Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Langues au Mexique : 0 langue officielle, 69 langues nationales

Le Mexique est fascinant d’un point de vue linguistique. Comptant le plus grand nombre d’hispanophones au monde, il contribue grandement à la place de l’espagnol...

Publié par Laura

Le Mexique est fascinant d’un point de vue linguistique. Comptant le plus grand nombre d’hispanophones au monde, il contribue grandement à la place de l’espagnol parmi les langues les plus parlées. Mais c’est aussi un pays qui a instauré une protection unique de ses langues indigènes.

Si vous vous interrogez sur la meilleure manière de faire traduire vos contenus en espagnol pour investir le marché mexicain, faites appel à notre plateforme de traduction et à nos traducteurs spécialisés. Ils sauront adapter vos textes dans la forme d’espagnol parlée au Mexique.

Et si vous souhaitez en apprendre plus sur les langues parlées au Mexique, on vous explique tout sur ce pays aux racines indiennes préservées, où cohabitent l’espagnol et de nombreuses langues amérindiennes.

Combien y a-t-il de langues officielles au Mexique  ?

Combien le Mexique compte-t-il de langues officielles ? Aucune !

On a tendance à penser que l’espagnol est la langue officielle du Mexique. Or, bien qu’elle soit la plus répandue, employée jusque dans les institutions et au gouvernement, la Constitution ne définit pas l’espagnol comme la langue officielle du pays.

Le Mexique se revendique en effet comme un pays multilingue. Selon la loi, il existe 69 langues nationales au Mexique. L’espagnol en fait partie, de même que 68 langues autochtones, c’est-à-dire celles des peuples indigènes qui se trouvaient sur le sol mexicain avant la découverte et la colonisation de l’Amérique. Par ce statut, elles sont toutes placées au même niveau et peuvent toutes être utilisées dans le domaine public.

Pourquoi parle-t-on plusieurs langues au Mexique  ?

Le Mexique est un vaste pays multiculturel et multi-ethnique. Son métissage se retrouve dans sa pratique linguistique puisque les nombreuses communautés d’Indiens vivants au Mexique entendent défendre leur identité et préserver les langues amérindiennes.

La question est politique : des mesures ont été mises en place pour valoriser cette diversité culturelle, comme les Accords de San Andrés signés en 1996 et la Loi générale des droits linguistiques des peuples indigènes de 2003.

À travers ces textes, le gouvernement mexicain a voulu protéger les langues autochtones. C’est grâce à cette reconnaissance des langues amérindiennes pratiquées au Mexique que le pays n’a pas une langue officielle, mais 69 langues nationales.

Les études comptabilisent 364 variantes linguistiques pratiquées au Mexique, bien qu’elles soient très difficiles à recenser et à analyser, certaines étant des dialectes à l’usage très localisé. L’espagnol domine malgré tout très largement dans la pratique.

L’espagnol, la langue principale au Mexique

La place occupée par l’espagnol au Mexique est massive. Sur ses 132,97 millions d’habitants, on dénombre 125,95 millions de personnes dont l’espagnol est la langue maternelle.

Cela fait du Mexique le plus grand pays hispanophone au monde, très loin devant la Colombie et l’Argentine. Il réunit environ un quart des locuteurs natifs de l’espagnol dans le monde et près de trois fois plus que l’Espagne elle-même.

On estime à 60 % le nombre d’hispanophones en Amérique latine et une large part se situe au Mexique, 10e pays le plus peuplé au monde. Pour se faire une idée de ce que cela représente, il suffit de penser que le pays fait environ trois fois la taille de la France et que sa population équivaut à près du double de l’hexagone.

On considère que 93,8 % des Mexicains parlent exclusivement espagnol et 0,6 % exclusivement une langue indigène, tandis que 5,4 % sont bilingues et parlent aussi bien l’espagnol que des langues indigènes. Au cumul des locuteurs de langue native et de seconde langue, l’espagnol est donc pratiqué par 99 % de la population mexicaine, une proportion colossale pour un pays pourtant multilingue.

Pourquoi utilise-t-on l’espagnol au Mexique  ?

La langue espagnole s’est installée au Mexique au XVIe siècle lors de la colonisation. Lorsque le conquistador Hernán Cortés, missionné par le roi de Castille Charles Quint, débarque sur les côtes de ce qui est alors l’Empire aztèque en 1519, ses hommes et lui apportent avec eux leur langue : l’espagnol castillan va alors servir à unifier le pays.

