Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Bien utiliser le débossage pour vos impressions

L’impression en creux, ou débossage, est une technique d’impression aujourd’hui très populaire. La raison de cette popularité est simple : la technique permet de créer des...

Publié par Solenne Ricard

L’impression en creux, ou débossage, est une technique d’impression aujourd’hui très populaire. La raison de cette popularité est simple : la technique permet de créer des pièces imprimées qui se démarquent facilement des autres grâce à leur relief inversé.

Vous avez sans doute déjà été témoin de ce phénomène, les gens ne peuvent pas s’empêcher de passer et repasser leurs doigts sur une carte de visite ou un carton d’invitation en débossage. Des supports de communication qui s’en trouvent immédiatement plus accrocheurs et mémorables pour votre public.

Retrouvez la définition précise de cette technique d’impression, ainsi que nos conseils pour bien utiliser le débossage pour vos supports imprimés.

 

Définition de l’impression typographique, ou débossage

Le débossage, également connu sous les appellations d’impression typographique ou de letterpress en anglais, est le procédé d’impression le plus répandue depuis Gutenberg. Bousculée par l’impression offset, le débossage est peu à peu tombée en désuétude au milieu du XXe siècle, pour finalement revenir en grâce avec l’impression numérique.

Le letterpress est donc une technique d’impression en relief, qui prévoit de creuser la surface imprimée, tout en laissant le reste du document parfaitement lisse et plat. Cette technique doit ainsi être distinguée du gaufrage, qui consiste à mettre en relief par le haut les zones souhaitées.

Pour creuser le document imprimé, il est nécessaire de le soumettre à une forte pression. Le débossage se forme donc lorsque le moule entre en contact avec le papier, creusant la zone choisie. La profondeur du débossage peut ainsi varier en fonction de l’épaisseur du papier utilisé, mais aussi selon la nature de votre montage lui-même.

Notons que la technique du débossage peut s’utiliser avec ou sans impression. Dans le premier cas, on ajoute de l’encre au document, alors que dans le second, on se contente d’apporter un relief négatif au papier. Le débossage apparaît alors sur un seul côté du papier.

 

L’intérêt du débossage

Ne sous-estimez jamais le pouvoir du toucher dans le marketing imprimé. Une impression en creux ajoute une texture unique, parfaitement perceptible sous les doigts de vos lecteurs, exerçant sur eux un effet captivant. Le débossage offre ainsi un ressenti que votre public n’a pas l’habitude de percevoir tous les jours, accentuant leur attrait pour votre document imprimé, et agissant sur leur mémoire à long terme.

De plus, en investissant dans ce type de finition d’impression, votre document transmet à son public un sentiment de qualité et de valeur supérieure au papier lisse.

Impression en débossage avec vernis sélectif, par le graphiste albanevan.

 

Les supports sur lesquels utiliser le débossage

À l’instar des autres techniques d’impression, tel que le gaufrage et la dorure à chaud, le débossage est une finition haut de gamme, à l’effet vintage très tendance. Une finition qui joue sur des aspects sensoriels et émotionnels, et qui se positionne comme véritable savoir-faire artisanal de l’imprimeur, tout en étant parfaitement adaptée à tous les designs et à tous les types de supports modernes.

Utilisez donc le débossage sur vos cartes de visite, vos éléments de papeterie, les emballages de vos produits… N’hésitez pas à faire preuve d’audace et d’originalité, car cette technique d’impression ne se limite pas seulement aux matériaux ordinaires et quotidiens, mais peut être employée sur de nombreux types de textures (cuir, plastique, carton, etc.)

À savoir
L’utilisation d’un support épais ou poreux peut générer plus de pression, soulignant encore davantage les formes de vos lettres, de votre design, ou de votre logo.

Le débossage peut ainsi s’envisager sur les livres, les bouteilles, les cartes de visite, les invitations, les cartes de vœux, les en-têtes, les enveloppes, les emballages, etc.

 

Les cartes de visite

Il faut bien admettre que le débossage est surtout utilisé sur les cartes de visite. Jouant avec les effets d’ombre, la texture, les contrastes et l’épaisseur du relief, l’impression en creux est en effet parfaite pour les cartes de visite de luxe.

Création de cartes de visite imprimées en letterpress pour l’entreprise Ma Femme Préfère Le Bleu, par le graphiste Anthony Servais.

Carte de visite imprimée en letterpress pour l’agence d’architecture Atelier Aulp. Une réalisation de la graphiste Camille Kozlik.

Design et impression letterpress des cartes de visite du site Mister M Studio. par le designer graphique Sarah Livescault.

 

Les cartons événementiels

L’impression typographique est également très usitée sur les cartons d’invitation, les cartes de vœux, les faire-part de naissance… Vous pouvez, en effet, opter pour le débossage pour tous les types de manifestations privées, d’entreprises, ou publiques.

Carte de vœux 2015 de l’Atelier graphique la noisette, imprimée en débossage, et conçue par le graphiste Mathieu Delestre.

Faire-part de naissance vintage avec impression en letterpress, réalisé par la graphiste Sylvia Tocanier.

