Free autorisé à devenir le 4ème opérateur 3G en France

Logo Free Mobile

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Je vous l’avais annoncé le 28 octobre avec un article intitulé Free officialise sa candidature pour la quatrième licence de téléphonie mobile et bien désormais c’est chose faite. L’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vient d’autoriser Free à acheter la 4ème licence 3G soit d’utiliser une bande de fréquence de 5 MHz dans la bande 2,1 GHz (bande de fréquence de la 3G). Cette licence a été accordé au prix de 240 millions.  Mais qu’est ce que cela va changer pour nous, utilisateur?

Premièrement il devrait y avoir un nouveau concurrent dans les opérateurs téléphonique ce qui, je l’espère, permettra de faire bouger un peu les choses et surtout réduire nos coûts téléphoniques. Free annonce une réduction par deux des coûts de nos forfaits actuels avec son forfait phare, pas loin de 3h de communication sur fixe et mobile pour 20€ par mois.

Free avait déjà marqué les esprits lors de son arrivé sur le marché des FAI (Fournisseurs d’accès à Internet) en proposant à l’époque les prix les plus bas. Au final grâce à lui, nos connexions Tri-play tournent autour de 30€. Free espère bien recommencer au niveau des forfaits téléphoniques.

Free devrait donc proposer:

  • Toutes les offres seront disponibles sans engagement
  • Pas de subvention des téléphones (mais possibilité d’étaler le prix des terminaux sur plusieurs mois)
  • Un accès à des services d’Internet mobile dans toutes ses offres post-payées
  • Un respect du principe de la neutralité des réseaux (en somme, un accès sans discrimination à tous les services disponibles, dont la VoIP, et en toute logique le P2P)
  • Des offres lisibles, tant à l’égard des services offerts, de la grille tarifaire que de sa facturation
  • Des offres quadruple-play pour les Freenautes
  • Des services de géolocalisation (cartographie et géolocalisation)
  • L’accès à espace mémoire
  • Le paiement par mobile (via SMS et la technologie sans contact)
  • La transposition de la plupart des services de son forfait Internet au mobile
  • L’accès au Wi-Fi des abonnés Free et Alice
  • L’accès à de nouveaux hotspots Wi-Fi ouverts par Free dans des lieux publics
  • L’accès à la TMP (Télévision Mobile Personnelle)
  • Des prix agressifs, toujours inférieurs à service égal, ou à un tarif égal avec plus de services

Par ailleurs, Free s’engage à proposer ses premiers forfaits au maximum deux ans après l’acquisition de sa licence 3G soit en 2012. En effet, Free doit déployer l’ensemble de son réseau sur le territoire français ce qui représente un investissement de départ de 1 millard d’euros. Free avait annoncé lors de sa candidature pouvoir proposer des forfaits dès 2011.

Free a aussi l’obligation de couvrir 90% du territoire dans les 8 années qui viennent.

Vivement qu’on voit arriver ces nouveaux forfaits et surtout de voir comment SFR, Orange et Bouygues Telecom vont réagir.

Source: Communiqué de l’ARCEP

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.