Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Twitter réduit par 2 le nombre max de requêtes à son API

Twitter a annoncer qu’il avait réduit par 2 le nombre max quotidiens de requêtes à son API. Cela devait arrivé un jour et comme Twitter connait actuellement de gros soucis...

Logo de Twitter

Twitter a annoncer qu’il avait réduit par 2 le nombre max quotidiens de requêtes à son API. Cela devait arrivé un jour et comme Twitter connait actuellement de gros soucis de performance, il a préféré réduire le nombre de requêtes autorisées (175 maximum) via son API (donc depuis d’applications clientes tierces) pour garantir le bon fonctionnement de son service. J’avais remarqué un message comme cela dans mon client sans y avoir trop prêté attention. Il semblerait même que Twitter soit passé en dessous des 75 tweets autorisés. Par contre cette limite ne touche que les tweets lus et non les tweets envoyés.Tout cela est bien évidement lié à l’actualité riche comme la coupe du monde, les finales d’autres sports ou encore les événements politiques/climatiques.

Twitter explique pourquoi il a choisi cette stratégie :

To ensure fairness to all users of the API, the reduced rate limit is proportional to that application or users’ allowance rather than a fixed value of requests … Reducing the API rate-limit is not the first or only method we use and is one we try to avoid if possible. However, it is also one of the more effective ways to reduce load and ensure that the Twitter service remains available to the greatest number of users … The API represents approximately 75 % of the traffic that comes to twitter.com

Twitter a donc trouvé un (bon) moyen pour réduire la charge sur son application. Pour l’utilisateur final, il est certainement plus énervant d’avoir un service planté (on parle de FailWhale dans le cas de Twitter) plutôt que d’avoir une limitation sur le nombre de tweets lus dans sa timeline. Avec cette limitation, il continue à favoriser l’échange puisqu’elle ne s’applique pas sur l’envoi de messages. Il laisse donc les utilisateurs échanger et diffuser l’information mais en limite la vu. C’est une solution qui me parait bonne dans l’immédiat mais qui devra être amélioré rapidement car c’est pas une solution sur le long terme.

Source : Techcrunch (via @Kriisiis)

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

E-commerce

Comment sécuriser son site e-commerce ?

Pourquoi sécuriser son site e-commerce ? Plus de 32 % des cyberattaques annuelles visent les boutiques en ligne. 6 mois après les attaques, 60 % d’entre elles...

Publié le par Celine Albarracin
Webmarketing

Facebook défend sa politique de modération, face aux accusations du New York Times

Quand on attaque Facebook, Facebook contre-attaque. Le réseau social répond aux accusations du New York Times, qui critique le processus de modération des...

Publié le par Thomas Coeffe