Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Créer une oriflamme : le guide design

Une oriflamme, autrement appelée Beach flag, drapeau de plage, ou encore voile publicitaire… Est un support de communication très apprécié, tant comme support de signalétique...

Publié par Solenne Ricard

Une oriflamme, autrement appelée Beach flag, drapeau de plage, ou encore voile publicitaire… Est un support de communication très apprécié, tant comme support de signalétique extérieur que PLV intérieure.

Mais pour être remarqué par les passants, l’oriflamme doit être bien conçue. Un Beach flag réussi est énergique, voyant, et fidèle à l’image de votre entreprise et de ce qu’en attendent vos prospects. Comme tout bon support de communication, le Beach flag doit être capable de véhiculer l’identité visuelle de votre marque, et de transmettre en quelques secondes votre message.

Taille de l’oriflamme, formes envisageables, types de fixations possibles, règles de conception graphique… ce guide design vous aidera à créer une oriflamme percutante et efficace, qui attirera tous les regards.

 

1. Déterminer la forme idéale de l’oriflamme

La forme de l’oriflamme se choisit avant tout en fonction du graphisme qu’elle doit accueillir, et du rendu visuel que vous recherchez. Il en existe donc plusieurs, dont les trois principales sont l’Atlas (oriflamme rectangulaire), le Beach line (oriflamme en forme de plume) et le Leaf line (oriflamme en forme de goutte d’eau).

À savoir
Un Beach flag se lit à la verticale, du bas vers le haut.

L’Atlas

Le rectangle, ou Atlas, est une oriflamme de forme rectangulaire classique et similaire à celle de l’affiche publicitaire.

Le rectangle offre une large surface d’impression et s’avère la forme la plus facile à mettre en page, s’adaptant à toutes les créations visuelles déjà existantes.

On l’utilise pour mettre en avant des images larges et de longs textes.

guide-design-oriflamme

Atlas conçu par Éponine Jacquot.

Le Beach Line

La plume, ou Beach line, est une oriflamme de forme élancée et arrondie à son sommet, parfaite pour de nombreuses compositions graphiques simples et agrémentées d’un slogan.

guide-design-oriflamme

Beach line conçue par Audrey Bonafos.

L’oriflamme goutte d’eau

La goutte d’eau, ou Leaf line, est une oriflamme impactante en raison de son originalité. Elle est particulièrement recommandée pour les logotypes s’inscrivant dans une forme arrondie.

La goutte est également parfaite pour se démarquer de la concurrence et accroître votre visibilité, et cela même si votre composition graphique propose peu d’éléments.

 

2. Définir la taille de l’oriflamme

Les dimensions de l’oriflamme sont choisies en fonction de sa destination intérieure ou extérieure. Le message que vous souhaitez communiquer, et l’impact recherché afin de vous démarquer des autres exposants, entrent également ici en ligne de compte.

guide-design-oriflamme

Oriflamme Atlas par Aurelien Leplat.

De manière globale :

  • en intérieur, on utilise généralement des oriflammes de 2,3 m de hauteur maximum ;
  • en extérieur, on opte de préférence pour un Beach flag de 3,3 m à 4,5 m de hauteur, muni d’une voile grand format, avec une surface d’impression de plus de 6,5 m².

 

3. Choisir le tissu de l’oriflamme

La voile de l’oriflamme est conçue en maille. L’impression numérique de votre publicité se fait donc sur ce textile polyester légèrement satiné, avant de subir un procédé de sublimation nécessaire pour apporter de l’éclat et de la luminosité à votre visuel (photo, logo, illustration, message de texte…).

Mais avant d’en arriver là, vous devez préalablement choisir le tissu de votre Beach flag.

  • Le Supralon est la maille polyester la plus légère. Elle est aussi lavable et offre une bonne tenue des couleurs. Il s’agit d’ailleurs de la matière la plus sollicitée en signalétique extérieure et pour la PLV intérieure.
  • Le trilobé est la maille la plus brillante, ainsi que celle qui résiste le mieux aux agressions extérieur (vent, embruns, etc.). On l’utilise donc plus particulièrement pour la signalétique extérieure.
  • Le Markelon est un polyester micro perforé élastique particulièrement durable, avec une durée de vie 25 % plus longue que le Supralon. On l’utilise pour les oriflammes exposées aux vents, car sa maille le laisse passer sans s’arracher.
  • Le recto-verso permet une impression double face. Il ne peut être utilisé que sur les petites voiles, avec une hauteur maximum de 2,3 m.
guide-design-oriflamme

PLV recto-verso, par S_design.

 

4. Définir les fixations de l’oriflamme

Afin de stabiliser le mât du Beach flag, celui-ci doit être équipé de fixations adaptées. Ces dernières sont choisies en fonction du poids de l’oriflamme et de ses conditions d’usage.

  • Sur un sol dur et plats, type carrelage, terre, gazon ou encore gravier, on utilise généralement des platines carrées. Celles-ci sont parfaites pour les petites oriflammes.

Oriflamme à platine carrée, par Jonathan Courquin.

  • Sur un sol dur et irrégulier, mieux vaut vous tourner vers des croisillons pour une meilleure stabilité. Si le Beach flag est destiné à rester en permanence au même endroit, le manchon à planter offre une fixation parfaitement stable. Si votre oriflamme est pourvue d’un grand mât, préférez utiliser une platine mobile munie de lests empilables.
  • Sur un sol meuble, comme de la neige ou du sable, optez pour une fixation qui s’enfonce dans le sol.
  • Sur du bitume, utilisez des fixations automobiles dédiées qui permettent de caler l’oriflamme sous une roue.

