D’où provient le trafic de votre site web  ?

Comment vos visiteurs sont-ils arrivés sur votre site ? Vous vous êtes très certainement déjà demandé d’où provenait le trafic de votre site web. Même si les sources de...

Publié par Camille

Comment vos visiteurs sont-ils arrivés sur votre site ? Vous vous êtes très certainement déjà demandé d’où provenait le trafic de votre site web. Même si les sources de trafic varient d’une entreprise à une autre, nous pouvons mettre en avant des grandes tendances de ce qui fonctionne plus ou moins, de manière générale, en termes de trafic.

C’est ce qu’a fait Hubspot ! La plateforme Hubspot a réalisé une étude auprès de 15 000 de ses clients, appartenant à différents secteurs d’activité. L’objet de cette recherche : trouver quelles sont les meilleures sources de trafic sur leur site internet.

Une analyse pertinente dont les conclusions intéresseront toutes les entreprises souhaitant optimiser leur stratégie Content Marketing !

 

Les différentes formes de trafic

Dans un premier temps, faisons le point sur les différentes formes de trafic possibles.

 

1. Le trafic organique

On parle ici des visiteurs qui arrivent sur un site à partir d’un moteur de recherche comme Google. Un trafic organique fort signifie que le référencement de votre site est bon.

Ici, nul besoin de payer des publicités ou d’être très connu, le trafic organique nécessite principalement la création de contenus de qualité.

 

2. Le trafic direct

Le trafic direct ce sont les visiteurs qui arrivent sur votre site web en saisissant manuellement l’URL de votre site. Ces personnes arrivent donc directement sur votre site à partir d’un navigateur sans même passer par un moteur de recherche.

Bon à savoir
Le trafic direct est un bon moyen d’évaluer la notoriété de votre marque.

 

3. Le trafic referral

On parle ici des visiteurs qui arrivent sur votre site à partir d’autres sites web, qui ne sont ni un moteur de recherche ni un réseau social. Il s’agit donc ici des liens établis entre différents sites.

 

4. Le trafic social

Il s’agit ici des visiteurs qui viennent sur votre site à partir des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Instagram ou encore LinkedIn.

 

5. Le trafic provenant de vos emails marketing

Il s’agit ici tout simplement des visiteurs de votre site internet qui viennent à la suite de l’envoi d’un email marketing de votre part.

 

6. Le trafic payant

Comme pour le trafic organique, on parle ici des visiteurs qui arrivent sur votre site web à partir des moteurs de recherche comme Google.

Attention
Il s’agit non pas de votre référencement naturel, mais de résultats de campagnes d’annonces payantes.

 

Le panel de l’étude

Cette étude réalisée par Hubspot porte sur 15 000 de ses clients. Ces entreprises sont de différentes tailles, elles sont en B2B ou en B2C, et proviennent de différents secteurs et de pays variés.

Au total, six secteurs sont représentés :

  • La construction,
  • Les produits de consommation,
  • L’e-commerces,
  • L’industrie,
  • Les services marketing,
  • Et les agences immobilières.

 

Le trafic organique et le trafic direct en tête

Sans surprise, la notoriété de l’entreprise (trafic direct) et les requêtes sur les moteurs de recherche (trafic organique) sont les deux meilleures sources de trafic.

Pour les secteurs de la construction, des produits de consommation, des services marketing et de l’industrie, le trafic organique est la première source de trafic vers leurs sites web. Ils ont donc tout intérêt à utiliser le Content Marketing pour booster leur référencement naturel. Il semble que les internautes arrivent sur leur site principalement suite à une recherche sur Google.

Quant aux e-commerces et aux agences immobilières, c’est leur notoriété qui draine le plus de trafic, puisque la première source de trafic vers leur site web est le trafic direct. Là encore, le Content Marketing peut leur venir en aide, notamment avec une forte présence sur les réseaux sociaux.

Pour ce qui est du trafic en fonction de la taille des entreprises, c’est, là encore, le trafic direct qui prime. Seuls les indépendants et les TPE ont un trafic qui dépend majoritairement des recherches sur le web (40 % du trafic est organique pour les entreprises de moins de 5 salariés). Au-delà de 5 salariés, c’est le trafic direct qui domine.

 

Le trafic referral en 3ème position

La suite de l’étude nous montre toutes les sources de trafic et leurs proportions en fonction des secteurs d’activité. Tous les secteurs bénéficient du trafic referral juste après le trafic organique et le trafic direct. Cette source désigne les internautes ayant cliqué sur un lien figurant sur un autre site.

Bon à savoir
Ce trafic permet de mesurer l’efficacité de votre stratégie de backlink. Et si vous avez besoin de renforcer ces sources, misez encore et toujours sur le Content Marketing. Plus vous publiez de contenus, plus ils ont de chance d’être repris et mis en avant sur d’autres sites ou blogs.

 

Le trafic payé, les réseaux sociaux et l’emailing

Concernant le reste du classement, à part pour les services marketing, la troisième source provient du trafic payé. Autrement dit de l’achat de mots-clés via des campagnes Adwords, par exemple.

Les entreprises proposant des prestations marketing attirent plutôt les internautes depuis les réseaux sociaux. Source que l’on retrouve en 3ème dans le secteur immobilier, en avant-dernier pour l’industrie et les produits de consommation, et en dernier pour la construction et l’e-commerce.

Pour l’emailing, c’est encore le secteur du marketing qui se démarque, puisqu’il semble assez bien profiter de cette stratégie (3ème source de trafic). Pour les autres entreprises, l’email arrive en avant-dernière ou dernière position. Ce qui ne signifie pas qu’il faut abandonner ce contenu, mais trouver comment l’améliorer pour augmenter sa part. N’oubliez pas que le trafic provenant d’un email est souvent qualifié, donc de meilleure qualité que le trafic organique.

Quant à la comparaison entre les entreprises B2C et B2B, le classement des sources de trafic est similaire.

 

Conclusion

Le trafic est donc, dans la plupart des cas, organique, direct et referral. Pour que votre entreprise augmente sa visibilité dans les moteurs de recherche et grâce aux réseaux sociaux, les contenus sont rois ! Et ce, quel que soit votre secteur d’activité. Ils vous aident à vous positionner sur des mots-clés pertinents, à démontrer votre expertise et à convertir plus facilement vos prospects.

Qu’attendez-vous pour vous y mettre ? Calculez le tarif de votre rédacteur freelance et déposez une commande auprès des rédacteurs pros sur Redacteur.com  !

5
/
5
(
5

votes

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Windows 8, la nouvelle stratégie de Microsoft

C’est avant-hier soir que Microsoft a présenté la nouvelle version de son OS, Windows 8 (digne successeur de Windows 7) et malheureusement je n’ai pas eu le temps de...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

[Infographies] – 5 façons de cultiver son réseau social

Désormais nous sommes tous (ultra) connectés et donc il est devenu presque obligatoire de gérer notre réseau social actif et notre e-réputation qui en découlera. Ces deux...

Publié le par Team WebActus