Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

5 astuces pour booster vos conversions sur vos bannières web

Depuis leur apparition en 1994, de moins en moins de personnes regardent encore les bannières web (leur taux de CTR est passé à 0,5  % en 2019). Ce...

Publié par Melanie De Coster

Depuis leur apparition en 1994, de moins en moins de personnes regardent encore les bannières web (leur taux de CTR est passé à 0,5  % en 2019).

Ce qui ne signifie pas que vous devez les abandonner  : elles rapportent encore. Mais juste qu’il est temps de les améliorer si vous voulez qu’elles convertissent.

 

Choisissez le bon format

Vous voulez booster vos conversions  ? Cela implique que vous réfléchissiez au format de votre bannière. En effet, une fusée mal dessinée ne décollera jamais.

D’après Google Adsense, les bannières les plus efficaces mesurent  :

  • 728×90 px, soit un en-tête  ;
  • 300×600 px, une demi-page  ;
  • 300×250 px, un rectangle moyen  ;
  • 336×280 px, un grand rectangle.

En optant pour des bannières de ces formats, vous optimisez donc vos chances. Cependant, ces dimensions restent classiques. Ce n’est pas juste parce que vous êtes à la bonne taille que vous allez convaincre.

 

Prenez la bonne position

Revenons à notre fusée. Les ingénieurs réfléchissent pendant des heures à son angle de décollage pour lui donner le maximum d’opportunité d’arriver à bon port.

Si vous ne voulez pas que votre bannière fasse plouf dès son lancement, vous avez tout intérêt à vous pencher également sur le sujet. Or, les internautes ont pris l’habitude de voir des bannières positionnées sur le haut et le côté des pages.

Attention
Résultat  : ils ne les regardent plus. Pour combattre cet aveuglement sélectif, vous devrez placer votre bannière au plus près de la ligne de flottaison du regard (et du contenu principal de la page).

Dans ce contexte, une bannière située au milieu du texte a plus de chance d’être vue qu’une autre qui sera classiquement au-dessus de l’en-tête.

 

Définissez votre camp

Sur la présentation des bannières, il y a deux écoles  :

  • ceux qui préfèrent les bannières qui se fondent dans l’environnement du site sur lequel elles sont implantées. Comme une publicité qui mettrait des lunettes noires pour ne pas se faire repérer (et bloquer) trop vite.
  • Ceux qui décident que les bannières doivent surtout reproduire la charte graphique de la marque qu’elles représentent, et cela sur tous les supports.

Les deux tendances ont des avantages. La première nécessite plus de travail graphique, puisque ces bannières sont dessinées pour des sites bien particuliers. Mais elle présente l’avantage de déclencher moins d’urticaire anti-pub que les autres.

La deuxième tendance, quant à elle, ne cache pas qui elle est. Elle est plus visible, et peut donc être plus efficace.

 

Attirez l’œil

Pour booster votre taux de conversion, votre bannière doit attirer le regard. Et son message aussi.

Si vous n’ajoutez pas un CTA bien visible, dans une couleur contrastante avec le reste de votre visuel, comment voulez-vous que les gens cliquent dessus  ? Hé oui, parfois il suffit de leur dire quoi faire, c’est aussi simple que cela.

Vous pouvez aussi opter pour un visuel animé, qui retient instinctivement l’attention (un vieux réflexe de notre héritage de chasseurs-cueilleurs).

Attention
Attention, cependant  : pour ne pas lasser, restez sur des boucles courtes, et de trois répétitions maximum. Au-delà, la bannière prend trop l’apparence d’un sapin de Noël clignotant. Et plus personne ne veut voir de guirlandes quand les fêtes sont passées.

 

Choisissez le bon format (oui, encore)

Le format, ce n’est pas seulement une question de taille. Mais aussi de format de fichier. Pour commencer, vous oubliez tout ce qui est animation flash, trop lourdes et désuètes. Préférez les  JPG, PNG, GIF ou HTML5.

D’après Google Adwords, votre fichier doit peser moins de 150 kb (afin de se charger rapidement avant que les internautes ne passent à une autre page).

 

La présentation de votre bannière ne dépendra ensuite plus que de vous (et de votre graphiste). Préférez les textes courts et votre contenu pourra décoller  !  Faites appel à un graphiste professionnel sur Graphiste.com

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Branding : la citrouille, le symbole d’Halloween

Choisir un légume orange et le transformer en symbole d’une fête ? Pourquoi pas. Aujourd’hui, et particulièrement en octobre, impossible de croiser une citrouille sans penser...

Publié le par Melanie De Coster
Graphisme

10 conseils pour améliorer vos visuels sur les réseaux sociaux

Que ceux qui ne se connectent jamais aux réseaux sociaux me jettent la première souris… Nous sommes des millions chaque jour à passer au minimum...

Publié le par Leo Chatillon