Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Comment calculer l’EBITDA de son entreprise ?

Vous voulez percer les mystères de la performance économique d’une entreprise ? L’EBITDA est l’un des indicateurs financiers clés à comprendre. Connaître le...

Publié par Arthur

Vous voulez percer les mystères de la performance économique d’une entreprise ? L’EBITDA est l’un des indicateurs financiers clés à comprendre. Connaître le calcul de l’EBITDA offre une vision claire de la rentabilité d’une entreprise, en faisant abstraction de divers éléments tels que les intérêts, les taxes et l’amortissement.

Dans cet article, nous vous présentons ce qu’est l’EBITDA pour vous aider à comprendre comment il offre des aperçus utiles sur la santé économique d’une entreprise et comment le calculer.

Qu’est-ce que l’EBITDA ?

L’EBITDA, qui signifie Earnings Before Interest Taxes Depreciation and Amortization, est un indicateur financier qui permet de mesurer la performance économique d’une entreprise indépendamment de son mode de financement (intérêts), de sa politique d’investissement (amortissements), et de sa politique fiscale (impôts). En français, il est souvent traduit par “résultat d’exploitation avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement” ou remplacé par l’EBE.

Il donne une bonne idée de la rentabilité d’une entreprise avant une série de coûts non liés à l’opération principale de l’entreprise. Il est particulièrement utile pour comparer la rentabilité de différentes entreprises d’un même secteur.

Comment le calcule-t-on ?

L’EBITDA est calculé de deux manières différentes :

Depuis le chiffre d’affaires : chiffre d’affaires annuel hors taxes – achats et charges externes – charges de personnel – autres charges.

Depuis le résultat : résultat net comptable + charges financières + impôts et taxes + dotations aux amortissements et provisions.

Toutefois, il convient de noter que l’EBITDA ne tient pas compte des investissements. Une entreprise peut avoir un EBITDA attractif tout en nécessitant d’énormes investissements pour maintenir ses activités. De plus, comme l’EBITDA n’inclut pas les intérêts, il n’est pas particulièrement utile pour évaluer des entreprises fortement endettées.

Il ne faut donc pas l’utiliser seul pour évaluer la performance financière d’une entreprise, mais le considérer comme l’un des nombreux outils disponibles pour analyser la situation financière.

Exemple d’un calcul de l’EBITDA :

En prenant la méthode soustractive, donc depuis le chiffre d’affaires :

Chiffres d’affaires : 100 000 €

Achats : 40 000 €

Charges externes : 10 000 €

Autres charges d’exploitation : 5 000 €

Charges du personnel : 20 000 €

EBITDA : 100 000 – 40 000 – 10 000 – 5 000 – 20 000 = 25 000 €

En prenant la méthode additive, donc depuis le résultat :

Résultat net comptable : 6 500 €

Charges financières : 5 000 €

Impôts taxes : 3 000 €

Impôt sur le bénéfice : 3 500 €

Dotations aux amortissements et provisions : 7 000 €

EBITDA : 6 500 + 5 000 + 3 000 + 3 500 + 7 000 = 25 000 €

Les différences entre l’EBITDA et l’EBE

L’EBITDA est souvent utilisé par les investisseurs car il fournit un aperçu plus global de la performance opérationnelle d’une entreprise. Il exclut les facteurs qui peuvent varier d’une entreprise à une autre, tels que la structure fiscale, le niveau d’endettement et les politiques d’amortissement, permettant ainsi une évaluation plus homogène des opérations.

L’EBE, quant à lui, se concentre spécifiquement sur les résultats générés par les opérations directes de l’entreprise, à savoir production et vente de biens ou services. L’EBE exclut ainsi les coûts financiers (intérêts sur les emprunts) et les charges exceptionnelles, ainsi que les dotations aux amortissements et aux provisions.

L’article Comment calculer l’EBITDA de son entreprise ? est apparu en premier sur Facture.net.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Entrepreneuriat

Lettrage comptable : définition et mode d’emploi

Le lettrage comptable est une pratique fondamentale en comptabilité. Différent du rapprochement, ce processus comptable vise à assurer la concordance et l’exactitude des...

Publié le par Selma
Entrepreneuriat

À partir de quel âge peut-on créer une entreprise ?

Quel est l’âge minimum pour créer une entreprise ? De plus en plus de jeunes veulent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, mais une question demeure :...

Publié le par Laura