Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Journée internationale de la langue maternelle 2024

Le 21 février 2024, comme chaque année à la même date, l’UNESCO célèbre la Journée internationale de la langue maternelle. Depuis sa première édition en 2000, cet événement...

Publié par Arthur

Le 21 février 2024, comme chaque année à la même date, l’UNESCO célèbre la Journée internationale de la langue maternelle. Depuis sa première édition en 2000, cet événement œuvre à la préservation de toutes les langues à travers le monde, en insistant sur l’accès de chaque enfant à un enseignement prodigué dans sa langue maternelle.

Comment est née la Journée internationale de la langue maternelle ?

C’est dans le cadre de l’axe d’action défini pour promouvoir la diversité linguistique et l’éducation multilingue que l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture) a proclamé en 1999 la création d’une Journée internationale de la langue maternelle. Cela s’ajoutait à d’autres actions allant de la sensibilisation du grand public à la mise en place de politiques pour préserver les langues locales et nationales et développer celles menacées de disparition, notamment en formant des enseignants qualifiés en langues autochtones.

Ce programme s’appuie sur le constat alarmant que 40 % de la population mondiale n’a pas accès à l’enseignement dans une langue qu’elle parle ou comprend, un taux qui atteint même 90 % dans certains pays. Or ne pas pouvoir être scolarisé dans un établissement pratiquant sa langue maternelle est un facteur d’analphabétisation et d’exclusion sociale. Donner accès à l’enseignement dans une langue comprise est aussi, pour l’UNESCO, un moteur d’échanges culturels et de paix.

Quel est le jour de la langue maternelle ?

La Journée internationale de la langue maternelle est célébrée chaque année le 21 février. Cette date a été choisie car il s’agit du jour anniversaire d’un de ses événements fondateurs, à savoir le Mouvement pour la langue qui eut lieu en 1952 au Bangladesh, l’une des deux nations, avec l’Arabie saoudite, à avoir présenté la demande de création de cette journée internationale.

Avant l’indépendance du pays, qui appartenait alors au Pakistan, le peuple, emmené par les étudiants, s’était soulevé pour faire reconnaître le bengali. La répression sanglante de la manifestation du 21 février 1952 allait ensuite entraîner un mouvement de masse et mener, quatre ans plus tard, à l’instauration du bengali comme langue officielle du pays.

Aujourd’hui, il fait partie des langues les plus parlées au monde et le 21 février est un jour férié au Bangladesh, en mémoire de ce combat. C’est la date qui s’est imposée 47 ans plus tard pour incarner la défense de la langue maternelle car il s’agit, par extension, de protéger les langues autochtones comme l’ont fait les Bengalis.

Quel est l’objectif de la Journée internationale de la langue maternelle ?

Dans le discours qu’il a prononcé lors de la première édition de cette journée, Kofi Annan, alors secrétaire général des Nations Unies, a souligné l’importance de cet événement pour que chaque peuple prenne conscience de la valeur de sa langue maternelle et de la diversité des langues. Ce qui est visé à travers cette journée, c’est en effet avant tout le multilinguisme, et notamment dans l’éducation. Ainsi, Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO, la décrit comme « la journée de toutes les langues ».

Grâce à cet événement annuel, l’organisation alerte sur la nécessité de protéger les langues maternelles dans chaque région du monde. En lien avec d’autres événements et programmes, comme la Décennie internationale des langues autochtones lancée en 2022 par l’UNESCO, la Journée internationale de la langue maternelle encourage donc au plurilinguisme et à la diversité linguistique dans l’éducation, qu’elle voit comme un facteur de compréhension entre les peuples et de paix.

Au-delà de la langue, ce qui se joue c’est la protection d’un patrimoine culturel diversifié, l’intégration de chacun à travers l’usage de sa langue maternelle et une éducation de qualité apportée à chaque enfant. Cette date est autant une manière d’attirer l’attention du grand public sur ces causes que de mobiliser les pouvoirs politiques afin de mettre en œuvre des programmes de préservation.