Quel espagnol est parlé au Mexique  ?

L’espagnol parlé aujourd’hui au Mexique est le castillan, c’est-à-dire celui que l’on enseigne à l’école à l’étranger, dans les cours espagnols. Cependant, on évoque souvent un espagnol mexicain du fait de ses spécificités.

Dans la variante de l’espagnol utilisée au Mexique, il existe un accent, une manière de parler reconnaissable, ainsi qu’un vocabulaire typiquement local. Ce sont des différences superficielles, que l’on peut comparer à celles existant entre un anglais pratiqué au Royaume-Uni et aux États-Unis, ou entre un français de France et de Belgique.

Les langues amérindiennes au Mexique

Signe d’une très grande richesse culturelle, 364 langues sont parlées au Mexique. Dans ses chiffres 2020, l’Instituto Nacional de Estadística y Geografía comptabilise un total de 7,3 millions de locuteurs des langues amérindiennes dans le pays. Ceux-ci se trouvent en plus grande proportion dans l’état de Oaxaca et ses voisins du sud que sont le Yucatán, le Quintana Roo ou le Chiapas.

Que sont les langues amérindiennes ? Il s’agit des langues indigènes typiques des peuples américains. Elles sont l’héritage des populations indiennes qui occupaient le pays au moment de la colonisation et y ont préservé leurs traditions.

Les familles de langues indigènes au Mexique

Les langues autochtones mexicaines sont classées dans 11 grandes familles, en fonction de leur origine et structure communes, elles-mêmes divisées en branches et en groupes.

La loi reconnaît 68 langues autochtones comme langues nationales au Mexique. Les voici, classées selon leur famille et leur nombre de locuteurs en 2020 :

Famille maya : 2,497 millions de locuteurs
Langues : Maya Yucateco, Tseltal, Tsotsil, Chol, Huasteco, Tojolabal, Chontal de Tabasco, Mam, Q’anjob’al, Chuj, Akateko, Q’eqchí’, Lacandón, K’iche’, Jakalteko, Kaqchikel, Qato’k (Mocho’), Ixil, Teko (Tectiteco) et Awakateko.

Famille oto-mangue : 2,189 millions de locuteurs
Langues : Mixteco, Zapoteco, Otomí, Mazateco, Mazahua, Tlapaneco, Chinanteco, Amuzgo, Chatino, Triqui, Popoloca, Cuicateco, Pame, Chichimeca Jonaz, Tlahuica, Matlatzinca, Chocholteco et Ixcateco.

Famille uto-aztèque : 1,952 million de locuteurs
Langues : Náhuatl, Tarahumara, Huichol, Tepehuano del Sur, Mayo, Cora, Yaqui, Tepehuano del Norte, Guarijío, Pima (Nevome) et Pápago (O’odham).

Famille totonaque-tepehua : 265 228 locuteurs
Langues : Totonaco et Tepehua.

Famille mixe-zoque : 255 172 locuteurs
Langues : Mixe, Zoque, Popoluca de la Sierra, Sayulteco, Texistepequeño, Oluteco et Ayapaneco.

Famille tarasque : 142 459 locuteurs
Langue : Tarasco (Purépecha).

Famille tequislatèque : 5613 locuteurs
Langue : Chontal de Oaxaca.

Famille yumane : 1012 locuteurs
Langues : Kumiai, Paipai, Cucapá, Kiliwa et Cochimi.

Famille algique : 63 locuteurs
Langue : Kickapoo.

Familles isolées : Huave (18 827 locuteurs) et Seri (723 locuteurs).

Quelles sont les langues autochtones les plus parlées au Mexique  ?

Le Náhuatl est la langue autochtone la plus répandue au Mexique, et même la seconde langue la plus parlée par les Mexicains après l’espagnol, avec 1,651 million de locuteurs (1,3 % des habitants). C’est de cette langue des Aztèques que sont nés, par exemple, les mots chocolat ou tomate !

