Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Les erreurs d’identité visuelle que vous ne commettrez plus

L’identité visuelle, c’est comme le Monopoly. Si vous commettez trop d’erreurs, vous aurez le choix entre passer par la case Prison le temps de quelques...

Publié par Leo Chatillon

L’identité visuelle, c’est comme le Monopoly.

Si vous commettez trop d’erreurs, vous aurez le choix entre passer par la case Prison le temps de quelques tours, ou de patienter au parking pendant que vos concurrents continuent d’avancer.

Et personne ne souhaite cela, n’est-ce pas ?

Voici donc les cases que vous devez absolument éviter pour ne pas être le grand perdant du Monopoly du design.

1) L’inconstance visuelle vous perdra

L’amour peut être inconstant, selon François de la Rochefoucault, mais votre apparence visuelle ne doit surtout pas l’être. D’un graphisme à l’autre, quel que soit le support, vos clients doivent toujours savoir que c’est vous qui vous exprimez.

Pour y parvenir, une charte graphique est bien sûr bien utile, de même que quelques règles de base, qu’il s’agisse des typographies utilisées ou du type d’image à mettre en avant.

charte graphique identite visuelle

Charte graphique créée par Loolye Labat, graphiste freelance sur Graphiste.com

 

2) Apprenez à doser votre logo

Vous avez longuement réfléchi à votre logo, et c’est une bonne chose. Vous avez envie de l’utiliser partout et vous avez certainement raison.

Mais attention, cependant  : vos actions de communication ne peuvent pas s’appuyer uniquement sur votre logo. Il vous représente, il dit qui vous êtes… mais il n’est pas ce que vous faites.

Intégrez-le systématiquement, mais entretenez sa modestie en ne le laissant pas occuper trop d’espace sur vos supports de communication.

3) S’inspirer n’est pas copier

Attention à ne pas chercher à reproduire de manière trop systématique ce qui fonctionne pour d’autres.

Si votre logo, vos visuels, vos affiches ressemblent trop à celles de vos concurrents, vous n’arriverez pas à vous démarquer d’eux. Pire, vous risquez même de leur faire de la publicité sans le vouloir.

Être vous-même est la clé d’une identité visuelle réussie.

identité visuelle réussie

Créé par Charline Noussan, graphiste freelance sur Graphiste.com

 

4) Ne parlez pas à tout le monde en même temps

Vous savez ce qu’on entend quand on s’adresse simultanément à plusieurs interlocuteurs  ? Du brouhaha. Comprenez par là que vous ne pourrez être entendu par tous et que vous ne pourrez pas plaire à tout le monde.

Alors construisez votre identité visuelle en cherchant à parler en priorité à votre cœur de cible. Si les autres s’intéressent aussi à vous, c’est tant mieux. Mais ce n’est pas eux que vous devez chercher à séduire.

Vous ne pourrez pas être simultanément le gendre idéal, le rocker tatoué et le papy gâteau. Faites votre choix.

5) De la qualité, juste de la qualité

Si vous utilisez des images pour votre communication (ce qui est fortement recommandé), optez uniquement pour la meilleure qualité possible.

Et encore plus si vous vous fournissez sur des banques d’images, d’ailleurs. Parce qu’un visuel pixelisé ne laissera pas une bonne impression dans la rétine de vos clients.

Apprenez aussi à recadrer systématiquement l’image pour vous focaliser sur ce qui est vraiment important. Votre message sera ainsi plus clair.

Et le petit secret en plus des gagnants  : être constant dans ses choix.

Ce qui ne signifie pas pour autant que vous devez constamment conserver les mêmes types de visuels. La monotonie engendre l’ennui, au bout d’un certain temps. Et vous ne voulez pas être ennuyeux.

Comment trouver le bon dosage  ? Ce n’est pas évident, d’autant que les spécialistes de la communication ne sont pas tous d’accord sur ce sujet  : certains estiment qu’il faut changer quand vous en ressentez le besoin, d’autres uniquement quand les clients expriment cette nécessité.

 

Au final, la décision vous reviendra. Mais le plus simple, et le plus durable, c’est certainement de créer une identité visuelle qui vous ressemble, tout en étant déclinable en fonction de vos envies et besoins.

 

Rédigé par Mélanie De Coster

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Packaging : 6 tendances à connaître pour 2019

Aujourd’hui un packaging n’est plus seulement un composant permettant d’emballer votre produit. Il joue un rôle essentiel dans l’expérience...

Publié le par Charlotte Chollat
Graphisme

Web design : 4 étapes pour restructurer un site

Restructurer un site, ce n’est pas seulement vouloir le rendre « plus joli/plus lisible/plus vendeur ». C’est avant tout (et surtout) le rendre...

Publié le par Melanie De Coster