Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Les 10 meilleurs outils pour scraper la SERP Google

Scraper la SERP Google permet d’extraire des données à partir des résultats de recherche. Ces informations peuvent être utilisées lors d’un benchmark SEO, d’une analyse de la...

Publié par Thomas

Scraper la SERP Google permet d’extraire des données à partir des résultats de recherche. Ces informations peuvent être utilisées lors d’un benchmark SEO, d’une analyse de la concurrence, d’une recherche de mots-clés ou d’une étude de marché.

Si vous avez besoin d’aide pour compiler des éléments depuis les moteurs de recherche, vous pouvez confier cette mission à un développeur freelance sur Codeur.com.

Envie de le faire vous-même ? Découvrez notre top 10 des outils pour scraper la SERP de Google en quelques clics !

Les meilleurs outils pour scraper la SERP Google

Pour extraire rapidement des données précises depuis Google et générer des listes de mots-clés pour vos contenus, voici 10 outils de scraping incontournables !

1. Scale SERP : un bon outil pour analyser tout Google

Avec Scale SERP, vous devrez maîtriser l’anglais pour une prise en main optimale. L’outil peut scraper les résultats depuis les différents services de Google : le moteur de recherche, bien entendu, mais aussi Google Shopping, News, Vidéos, Maps… Vous pouvez analyser les données qui ressortent sur bureau, mobile ou tablette, afin d’optimiser votre SEO sur tous les terminaux.

Afin de suivre les informations de positionnement et de veiller régulièrement sur la concurrence, l’API de Scale SERP permet d’obtenir des données en temps réel, programmer des recherches ou générer un scraping par lots.

Côté prix, Scale SERP propose une version gratuite limitée à 125 recherches par mois. Ensuite, les tarifs s’adaptent au volume de requêtes : 250 par mois pour 4$, 1 000 pour 9$, 5 000 pour 19$, etc.

2. SERPStack : l’outil personnalisable à 100 %

Tout comme Scale SERP, l’outil SERPStack peut collecter les données depuis le moteur de recherche, Google News, Google Shopping, Google Images et les autres services du géant américain.

La maîtrise de l’anglais est indispensable pour utiliser cette API aux nombreuses fonctions de filtrage ! Ces filtres représentent d’ailleurs son atout principal, car ils vous permettent de personnaliser à 100 % votre recherche.

SERPStack supporte de gros volumes de demande. À cet effet, il propose des offres allant de 29.99$ par mois pour 5 000 recherches maximum à 199.99$ par mois pour 50 000 requêtes. Une version gratuite limitée à 100 recherches par mois est disponible.

3. Thruuu : le célèbre outil pour scraper Google

Célèbre outil pour scraper la SERP Google, Thruuu se spécialise dans l’analyse du contenu. Il extrait des informations pertinentes sur les pages et articles que publient les concurrents. Son objectif est de vous aider à visualiser les paramètres communs entre les premiers résultats de recherche sur un mot-clé ou un secteur spécifique.

Thruuu génère aussi des guides de rédaction selon le sujet exprimé. Vous obtenez une liste de termes à placer dans votre texte pour optimiser votre marketing de contenu, afin de le rendre encore plus SEO-friendly.

L’interface est en anglais, mais l’outil propose un guide d’utilisation en français. Niveau fonctionnement, Thruuu utilise un système de crédits. 500 crédits permettent, par exemple, d’analyser 500 résultats ou de générer 100 briefings de rédaction. Les 10 premiers crédits sont offerts ; ensuite, comptez 20 crédits pour 20€, 100 crédits pour 50€ ou 500 crédits pour 100€.

Bon à savoir : en optant pour un renouvellement mensuel, le coût par crédit est divisé par deux.

4. Apify : un outil complet pour scraper Google

La plateforme Apify parcourt les pages de résultats Google pour collecter des données et les restituer en formats JSON, XML, CSV ou Excel.

Grâce à cette API, vous pouvez extraire des informations dans les résultats organiques et payants (elle analyse aussi les annonces Google). Si besoin, vous obtenez aussi une liste des avis clients et de prix produits, issue de Google Shopping, ce qui en fait un outil de Web-scraping particulièrement performant pour les e-commerces.

L’interface intuitive existe exclusivement en anglais. Côté tarifs, Apify existe en version gratuite (correspond à 5$ de crédits). Pour des besoins supérieurs, il existe des formules mensuelles avec 49$ ou 499$ de crédits.

