Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

VSEO : comment dompter le référencement vidéo sur Google ?

Pour les entreprises et professionnels qui possèdent déjà un arsenal de vidéos, le challenge réside désormais dans l’optimisation de ces contenus pour Google. Mettre en...

Publié par Celine

Pour les entreprises et professionnels qui possèdent déjà un arsenal de vidéos, le challenge réside désormais dans l’optimisation de ces contenus pour Google.

Mettre en œuvre une stratégie de Video Search Engine Optimization (VSEO) performante est essentiel pour transformer vos contenus filmés en puissants aimants à trafic. Mais comment faire  ?

Comment fonctionne le référencement vidéo (VSEO) sur Google  ?

Google, le géant de la recherche, utilise des algorithmes complexes pour indexer et présenter les vidéos dans ses résultats. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’optimisation du référencement d’une vidéo ne se limite pas à YouTube.

Pour qu’un tel contenu apparaisse dans l’onglet vidéo de Google ou dans les résultats de recherche généraux, il doit être intégré – intelligemment – dans un article de blog ou une page web.

Cela signifie que, d’une part, vous devez prêter attention aux éléments techniques, comme le code HTML de la page, les balises schema.org et les sitemaps. Ces éléments fournissent à Google des informations clés sur le contenu de la vidéo, facilitant ainsi son indexation.

D’autre part, la vidéo doit être incluse dans un contenu riche et interactif qui améliore l’expérience utilisateur. Si la page globale apporte de la valeur ajoutée aux internautes, alors les chances que vos vidéos remontent dans les résultats de recherche sont plus importantes.

Les bonnes pratiques pour améliorer le VSEO

En tenant compte des directives de Google pour le VSEO et en y ajoutant notre expertise, voici 8 bonnes pratiques pour doper le référencement de vos vidéos  :

1.    Utiliser des données structurées (Schema Markup)

Google insiste sur l’importance d’intégrer des données structurées pour remonter vos contenus filmés dans les résultats. En utilisant le balisage schema.org dédié aux vidéos, vous donnez des éléments explicites au moteurs de recherche pour faciliter leur indexation et leur présentation dans les SERPs.

Ce balisage doit inclure des éléments tels que le titre de la vidéo, la description, la durée et l’URL de la vignette.

2.    Optimiser les vignettes (Thumbnails)

Les vignettes personnalisées n’influencent pas forcément le positionnement, mais elles jouent un rôle important dans le taux de clics (CTR). Google recommande d’utiliser des images de haute qualité, captivantes et fidèles au contenu de la vidéo.

Une vignette bien conçue incite aux clics. Or, plus votre vidéo reçoit de visites, plus Google va la juger pertinente et donc la remonter dans les résultats de recherche.

3.    Transcrire les vidéos et ajouter des sous-titres

L’ajout de transcriptions textuelles et de sous-titres à vos vidéos est, non seulement une question d’accessibilité, mais aussi un levier SEO puissant. Les textes enrichissent le contenu indexable de votre page, permettant aux moteurs de recherche de mieux comprendre le thème de vos vidéos, afin de les classer sur des requêtes pertinentes.

L’utilisation de sous-titres fermés (Closed Captions) contribue également à améliorer l’expérience utilisateur pour les spectateurs malentendants. Or, une expérience positive incite aux partages, ce qui améliore le positionnement dans les résultats de recherche.

4.    Créer un sitemap vidéo

Pour les sites web disposant d’un grand nombre de contenus vidéo, la création d’un sitemap spécifique est recommandée. Cette bonne pratique permet de s’assurer que Google découvre et indexe toutes vos vidéos, de façon hiérarchisée.

Par ailleurs, cette cartographie fournit des détails supplémentaires, utiles aux robots de Google, comme la catégorie de contenu et la durée de la vidéo qui ne peuvent pas être détectés automatiquement par les crawlers.

5.    Booster les performances de chargement

La vitesse de chargement de la page et la performance de lecture vidéo affectent directement l’expérience utilisateur et, par extension, le référencement. Google utilise des signaux de vitesse dans ses algorithmes de classement, il est donc essentiel d’optimiser le temps d’affichage de vos vidéos (et notamment de la page hôtesse), via des techniques comme le lazy loading ou l’adaptation du bitrate en fonction de la connexion de l’utilisateur.

6.    Travailler le titre et la description

Votre titre doit être à la fois accrocheur et descriptif, intégrant des mots-clés pertinents pour vos prospects. La description, quant à elle, offre un espace supplémentaire pour enrichir le contexte de votre vidéo et ajouter des mots-clés de longue traîne.

Cependant, veillez à ne pas suroptimiser le contenu. La description doit rester naturelle, apporter des informations et correspondre à votre vidéo.

7.    Améliorer le taux de compression vidéo

Les experts en VSEO ont découvert que les vidéos en haute définition (HD) tendent à mieux se classer dans les résultats de recherche que celles de qualité inférieure.

L’astuce réside dans l’équilibre entre la haute résolution et une compression efficace, qui préserve la qualité tout en minimisant le temps de chargement. Utiliser des codecs modernes comme H.264 ou H.265 peut considérablement réduire la taille du fichier sans sacrifier la qualité de la vidéo, permettant à vos petits films de remonter plus facilement dans les SERPs.

8.    Augmenter la durée de la vidéo

Google privilégie les contenus qui retiennent les utilisateurs sur une page, ce qui peut favoriser les vidéos de moyenne à longue durée.

En effet, des vidéos qui engagent l’audience pour une durée supérieure signalent à Google que le contenu est de qualité et pertinent, ce qui améliore son classement dans les résultats de recherche. Toutefois, la clé est d’équilibrer la longueur avec la valeur apportée  : le contenu doit rester captivant et pertinent du début à la fin pour éviter le taux de rebond élevé.

Notre dernière astuce pour optimiser son SEO

Pour optimiser votre stratégie VSEO, pensez à exploiter la puissance des backlinks  ! Tout comme dans le SEO traditionnel, les liens entrants vers vos vidéos, depuis des sites de haute autorité, améliorent considérablement leur classement sur Google. Envisagez de promouvoir vos vidéos auprès d’influenceurs, de sites d’informations et sur les réseaux sociaux pour obtenir ces précieux backlinks. Ce n’est pas seulement la quantité, mais surtout la qualité et la pertinence des liens qui comptent pour booster votre visibilité sur le moteur de recherche.

Si la perspective de plonger dans les détails techniques du VSEO vous semble ardue, n’hésitez pas à solliciter l’expertise d’un professionnel. Sur Codeur.com, vous pouvez trouver des spécialistes SEO qualifiés qui sauront optimiser vos contenus vidéo pour Google  !

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Windows Phone 7 souhaite récupérer les applis iPhone

Microsoft fait tout ce qu’il est possible de faire pour rattraper son retard sur le web et dans la téléphonie. Face à des concurrents plutôt réactif (Apple iOS et Google...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Vous êtes EDF ou Google Energy ?

Google Energy, filiale de Google, a introduit le 29 décembre 2009 une demande pour pouvoir acheter et vendre de l'électricité sur le marché de gros américain et ainsi...

Publié le par Team WebActus