Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Comment compresser vos images pour vos emails ?

Les campagnes d’email marketing permettent de communiquer de manière directe avec des abonnés. Cependant, trop de gens oublient que tout est important dans un mail : son...

Publié par Melanie De Coster

Les campagnes d’email marketing permettent de communiquer de manière directe avec des abonnés. Cependant, trop de gens oublient que tout est important dans un mail : son texte, son sujet, sa présentation ou ses images. Les compresser correctement est bien plus qu’une bonne pratique : c’est essentiel.

 

Pourquoi faut-il compresser les images d’un email ?

C’est vrai : il serait tellement plus facile de récupérer les visuels qui vous intéressent et de les coller tels quels dans le corps de l’email. Gain de temps, d’énergie… Mais peut-être pas d’efficacité. Croyez-nous : il vaut mieux compresser les images que de vous montrer trop pressé.

Pourquoi ? Tout simplement pour qu’elles soient vues. Une image trop lourde est comme un poids mort, elle ralentit considérablement le temps de chargement de votre mail. Et, dans ce domaine, c’est comme pour les sites web : si ce n’est pas assez rapide, les internautes passent à autre chose.

Attention
Ce qui ne veut pas dire que vous devez compresser comme un sauvage non plus : votre but doit toujours être que votre image soit vue, et bien vue. Sinon, autant ne pas en utiliser du tout.

 

Quelle taille doit faire une image dans un email ?

C’est peut-être évident, mais il est toujours de bon ton de le rappeler : vous devez toujours utiliser des images de bonne qualité. Nous pourrions dire que c’est un peu comme en cuisine, que cela donnera meilleur goût à votre plat. Mais c’est bien plus important que cela : un visuel de mauvaise qualité donnera toujours une mauvaise image de la personne qui l’utilise. Et, en plus, là, vous ne pourrez pas cacher les défauts de votre matière première sous de la sauce et des épices.

Donc, votre visuel doit faire au minimum 72 dpi (et vraiment au minimum). En ce qui concerne ses dimensions, restez sur du 600-650 pixels. Pour un email, c’est la taille idéale. Cela évitera que l’image ne déborde ou ne s’étire dans la fenêtre du navigateur.

En ce qui concerne le poids des fichiers, ils ne doivent certainement pas dépasser 1 Mb. Sinon personne ne les regardera (oui, c’est de la grossophobie appliquée à internet, on sait).

 

Quel format de fichier choisir ?

Selon l’utilisation que vous ferez de votre visuel, vous n’allez pas l’enregistrer dans le même type de format :

  • le PNG fonctionne très bien avec la plupart des visuels, qu’ils incluent ou non du texte. Son seul souci, c’est qu’il reste légèrement lourd à charger ;
  • le JPG s’utilisera de préférence (voire uniquement) pour les photos. Son poids est léger et il se charge rapidement. Mais il ne permet pas d’inclure de texte dans l’image ;
  • le GIF est parfait pour les logos, et évidemment pour les animations. Il est très léger, mais ses couleurs sont limitées et la qualité d’image est parfois inadéquate.

Le bon procédé n’est pas de choisir un seul format de fichier et de vous y tenir pour tous vos emails. Mais plutôt de sélectionner l’un ou l’autre de ceux-ci en fonction de vos besoins, en gardant toujours en tête les qualités de chacun.

 

Limitez l’usage des visuels

Une des bonnes manières de ne pas avoir de fichiers images trop lourds est de… limiter le nombre de visuels dans un mail. Dites-vous que vous êtes le capitaine du bateau, et que vous n’avez droit qu’à un nombre limité de passagers.

Tout d’abord, évitez systématiquement les mails qui ne seraient que des visuels. Ou même que des visuels avec du texte.

  • Premièrement, ils sont vite considérés comme du spam par les serveurs de messagerie.
  • Deuxièmement, si pour une raison ou une autre votre image a du mal à se charger, le destinataire du mail ne pourra pas avoir la moindre idée de ce que vous vouliez lui dire.
  • Troisièmement, parce que de plus en plus de boîtes mail ne chargent pas les images, par défaut, et que vous donnerez l’impression de n’envoyer que des mails vides.

On va vous aider encore un peu en vous donnant des chiffres : 80/20. C’est le ratio que vous devez respecter entre les images et le texte. 80 % de texte et 20 % d’image constituent une bonne moyenne.

 

Rendez vos images utiles

Vos visuels, vous les avez choisis, ils sont beaux, ils correspondent bien à votre message. Est-ce que c’est tout ce qu’ils peuvent faire ? Le règne des potiches, même en image, est terminé. Vos photos ou illustrations peuvent faire beaucoup de choses pour vous.

Elles sont par exemple capables d’amener des internautes jusqu’à votre site internet ou même vers un panier d’achat. Si, si, il suffit que vous les rendiez cliquables. Et c’est terriblement efficace : la plupart des gens préféreront appuyer sur une image que sur un lien dans un texte.

 

Notre conseil
Vous savez ce qui est encore mieux : même un tout petit visuel, même une photo très compressée pour ne pas prendre de place, pourront être tout aussi cliquables et efficaces que la plus grande de vos images !

Au moment de sélectionner la taille et la compression de vos images, n’oubliez pas ce dernier petit conseil (petit et léger, évidemment) : aujourd’hui, de nombreux mails se lisent sur smartphone. Leurs écrans sont plus petits et ils aiment encore moins les images lourdes. Préparez vos fichiers pour ces supports, et ce sera dans la poche !

Pour ne prendre aucun risque et vous assurer d’avoir des newsletters esthétiques qui arrivent en boîte de réception, faites réaliser vos templates d’email par des graphistes professionnels de Graphiste.com !

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Symbolique des formes : que signifie un logo avec des lignes ?

Nous entamons notre dernier volet sur la symbolique des formes et nous allons aborder les lignes. Alors oui, une ligne en soit n’est pas vraiment une forme, pourtant selon...

Publié le par Charlotte Chollat
Graphisme

Transférer un design de Sketch à Figma

Si vous êtes un graphiste ou un designer concevant des graphismes pour le web, Sketch et Figma ne doivent pas vous être inconnus. Toutefois, beaucoup de professionnels...

Publié le par Jerome Dajoux