5. L’extension chrome Scraper

Si vous recherchez un moyen rapide de scraper la SERP Google, utilisez l’extension Chrome Scraper.

Totalement gratuit, l’outil extrait des données à partir des pages Web et les transfère dans des feuilles de calcul Excel. Pratique pour obtenir une liste succincte d’informations, en quelques clics !

6. Scrapstack : l’outil pour surveiller en temps réel les données

Vous souhaitez surveiller en temps réel des données issues des moteurs de recherche, mais aussi de sites comme TripAdvisor, YouTube, eBay, Reddit, Facebook ou encore Twitter ? Alors Scrapstack est l’outil de scrapping dont vous avez besoin.

Son API permet d’obtenir, de manière régulière et programmée, des informations utiles pour votre veille concurrentielle. Vous pouvez extraire des données SEO (comme les mots-clés, les balises ou le positionnement de site), monitorer les prix pratiqués par vos concurrents ou être alerté en cas de nouveaux produits.

Scrapstack dispose d’une interface en anglais. La formule gratuite est limitée à 100 recherches par mois. Pour plus de volume, optez pour un abonnement à 19.99$/mois (200 000 requêtes), 79.99$/mois (1 000 000 de requêtes) ou 199.99$/mois (3 000 000 de requêtes).

7. RDDZ Scraper : un scraper made in France

Outil français, RDDZ Scraper se définit comme « simple, rapide et efficace » et promet d’effectuer votre première requête en moins de 5 minutes. Son interface intuitive vous permet de choisir et trier les données à récolter.

Essentiellement destinée à une veille SEO, cette API récolte des renseignements sur les noms de domaine, backlinks, URLs (no-follow, do-follow…), adresses IP, paramètres techniques des sites (comme le type de CMS utilisé par exemple), etc.

Sa licence est à 6€ / mois. Pour bénéficier de moteurs de scrape plus puissants et plus rapides, choisissez la formule à 25€ ou à 96€ / mois.

8. SerpApi : un API complète pour scrape la SERP Google et les moteurs de recherche

Besoin d’effectuer une analyse d’un point de vue international ? SerpApi propose une API capable de réaliser des requêtes géolocalisées. Vous obtenez des informations issues d’emplacements prédéterminés. Utile si vous voulez connaître votre concurrence dans les autres pays !

Bien entendu, vous pourrez aussi scraper la SERP Google depuis la France et obtenir, en format JSON, des informations sur les résultats organiques, ainsi que des données extraites de Maps, Local, Stories, Shopping, Direct Answer et Knowledge Graph.

SerpApi propose un abonnement à 50$/mois pour 5 000 recherches mensuelles, 130$/mois pour 15 000 requêtes et 250$ pour 30 000 recherches.

9. Value SERP : un scraper de SERP pas cher

L’API de Value SERP renvoie des données, en temps réel, en formats JSON, HTML ou CSV. Conçu pour une utilisation à grande échelle, l’outil permet de programmer des recherches à exécuter en masse et de récupérer les résultats à la demande.

Parfait pour monitorer le positionnement des concurrents, découvrir les nouveaux produits mis en ligne ou veiller sur l’évolution des prix d’un produit ou service.

Côté prix, vous avez le choix entre payer 1.50$ pour 1 000 requêtes, à la demande, ou choisir un abonnement mensuel adapté à vos besoins : entre 15 000 et 200 000 000 de recherches par mois, pour un tarif compris entre 25$ et 30 000$.

10. Scraping bee : pour scraper des sites ou la SERP de Google

En plus de scraper la SERP Google, Scraping bee peut aussi effectuer des captures d’écran, exécuter un scénario JavaScript ou vous aider à créer un moteur de scraping personnalisé. Grâce à ces paramètres, vous obtenez une vision précise de votre environnement concurrentiel pour pouvoir améliorer vos propres stratégies marketing, commerciales ou SEO !

Disponible uniquement en anglais, Scraping bee propose 4 forfaits : 49$/mois pour 150 000 crédits, 99$/mois pour 1 000 000 de crédits, 249$/mois pour 3 000 000 de crédits et 599$/mois pour 8 000 000 de crédits.

En quoi consiste le scrap de la SERP de Google  ?

Le scrap de la SERP Google est un processus consistant à extraire automatiquement des données précises, à partir de la page de résultats. Vous pouvez collecter la description des pages, les URL, les mot-clés, les balises, les données structurées, les extraits de texte en vedette, les images, les vidéos, etc.

