Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

5 conseils pour bien utiliser une typographie manuscrite

Les typographies manuscrites comptent sans doute parmi les plus difficiles à bien utiliser. Parce qu’elles présentent autant de caractéristiques...

Publié par Melanie De Coster

Les typographies manuscrites comptent sans doute parmi les plus difficiles à bien utiliser.

Parce qu’elles présentent autant de caractéristiques différentes que l’écriture dite « de médecin » à celle d’une adolescente qui met des cœurs sur ses « i ».

Pour trouver la police de caractère dont vous avez besoin pour votre projet, suivez nos conseils ci-dessous.

1. Insistez sur la lisibilité

Le point le plus important pour une typographie, celui que vous ne soulignerez jamais assez, c’est sa lisibilité. Aussi joli soit-il, si votre texte n’est pas lisible, vous aurez perdu votre temps.

Attention
Ce défi est d’autant plus difficile à relever avec les polices fantaisie ou manuscrites.

Plus la phrase est longue ou le mot peu usité, plus vos lettres doivent ressembler à celles des caractères d’imprimerie. Sinon, la lecture ressemblera trop à un exercice de déchiffrage et peu de personnes ont la patience de Jean-François Champollion.

Ne cherchez pas l’originalité à tout prix.

2. Soyez attentif au message caché

Plus haut, nous parlions des adolescentes qui mettent des étoiles ou des cœurs sur leurs « i ».

Ce type de décoration sera moins attendu de la part d’un avocat d’affaires. Le même style de jugement s’appliquera à la police manuscrite que vous sélectionnerez. Elle sera jugée plus ou moins dynamique, affirmée, enfantine…

Les courbes des lettres, leurs inclinaisons, leurs formes ont un sens… Et vous devrez en tenir compte dans le message que vous voulez faire passer. Vous ne pouvez pas choisir la même typographie dans toutes les circonstances, et c’est encore plus vrai pour les manuscrites.

Fiez-vous à vos premières impressions en ce qui concerne les écritures que vous retenez : vos clients auront sans doute les mêmes.

3. Vérifiez vos accords

Il est assez rare qu’une police manuscrite soit la seule présentée sur un document. Dans la plupart des cas, vous inclurez d’autres éléments textuels (informatifs ou autres).

Or, comme dans tous les cas où vous utiliserez plusieurs typographies, vous devrez vérifier qu’elles s’accordent bien les unes avec les autres.

Attention
Vous aurez ici à faire face à une difficulté supplémentaire : il est possible qu’une police trop carrée, trop rigide, contrebalance trop fermement l’aspect chaleureux et décontracté d’une écriture manuscrite.

Mais il existe heureusement suffisamment de typographies, serif ou sans serif, pour trouver l’accord parfait.

4. Cherchez les polices complètes

Si vous optez pour l’achat d’une typographie existante, vérifiez qu’elle comporte bien tous les éléments dont vous avez besoin… ou dont vous pourriez avoir besoin un jour.

Comme par exemples : 

  • des chiffres,
  • des lettres accentuées,
  • des signes de ponctuation…

Tous ces éléments seront utiles : un mot énergique suivi d’un point d’exclamation qui ne lui ressemble pas perd singulièrement de sa force de frappe. Autant vérifier ce détail avant de commencer à utiliser une police de caractères sur tous vos supports de communication !

5. Rendez-la iconique

Il y a les typographies toutes faites, qui s’achètent sur internet. Et celles que vous créez juste pour votre marque. Celles-là peuvent marquer l’Histoire. Ce sera d’autant plus le cas pour un logo, un emblème, un espace bref où vous pouvez véritablement exprimer votre personnalité.

Bon à savoir
Vérifiez juste que l’emblème créé à la main ne se pixellise pas une fois reproduit en grand format. Qu’il soit lisible devient moins important dans le cas d’une signature de marque, même si elle doit rester identifiable.

Si elle ressemble trop à un gribouillis, elle pourra être stylisée tout en conservant son caractère manuscrit. Ce qui permettra aussi de la développer pour l’intégrer à vos prochains visuels.

 

Vous cherchez des conseils de professionnels du graphisme ? Sollicitez nos experts sur Graphiste.com

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

4 bonnes raisons d’utiliser la BD dans votre communication

Utiliser la bande-dessinée pour son entreprise, en voilà une drôle d’idée me direz-vous. Cela fait déjà quelques années que...

Publié le par Charlotte Chollat
Graphisme

3 conseils pour bien utiliser le GIF animé dans un email marketing

À l’heure où l’email marketing apparaît comme le canal le plus efficace pour fidéliser les clients, de nombreuses marques cherchent...

Publié le par Charlotte Chollat