 

5. Les règles pour créer le visuel de l’oriflamme

Avant tout, gardez toujours en tête que l’oriflamme doit fidèlement refléter l’identité visuelle de votre marque, de manière à être reconnue d’un seul coup d’œil par votre public. Ensuite, la lecture verticale du Beach flag n’empêche en rien d’y raconter une histoire, d’exposer un message clair, voire de promouvoir un produit.

En effet, l’esthétique de l’oriflamme ne fait pas tout. Celui-ci doit aussi traduire votre concept, pour ne pas ressembler à une coquille vide. Évitez toutefois d’utiliser un vocabulaire trop technique, car l’oriflamme est un support destiné à un large public.

De même, vous devez parvenir à exprimer ce concept tout en limitant le nombre d’éléments graphiques. En effet, le format du Beach flag vous contraint à ne retenir que l’essentiel. Images, caractères et couleurs sont tous porteurs de sens, et chaque élément visuel doit avoir une fonction bien précise. Dans une composition réussie, ces éléments se renforcent mutuellement en termes d’agencement et de poids visuel.

 

L’effet de profondeur

Inconsciemment, la majorité des gens sont attirés par les créations graphiques qui offrent une impression de profondeur. Les visuels qui comportent uniquement des éléments de la même taille, de même poids, de même couleur, ou qui semblent équidistants… Ont tendance à nous mettre mal à l’aise.

guide-design-oriflamme

Oriflamme à croisillons, par Abdelghani Zemharir.

Veillez donc à créer une illusion de profondeur sur votre oriflamme, en faisant varier la taille et la transparence des éléments qui composent votre visuel.

Exemple : regroupez certains éléments et écartez en d’autres afin de différencier leurs densités.

 

Les couleurs

La couleur joue un rôle prépondérant en communication. La palette chromatique d’une conception graphique fait toujours l’objet d’une attention particulière, chaque teinte ayant une importante portée psychologique et émotionnelle sur le spectateur.

guide-design-oriflamme

Oriflamme plume, par Emmanuelle JOANNES.

Pour commencer, limitez le nombre de couleurs à trois ou quatre maximum. Si votre oriflamme ressemble à un arc-en-ciel, il y a de forts risques que votre public passe à côté de votre message. D’autant que les couleurs ont une influence reconnue sur la lisibilité d’un texte.

 

La typographie

La typographie elle aussi a un rôle important à jouer dans la perception du spectateur de votre oriflamme. La police choisie doit prioritairement être capable de transmettre agréablement votre message et les informations qu’il contient.

Optez donc pour des polices de caractères parfaitement lisibles, utilisant des couleurs qui contrastent naturellement avec le fond du Beach flag.

Attention
Attention également à ne jamais utiliser plus de deux familles typographiques sur un même support de communication. Généralement, on ne change de police d’écriture que pour transmettre une idée différente, ou pour hiérarchiser visuellement l’information.

 

Les gabarits

Pour composer le visuel qui ornera vos oriflammes, nous vous recommandons d’utiliser des gabarits. En imprimerie, ces derniers peuvent être comparés aux patrons de couture.

Ce type de maquette personnalisable vous aidera à respecter les règles de création graphique inhérentes à un support comme le Beach flag :

  • sa mise en page en fonction de sa forme (Plume, Goutte, Atlas) ;
  • les marges de sécurité ;
  • le fond perdu.

 

Conclusion

L’oriflamme n’est autre qu’un outil publicitaire qui se démarque des autres par ses dimensions et son design remarquable. Ce support de communication est ainsi capable d’apporter une visibilité longue distance à votre marque. Une visibilité en grande partie due aux mouvements du drapeau qui ondule dans l’air.

De plus, le Beach flag s’adapte aisément à toutes les situations, puisqu’il s’installe partout, même sur du sable ou de la neige. Son ergonomie lui permet notamment d’être facilement déplacé, tout en offrant une excellente résistance aux vents et aux intempéries.

Mais si le format même de l’oriflamme joue un rôle important dans son efficacité auprès du public, il demande à être conçu intelligemment, afin de mettre parfaitement en valeur votre message.

En effet, contrairement à bien des disciplines artistiques (telles que la photographie, la peinture, ou encore le dessin) le graphisme ne peut pas se suffire d’une création artistique spontanée. Il s’agit, au contraire, d’une discipline de mise en forme qui requiert une véritable maîtrise technique de la création d’image. C’est ici que l’intervention d’un professionnel du graphisme peut s’avérer un outil précieux pour profiter d’un Beach flag ludique et pertinent.

Vous êtes à la recherche d’un designer pour créer votre oriflamme ? Graphiste.com vous permet d’accéder aux profils de nombreux professionnels expérimentés.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Comment définir le bon interligne pour vos textes ?

Que ce soit en webdesign ou pour n’importe quel texte imprimé, il existe un élément graphique qui reste trop souvent oublié : c’est...

Publié le par Melanie De Coster
Graphisme

Créer une marque pour votre restaurant : le guide complet

Créer l’identité de sa marque de restaurant nécessite de se pencher sur tous les points d’interaction qui existent entre l’établissement et le client. De la réservation, à la déco...

Publié le par Solenne Ricard