Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Le projet « Ten Dollars » d’EA intéresse SEGA

L’éditeur Electronic Arts fait des émules et c’est dernièrement SEGA qui s’est dit intéressé par la stratégie d’EA. Cependant il convient d’expliquer...

L’éditeur Electronic Arts fait des émules et c’est dernièrement SEGA qui s’est dit intéressé par la stratégie d’EA. Cependant il convient d’expliquer en quoi consiste le Projet Ten Dollars pour bien comprendre en quoi cela peut devenir assez inquiétant (d’après moi en tout cas).

Il y a quelques temps de cela, EA s’est dit que le marché de l’occasion était trop important et qu’il plantait un peu trop les ventes de certains titres. De ce fait, pour les éditeurs, il est nécessaire de changer cette situation et de se faire un peu plus de thunes. Alors comment faire pour inciter les gens à acheter du neuf et non plus de l’occasion ? Et bien, il suffit de proposer du contenu plus ou moins exclusif aux personnes achetant leur jeux neufs. Pour ce faire, dans des jeux sortis il y a peu comme Mass Effet 2 ou Battlefield : Bad Company 2, les acheteurs de jeux neufs pouvaient trouver un code à usage unique leur permettant d’accéder à du contenu additionnel ou bonus.

Ainsi l’acquéreur de seconde main ne pourrait pas bénéficier de ce contenu… à moins que celui-ci veuille bien mettre la main à la poche et rajouter 10$ (d’où le nom du projet) pour avoir enfin accès à ce contenu. Jusque là je pense que l’éditeur abuse quelque peu mais je ne crie pas encore au scandale.

Mais il faut préciser que ce n’est pas fini car le contenu additionnel ne sera pas le seul élément exclusif puisque nous parlons dorénavant de rendre exclusif aux jeux neufs le jeu Online ! Ainsi l’acheteur d’occaz’ devra payer 10$ pour jouer Online avec ses potes…. normal.

Bref, l’idée d‘EA est à mon avis tout à fait scandaleuse et de plus en plus d’éditeurs vont dans leur sens. Ainsi après les contenus téléchargeables payant abusif, tel le paiement de 5€ pour une jolie armure pour son familier, il faudra maintenant payer en plus pour jouer Online.

Le marché de l’occasion deviendra dans un futur proche une espèce en voie de disparition.

Source : Gamebible.biz.

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Formulaire de collecte : 6 conseils pour un design optimal

Vous avez – au moins – un formulaire de collecte sur votre site internet. Mais convertit-il assez  ? Avez-vous tenté d’améliorer le...

Publié le par Celine Albarracin
Webmarketing

BDM recrute 2 rédacteurs web et 1 business developer H/F en CDI à Rennes

Afin d’accélérer notre développement, nous annonçons l’ouverture de 3 postes à Rennes, en CDI. Rejoignez-nous ! The post BDM...

Publié le par Thomas Coeffe