Les jeux-vidéo encore pointés du doigt : Stop aux clichés !

La claque WebActus du jour : C’est devenu le serpent de mer ressorti à chaque fois par les journalistes pour combler le vide de leurs analyses lors du moindre événement malheureux lié à l’usage d’une arme à feu.

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

La personne incriminée est décrite comme adepte de jeux-vidéo de guerre ou de combat. GTA, Wolrd of Warcraft ou Call of Duty sont cités comme des quasi-simulateurs d’entraînement à l’art de tuer.

Pour le drame d’Utøya, on vous explique dans tous les reportages que le tueur se serait « conditionné » 16 heures par jour pendant 1 an sur le jeu World of Warcraft et serait ainsi devenu une « machine de guerre »… Je n’en suis pas un adepte mais ce jeu ne ressemble pas vraiment à un camp de GI ou de Marines et sert surtout à augmenter les problèmes oculaires et à déclencher une tendinite du poignée !

Cela devient insupportable de voir enfoncer systématiquement les mêmes portes ouvertes… Et il faut à chaque fois rappeler que des centaines de millions de joueurs de jeux-vidéos vivent une vie normale rythmée par la routine « Boulot, métro, dodo ».

Alors oui, la pratique à outrance d’une activité – en particulier le jeu-vidéo – peut entrainer une désocialisation et une coupure du monde réel… mais ce n’est pas un centre de formation militaire et il n’y a pas de diplôme de terroriste professionnel à la clé. C’est le même cliché que « Jouer à FIFA 12 fait devenir le futur Lionel Messi »… ça permet surtout de diminuer sa côte de séduction auprès du sexe opposé !

Ce sont principalement les facteurs d’isolement et de mise en marge de la société qui entraînent quelqu’un peu à peu dans une attitude de rejet des autres et une potentielle escalade vers la violence… et cette mise à l’écart n’est surement pas causée par un programme développé par un studio de jeunes boutonneux (ou pas) en Californie !

Cela rappelle qu’avant, le hard-rock était lui aussi le bouc émissaire désigné car les paroles étaient souvent accusés de cacher des messages subliminaux à caractère violent…

L’avis de WebActus : Le jeu-vidéo, c’est comme beaucoup de choses de notre vie : « à consommer avec modération ! », ni plus ni moins !

Retrouvez la chronique La Claque Webactus du jour tous les matins avant 9h. Pour être sur de ne pas la manquer, suivez-nous sur Twitter @webactus

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.