Quels événements ont lieu dans le cadre de la Journée internationale de la langue maternelle ?

Chaque année, un thème est associé à la Journée internationale de la langue maternelle. En 2024, le thème choisi est : « L’éducation multilingue est un pilier de l’apprentissage intergénérationnel ». Deux tables rondes sont organisées à Paris par l’UNESCO et diffusées sur internet, avec des experts de l’éducation, de l’alphabétisation et des langues. Les rencontres portent sur le multilinguisme dans l’enseignement, perçu comme un pilier de l’alphabétisation et d’un apprentissage de qualité.

Au niveau local, gouvernements et associations sont libres d’organiser leurs propres activités en lien avec le thème de cette journée. Par exemple, la municipalité de Bordeaux prévoit des événements gratuits le 21 février 2024, avec des ateliers, conférences ou encore projections de films.

Comment définit-on la langue maternelle ?

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi on parlait de langue maternelle et non paternelle ? Il s’avère que cette expression, qui remonte à François Ier au XVIe siècle, faisait initialement référence à la langue de la « mère patrie », c’est-à-dire celle parlée dans le pays où l’on naît plutôt que la langue parlée par la mère et qu’elle nous aurait transmise.

Aujourd’hui, la langue maternelle désigne plutôt celle qui est majoritairement parlée dans le foyer, celle que l’on acquiert donc en premier pendant l’enfance et avec laquelle on grandit. La langue maternelle, c’est donc la langue natale, et on peut aussi parler de « première langue ».

En 2020, Tijjani Mohammed-Bande, président de l’Assemblée générale des Nations Unies, parlait de la langue maternelle comme du « premier moyen de traduire véritablement le sens du monde ». C’est dire son importance en termes d’épanouissement et de lien social. Or, il existe de nombreux cas dans lesquels la langue maternelle est différente de la langue nationale ou de la langue officielle en vigueur, qui prennent le dessus dans l’enseignement.

La langue maternelle comme pilier de la traduction

Les activités mises en place par l’UNESCO dans le cadre de la Journée internationale de la langue maternelle sont en lien direct avec plusieurs autres programmes, notamment ceux qui encouragent le recours à la traduction. Traduire, c’est en effet permettre à un large panel de langues de s’épanouir, leur pratique étant favorisée par le fait qu’une traduction permettra de toucher un public qui ne les pratique pas, et ce même s’il s’agit de langues minoritaires.

Pour cela, il est bien entendu nécessaire que la traduction soit bien réalisée, d’une part pour que toutes les particularités de la langue d’origine soient préservées mais aussi pour que les nuances soient rendues à la perfection dans la langue cible. C’est la raison pour laquelle faire appel à des natifs, qui maîtrisent mieux que personne toutes ces subtilités, fait partie des bonnes pratiques de la traduction.

Conclusion

Pour faire traduire des textes dans un grand choix de couples de langues, Traduc.com réunit un panel de traducteurs professionnels qui travaillent tous dans leur langue maternelle. C’est la garantie d’une transmission fidèle des textes dans la langue cible.

Quel que soit votre projet, demandez un devis pour vos traductions et nos experts vous accompagneront !

L’article Journée internationale de la langue maternelle 2024 est apparu en premier sur Traduc.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Structurer un article de blog en 8 étapes

La rédaction d’articles de blog est essentielle dans toute stratégie marketing. Vos contenus vont vous offrir une visibilité sur le Web et attirer des prospects sur votre site...

Publié le par Elise Duret
Webmarketing

Commentaires sur SEO : 5 conseils pour obtenir des backlinks de qualité par Clément Gillet

Article très quali ! Il y a aussi tout ce qui concerne les PBN, utilisés par les gros sites bien souvent. Le problème des backlinks quand on débute en SEO, c’est de...

Publié le par Clement Gillet