Les 10 langues indigènes les plus parlées au Mexique :

  1. Náhuatl (famille uto-aztèque) : 1,651 million de locuteurs
  2. Maya Yucateco (famille maya) : 774 755 locuteurs
  3. Tseltal (famille maya) : 589 144 locuteurs
  4. Tsotsil (famille maya) : 550 274 locuteurs
  5. Mixteco (famille oto-mangue) : 526 593 locuteurs
  6. Zapoteco (famille oto-mangue) : 490 845 locuteurs
  7. Otomí (famille oto-mangue) : 298 861 locuteurs
  8. Totonaco (famille totonaque-tepehua) : 256 344 locuteurs
  9. Chol (famille maya) : 254 715 locuteurs
  10. Mazateco (famille oto-mangue) : 237 212 locuteurs

Le Mexique a adopté des lois et des conventions afin de garantir les droits des populations indigènes, notamment en préservant leurs langues. Malgré tout, un certain nombre d’entre elles sont en danger à cause d’un faible nombre de locuteurs.

Les langues amérindiennes en voie d’extinction au Mexique

De 16 % en 1930, on est passé à 6,2 % de la population mexicaine âgée de plus de 5 ans parlant une langue indigène en 2020. La baisse a été très nette jusqu’aux années 1970 et endiguée depuis, ce qui n’empêche pas certains idiomes d’être en grand danger aujourd’hui.

On dénombre déjà 13 langues autochtones disparues au Mexique. Et des études alertent sur le fait que d’autres sont en danger, faute de transmission et face à la place massive occupée par l’espagnol dans le pays. Sur la totalité des langues utilisées au Mexique, 143 sont considérées à risque, à différents degrés.

Parmi les 68 langues indigènes nationales, 21 comptent moins de 1000 locuteurs et risquent donc de s’éteindre. Certaines sont même en très grand danger, comme les langues Teko, Oluteco, Kiliwa, Ayapaneco, Kickapoo, Cochimi et Awakateko, avec seulement quelques dizaines de pratiquants recensés.

Quelles autres langues sont parlées au Mexique  ?

Les langues étrangères au Mexique

Le Mexique est classé parmi les pays dont la maîtrise des langues étrangères est très faible. On estime néanmoins qu’environ 12 % de la population parle anglais, principalement dans les zones frontalières du nord, les grandes villes comme Mexico et les régions touristiques comme le Yucatán.

La place de l’anglais comme langue étrangère au Mexique est aidée par la proximité des États-Unis et un flux migratoire non négligeable de retraités et résidents secondaires américains. Les chiffres 2022 de la Social Security Administration considèrent le Mexique comme le troisième vivier le plus important d’expatriés américains (après le Canada et le Japon).

Les autres langues étrangères parlées par les Mexicains sont principalement l’allemand, l’italien, le français, le portugais, le grec, le russe, l’arabe, le chinois et le japonais, mais de façon anecdotique par rapport aux langues prédominantes.

La langue des signes du Mexique

La langue des signes mexicaine (Lengua de Señas Mexicana) est reconnue par le gouvernement. Permettant aux personnes muettes et malentendantes de communiquer sans la parole orale, elle fonctionne avec sa propre structure linguistique. C’est une langue en pleine expansion, dont le nombre de pratiquants a plus que doublé entre 2010 et 2022. La langue des signes est aujourd’hui utilisée par 300 000 personnes au Mexique.

Notre astuce pour traduire du texte dans une langue du Mexique

Vous l’avez compris, le Mexique est un pays d’une richesse linguistique incroyable ! C’est aussi l’un des pays réputés les plus accueillants au monde, alors ne vous inquiétez pas, pour votre prochain séjour à Playa del Carmen, une simple maîtrise de l’espagnol classique devrait suffire à vous faire comprendre.

Mais si vous souhaitez vous implanter professionnellement au Mexique, il vous faudra certainement vous confronter d’un peu plus près au multilinguisme du pays. Pour vous soutenir dans la traduction de vos contenus destinés au Mexique, Traduc.com réunit des traducteurs natifs et professionnels. Demandez un devis pour vos traductions et soumettez-nous votre projet : nous vous accompagnerons !

L’article Langues au Mexique  : 0 langue officielle, 69 langues nationales est apparu en premier sur Traduc.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

4 tendances pour une collecte de données efficace en 2024

Qualifio décrypte les tendances en matière de collecte de données, et délivre de précieux conseils pour optimiser sa stratégie marketing en 2024.

Publié le par Etienne Caillebotte
Webmarketing

SEO : Google lance sa mise à jour Helpful Content Update pour les pages françaises

L’objectif de Google : prioriser les contenus utiles, fiables et axés sur l’humain pour afficher de meilleurs résultats de recherche aux internautes.

Publié le par Estelle Raffin