Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

4 conseils pour créer un low poly art

Le low poly art s’est développé à l’époque des jeux vidéos des années 90… mais il s’est bien...

Publié par Melanie De Coster

Le low poly art s’est développé à l’époque des jeux vidéos des années 90… mais il s’est bien amélioré depuis.

Ce type de design, autrefois rétro, est redevenu moderne et s’intègre dans de plus en plus de compositions graphiques. Suivez nos conseils pour l’utiliser au mieux.

1. Révisez votre géométrie

Le principe du low poly art, c’est de s’appuyer sur les formes géométriques pour composer des designs. On revient à la base même du dessin, dans sa forme la plus épurée.

Des triangles, des carrés, tous les polygones ont leur place dans ce type de création. Même les cercles et les lignes courbes peuvent être utilisés, même s’ils sont moins fréquemment présentés.

Ce sont en effet les arêtes et les angles qui vont générer la spécificité du low poly art. Il est cependant plus qu’intéressant de jongler entre les diverses formes pour une composition plus riche, plus intéressante visuellement.

Low Poly Art Mario

Réalisé par Gift Mones

2. Ajustez le nombre d’arêtes

Dans la droite ligne du premier conseil, vous allez faire plus que varier les formes, vous allez aussi jouer sur leur présentation.

Ainsi, si vous mettez en scène des triangles, ils n’auront pas tous la même taille ou les mêmes angles. Ce qui vous permet de créer du relief et de la vie à un design qui, sinon, serait plat.

Low poly art Game of Thrones

Réalisé par Irina Parfenova

Mais comme le low poly art présente aussi très rapidement un effet 3 D, vous allez également penser en relief. Et tenter d’ajuster le nombre de faces, et d’arêtes, que vous allez ajouter à votre dessin.

Vous vous rappelez que l’on parlait de cercles dans les formes géométriques utilisées ? Ce dernier peut être construit à partir d’une grande quantité de formes plus ou moins rectangulaires associées entre elles. La quantité de ces formes va ajouter autant d’arêtes… mais aussi autant de facettes à votre design.

Dans certaines situations, un grand nombre de facettes sera très intéressant à travailler (surtout pour les avant-plans), mais ce n’est pas toujours le cas. Dosez donc ce type de finitions avec soin.

Low Poly art espace

Réalisé par Shaira Serioso

Attention
De manière générale, il est conseillé de ne pas dépasser 5 à 6 faces par polygone.

3. Dégradez les couleurs

Si les anciens low poly art se basaient essentiellement sur des aplats de couleurs, les nouveaux ajoutent plus de matière en insistant sur des dégradés. Les différentes faces, que nous avons vues plus haut, gagneront à ne pas toujours être dans la même teinte.

Pour cela, vous devrez imaginer de quelle direction vient la lumière projetée sur votre dessin. Ce qui vous permettra de déterminer des ombres, et des parties plus claires et plus foncées.

La cohérence de ce travail apportera le réalisme nécessaire à votre graphisme.

Low Poly Art dégradé

Réalisé par Els Fidom

4. Ajoutez de la profondeur et de la texture

Le low poly art continue à grandir, nous l’avons dit plus haut. C’est pourquoi maintenant, en plus de la couleur, vous pouvez aussi ajouter de la texture à certaines zones de votre design. Par petites touches, pour rester dans l’esprit du concept low art, cette astuce confère plus de relief à la présentation.

De même, vous pourrez penser en termes de profondeur de champ, avec des avants-plans très détaillés et des arrière-plans plus allégés en ce qui concerne le nombre de polygones exploités.

Low poly art renard

Réalisé par Royal 3D Studio

 

Le principe du low poly art, c’est la forme géométrique qui devient un dessin, plus ou moins nuancé selon l’envie du graphiste.

Ces quelques conseils vous permettront déjà de tester différentes variations tout en évitant l’écueil principal de cette tendance : le dessin plat et sans relief.

Pensez toujours à vérifier que toutes vos formes géométriques se touchent (pour une même zone) et vos créations ne tourneront pas carré.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Web design : 5 raisons de ne plus utiliser le scrolling infini

L’ « infinite scroll » est une technique de scrolling qui permet aux utilisateurs d’un site internet de faire défiler le contenu sans...

Publié le par Charlotte Chollat
Graphisme

3 secrets pour réussir le design de votre packaging

Le design de votre packaging est tout aussi important que votre produit ou que l’ensemble de votre stratégie de communication. D’ailleurs, il faut...

Publié le par Melanie De Coster