter la navigation des robots au sein de votre architecture, les aider à comprendre votre thématique et donc à classer votre site avec pertinence.

 

Une construction en silo booste votre PageRank

Bien que le PageRank ne soit plus aussi populaire qu’avant, il reste un critère de classement des pages dans les résultats Google.

Concrètement, l’algorithme de Google PageRank calcule la popularité d’une page ou d’un site en fonction de la qualité et de la quantité des liens qui pointent vers elle, qu’ils soient entrants (backlinks) ou internes.

Un site peut très bien avoir un score PageRank élevé uniquement avec ses liens internes à condition qu’ils soient classés par thème et que les ancres de liens soient optimisées.

Le « jus » envoyé par les pages parentes va alors booster leurs pages mères et vous aurez plus de chance de vous positionner sur une requête concurrentielle. D’où l’intérêt d’une construction en silo pour votre référencement naturel !

 

 

Le silo SEO améliore l’expérience utilisateur

En proposant une hiérarchie en silo, vos visiteurs, prospects ou clients navigueront plus facilement sur votre site. Ils trouveront donc plus facilement leur chemin vers des informations connexes et vous pourrez mieux les guider tout au long du tunnel de conversion. Vous améliorez ainsi leur parcours d’achat, donc l’expérience utilisateur, qui rappelons-le est un critère SEO extrêmement important pour votre référencement naturel.

 

Comment améliorer son SEO avec le siloing ?

Pour augmenter votre visibilité sur Google et donc votre trafic organique, voici la marche à suivre pour créer un silo SEO performant !

 

1/ Faire un audit de mots-clés

Analyser l’univers sémantique de votre secteur d’activité est la première étape de votre stratégie de siloing. Cette démarche est essentielle pour trouver les bons mots-clés et les bonnes requêtes sur lesquels vous positionner.

Voici quelques conseils pour réaliser votre audit de mots-clés :

  • Listez les sites concurrents qui apparaissent dans les premiers résultats de recherche et répertoriez les mots-clés qui leur permettent d’arriver en tête des résultats Google.
  • Utilisez tous les outils sémantiques possibles tels que 1.fr, AnswerThePublic, Google Keyword Planner, SemRush, UberSuggest, SEO Hero, etc., pour obtenir le champ lexical de votre thématique.
  • Ensuite, analysez la portée de chaque terme (volume de recherche mensuel, pertinence par rapport à la concurrence…).
  • Une fois votre liste étoffée, analysez l’intention de recherche de vos personas pour ne garder que les mots-clés les plus appropriés et utilisez les autres termes pour enrichir le vocabulaire sémantique de vos contenus.

 

 

2/ Créer les différents niveaux sémantiques

Vous avez désormais tous vos mots-clés principaux et secondaires, il est temps de déterminer le nombre de niveaux à créer. Ce nombre va dépendre de votre domaine d’activité et, comme nous l’avons vu, il peut aller jusqu’à 10 niveaux. Cependant, évitez d’aller trop en profondeur, Google préconise de ne pas dépasser 3 ou 4 niveaux de hiérarchie (clics à partir de la page d’accueil).

Concrètement, vos niveaux vont se définir ainsi :

  • Niveau 0 : page d’accueil avec un menu de navigation vers vos pages mères.
  • Niveau 1 : pages mères avec un contenu axé sur une requête principale.
  • Niveau 2 : pages filles avec une rédaction autour de vos requêtes secondaires.
  • Niveau 3 : pages petites-filles contenant des mots-clés de longue traîne.

Avant de vous précipiter sur votre CMS, il est conseillé de dessiner votre arborescence de site sur papier en premier lieu et de finaliser vos idées de départ avec un logiciel de cartographie mentale comme MindMeister.

 

3/ Le maillage de votre silo

L’optimisation de votre silo passe par un maillage bien précis et surtout cloisonné à chaque thématique qui se construit ainsi :

  • Des liens mère => fille qui descendent d’un niveau : de la page pilier à sa page fille, qui elle-même possède des liens vers ses pages filles…
  • Des liens fille =>mère qui inversement remontent les niveaux par étage.
  • Des liens sœur <=> sœur qui relient les pages annexes d’un même niveau et bien sûr toujours dans le même silo thématique.

Pour info : si vous tenez absolument à faire des liens entre vos thématiques, vos liens doivent toujours pointer vers la page mère du thème connexe, ne faites jamais de lien entre des pages de même niveau ou de niveau inférieur entre deux silos !

 

4/ Créer des contenus pertinents

Si vous n’avez pas encore lancé votre site, il ne vous reste plus que l’étape rédactionnelle. Mais, si votre site est déjà en ligne, que vous être en pleine refonte de site ou que vous venez de subir une pénalité Google, vous allez devoir faire un brin de ménage !

  • Classez vos contenus existants par thème.
  • Supprimez ou améliorez vos contenus pauvres.
  • Reprenez votre netlinking en supprimant les liens pointant vers des thèmes différents.

Une stratégie de silo SEO se base sur des contenus textuels de qualité et chaque page possède un type de contenu différent :

  • La page mère : c’est la page qui présente votre produit ou service, elle est donc associée à son mot-clé principal. Une page pilier doit contenir idéalement 2000 à 3000 mots et traiter du sujet en profondeur. Elle va donc aborder tous les aspects de votre sujet, par paragraphes, et faire des liens vers une page fille qui aborde un de ces aspects, mais plus en détail.
  • Les pages filles : ce sont la plupart du temps des articles de blog ou des pages sous-catégories de produits.

Pensez à optimiser vos ancres de lien avec les bons mots-clés et à placer vos CTA judicieusement dans vos textes.

 

Notre astuce pour mettre en place vos silos SEO

Il existe des outils qui vous permettront de visualiser le résultat de votre maillage interne comme Cocon.se.

Vous pourrez alors vérifier si votre silo SEO est parfaitement structuré ou non…

Pour finir, n’oubliez pas de faire appel à nos rédacteurs web professionnels pour nourrir votre site de contenu de qualité ! Une stratégie de contenus en silos nécessite beaucoup de rédaction web, Redacteur.com peut vous permettre de la mettre en place rapidement sans perdre de temps.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Comment faire une analyse concurrentielle en 4 étapes

Indispensable pour rester compétitif, l’analyse concurrentielle permet d’identifier quelles sont les entreprises de votre domaine d’activité qui...

Publié le par Audrey Clabeck
Webmarketing

Nobody’s Perfect : la web-série de Mazars revisite la communication Marque Employeur

Quand une entreprise lance une campagne de recrutement sur des profils très courtisés, il faut redoubler d’innovation et d’originalité pour se...

Publié le par Cyrielle Maurice