Une nouvelle vague de censure en Chine, de nombreuses applications touchées

Censure Internet

Censure Internet

La chine a décidé une nouvelle fois de censurer de nombreuses applications populaires où les divergences d’opinion sont nombreuses. Depuis plusieurs années les autorités locales entretiennent des accords de filtrage avec les moteurs de recherche notamment Yahoo! et Google. Au mois d’octobre il avait été révélé que la police chinoise surveillait et filtrait les conversations de la messagerie instantanée de Skype. Pour rappel, plus d’un million de messages contenant des termes jugés répréhensibles avaient ainsi été archivé, accompagné de l’adresse IP des personnes les ayant émis.

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Au mois de mars dernier, on apprenait que la Chine avait coupé l’accès au site YouTube. Selon les autorités, il circulait certaines vidéos inappropriées, notamment l’une d’entre elles mise en ligne par des exilés montrant plusieurs centaines de soldats chinois prendre d’assaut un monastère tibétain.

En 2005 le pays avait également censuré l’encyclopédie libre Wikipédia.

Selon le magazine Techcrunch, d’autres sites auraient été touché par la censure chinoise. Le service de micro-blogging Twitter, Hotmail, Live.com, Blogger, Flickr, et le nouveau moteur de recherche Microsoft, Bing.com auraient rejoins la terre des applications exilées.

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.