Cependant, il est important de savoir que Google interdit explicitement de scraper ses résultats de recherche dans ses conditions d’utilisation. Vous devez vous conformer aux politiques du géant de Mountain View.

Les données récoltées via ce processus ne doivent pas être réutilisées de manière à violer la propriété intellectuelle. Vous devez uniquement les collecter à titre individuel, pour votre propre analyse, sans les rendre publiques ou les utiliser à des fins commerciales,

Pourquoi scraper la SERP d’un moteur de recherche ?

Les données extraites avec Thruuu, Apify, Scale SERP ou toute autre solution de scraping peuvent être utiles pour :

  • Analyser la concurrence SEO : scrapper les résultats de recherche permet d’analyser la concurrence sur des mots-clés. Vous obtenez une liste des sites Web les mieux classés sur des requêtes spécifiques, les pages les plus populaires, les backlinks qui pointent vers ces sites, etc.
  • Optimiser le référencement : en collectant les données issues de la SERP, vous visualisez la manière dont les résultats de recherche sont présentés, les extraits de texte privilégiés par le moteur de recherche, les liens complémentaires, etc. Ces informations peuvent vous aider à optimiser vos propres contenus pour améliorer votre référencement naturel.
  • Suivre la position de son site : scraper la SERP Google régulièrement vous aide à suivre la position de votre nom de domaine sur certains mots-clés. Vous identifiez les tendances, les gains ou les pertes de position, ainsi que les ajustements nécessaires pour améliorer votre classement dans les résultats.
  • Analyser son marché : La SERP fournit des données utiles pour les analyses de marché, sur les tendances de recherche, les comportements des utilisateurs, etc.
  • Évaluer les résultats de campagnes publicitaires : En scrappant les résultats de recherche pour des mots-clés payants, vous pouvez évaluer la performance des campagnes publicitaires, comparer les coûts par clic, le retour sur investissement, etc.

Comment analyser les données récoltées grâce au scraping  ?

La visualisation est la clé pour analyser et comprendre les données récoltées ! Dans un premier temps, pensez à nettoyer les informations en supprimant les éléments non pertinents, les doublons ou les incohérences.

Puis, à l’aide d’un fichier Excel ou d’un outil de datavisualisation, transformez les données en graphiques, tableaux ou schémas pour détecter des modèles ou des tendances.

Vous identifierez plus rapidement votre positionnement par rapport aux concurrents, tout comme les bonnes pratiques en termes de mot-clés, de balises ou de descriptions à utiliser dans votre propre stratégie SEO.

Est-ce obligatoire de scraper Google pour faire du SEO  ?

Non, il n’est pas obligatoire de scraper la SERP Google pour créer votre stratégie SEO ou l’améliorer. Même si cette méthode s’avère utile et efficace pour collecter des données sur vos concurrents, trouver des mots-clés pertinents et comparer votre positionnement, il existe d’autres techniques pour un benchmark SEO pertinent.

Les alternatives au scraping de la SERP

Bien que le Web scraping reste un processus performant pour collecter rapidement des données sur votre univers concurrentiel, vous pouvez utiliser d’autres outils.

Par exemple, une plateforme comme Yourtext.Guru scrape la SERP et les sites concurrents pour élaborer un guide de mots-clés. Vous lui indiquez le sujet de votre article et l’outil détermine les mots-clés à intégrer dans votre rédaction afin de le positionner plus facilement.

Si votre objectif est de réaliser un benchmark SEO des sites Web concurrents, SEMrush vous facilite le travail. Vous entrez le nom des domaines à analyser et il scrap leurs données pour vous indiquer les liens entrants, les requêtes utilisées et les performances SEO globales de chaque site.

Notre astuce pour scraper la SERP de Google

Avant de régler les paramètres de votre outil de scraping, pensez à votre objectif ! Inutile de vous noyer dans de nombreuses données. Réfléchissez aux informations importantes, qui vont vous aider à atteindre votre but avant de scraper la SERP de Google.

Si besoin, faites appel à un développeur spécialisé sur notre plateforme de freelance, Codeur.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Google lance Prizes.org, aidez la communauté et soyez payé

C’est durant la journée du 4 juillet (fête nationale américaine) que Google a discrètement publié un nouveau site Prizes.org. Il s’agit d’un site un peu...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Le pouvoir du crowdsourcing

Le crowdsourcing est un domaine qui prend une ampleur de plus en plus importante, étroitement liée à la généralisation des réseaux sociaux. Pour ceux qui ne connaitraient pas ce...

Publié le par Team WebActus