Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

L’industrie pornographique pourrait finalement récupérer l’extension .xxx

Cela fait des années (à vrai dire depuis 2005) que l’industrie pornographique se bat pour avoir une extension pour les noms de domaines en .xxx (au même titre que les...

icann

Cela fait des années (à vrai dire depuis 2005) que l’industrie pornographique se bat pour avoir une extension pour les noms de domaines en .xxx (au même titre que les extensions .com, .net…). L’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), autorité de régulation de l’Internet, devrait donc autoriser dans les prochains jours la création d’une nouvelle extension spéciale pour les sites pour adultes.

Cette nouvelle inattendue viendrait donc mettre un terme à un débat polémique qui dure depuis un petit bout de temps maintenant ! Pour rappel, l’ICANN avait déjà failli autoriser, il y a quelques temps, cette extension. Cependant un groupe constitué essentiellement de religieux avait fait pression pour refuser cela. L’ICANN s’était alors ravisé jusqu’à aujourd’hui.

Les premiers sites à l’utiliser pourraient alors voir le jour d’ici cet été. Du coup, on parle d’une mise en application rapide.  Bien évidemment, cette nouvelle est réellement importe et cache un marché financier énorme. En effet, Stuart Lawley, à l’origine de ce projet, avait comptabilisé quelques années au paravant  210.000 pré-réservations de noms de domaine avaient été réservées par 11.000 fournisseurs. En un mot monstrueux !

Alors, je ne comprends pas trop pourquoi ce groupe de religieux avait fait pression puisqu’avec une extension particulière, il est facile de détecter les site au contenu si particulier. Il sera donc facile de les filtrer ou leur dédier des moteurs de recherche pour ainsi protéger leur accès aux plus internautes. Je trouve qu’au final, c’est plutôt une bonne chose, même si certains sites en .com, .fr ou .net ne disparaîtront jamais (à moins que les moteurs de recherche arrêtent de référencer/défont le référencent des sites au contenu pour adultes qui n’auraient pas l’extension adéquate) !

Source : Mashable

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Facebook : une alternative à YouTube en cours de développement

Facebook serait en cours de discussion avec les grosses maisons de disques et labels afin de négocier des droits de diffusion de leurs catalogues. Le but : offrir une...

Publié le par Fabian Ropars
Webmarketing

Intelligence artificielle : la position délicate de Google en 5 points clés

Face aux technologies comme ChatGPT, Google se retrouve dans une position inédite : le moteur de recherche est contraint d’évoluer, malgré les risques.

Publié le par Thomas Coeffe