 

Supports divers

Outre les cartes de visite et les cartons d’événements, l’impression typographique s’invite partout.

Par exemple, les professionnels de l’industrie musicale utilisent désormais fréquemment le débossage pour leurs pochettes de CD.

Le secteur de la beauté utilise également cette finition sur les emballages des produits cosmétiques (crèmes, parfums, maquillage, etc.), afin d’en renforcer l’aspect luxueux et haut de gamme.

Quels que soient votre secteur d’activité et vos supports de communication, vous pouvez donc judicieusement opter pour une impression en letterpress pour les magnifier, les différencier, et les rendre mémorables.

 

Conseils d’utilisation du débossage

Nous l’avons vu, le débossage peut aisément aider vos projets d’impression à se démarquer. À condition toutefois de respecter certaines règles de base.

 

Les éléments sur lesquels appliquer le débossage

En fonction de la nature de votre imprimé, mieux vaut éviter d’appliquer le débossage sur tous les éléments graphiques qui le composent. En effet, plus la surface à débosser sera importante, plus le coût de la finition sera élevé. Heureusement, l’effet attractif perdure même en limitant son usage à quelques éléments.

  • Concentrez le letterpress sur les informations importantes de votre support. De cette façon, vous attirerez le regard de vos lecteurs sur les données les plus essentielles de l’imprimé. Date de l’événement, nom de l’entreprise, coordonnées… Judicieusement appliqué, le débossage  donne aux informations vitales un aspect moderne et élégant.
  • L’impression typographique est également parfaite pour mettre en valeur le logo de votre société.
  • Enfin, le débossage peut s’appliquer à un élément spécifique de votre design, alors utilisé pour souligner le contenu texte de votre support de communication.

Deux modèles de cartes de visite pour Hisano et Viola en impression typographique, réalisée par la graphiste Chiharu Buxo.

 

Attention au décalage

Malgré tous les efforts de votre imprimeur pour aligner parfaitement le débossage sur l’impression, vous n’êtes pas à l’abri d’un décalage. Dans la majorité des cas, ce décalage n’apparaît que sur quelques-uns des documents imprimés. Une donnée que vous devez impérativement prendre en considération au moment de concevoir le design de votre document imprimé, quel qu’il soit. Notez que le débossage de lignes fines, ou encore d’un texte de petite taille, est donc à éviter.

Afin de limiter les risques de décalage, vous pouvez opter pour un débossage à l’aveugle, ou débossage à sec, ce qui signifie que la zone en creux est formée sans aucun ajout d’encre. Dans ce cas, seul le processus de débossage crée le texte ou le dessin sur le papier.

 

L’épaisseur du support imprimé

Pour fonctionner, l’impression typographique doit être appliquée sur un papier suffisamment épais pour créer le relief d’un seul côté du document, de façon à ne laisser aucune trace sur son revers.

On utilise donc généralement des papiers non couchés et haut de gamme, avec des grammages de minimum 500 g /m2, et pouvant aller jusqu’à 1000 g /m2 (parfois plus).

Cartes de visite pour Arbo, imprimées avec finition letterpress sur papier de 600 g /m2. Réalisation de Mickaël Casalegno.

 

Le choix des couleurs

Nous l’avons vu, deux impressions sont possibles avec le letterpress : avec ou sans encre. L’utilisation de l’encre permet d’apporter de la couleur à votre imprimé.

Notez ici que le relief en lui-même a tendance à accentuer l’ombre du creux. Par conséquent, évitez d’appliquer un débossage sur des papiers noirs ou très foncés qui auront tendance à lui faire perdre en profondeur. Pour un débossage prononcé, optez donc de préférence pour des coloris clairs sur papier clair.

Création de cartes de visite en Letterpress à encre noir et bleu ciel sur papier blanc, par le graphiste Noyan Altun.

 

Combiner le débossage au marquage à chaud

Le marquage à chaud est une technique d’impression particulièrement artistique et créative, qui permet elle aussi d’apporter davantage de visibilité à vos documents.

Identité visuelle et déclinaisons print pour le spa Hüdié avec impression en débossage pur et marquage à chaud cuivre. Une création de Cécile Pondard.

En combinant le débossage et le marquage à chaud, vous obtiendrez donc un effet de relief négatif très valorisant pour l’ouvrage.

 

Conclusion

Technique d’impression ancestrale, et jusqu’à récemment considérée comme désuète, le débossage est aujourd’hui de plus en plus sollicité par les entreprises qui cherchent un moyen efficace de valoriser leur image de marque. L’impression typographique est ainsi appliquée à tous les documents que l’on souhaite exceptionnels, à la fois intemporels et d’une qualité supérieure.

Faire-part, cartes de visite, emballages, ou tout autre support marketing… Ce procédé artisanal offre une qualité incomparable, immédiatement reconnaissable et particulièrement attractive.

Grâce à l’expérience sensorielle supplémentaire qu’il offre, l’ajout d’une texture en creux sur vos supports de communication est une solution efficiente pour engager vos clients existants et potentiels.

Vous êtes à la recherche d’un professionnel capable de designer vos supports print destinés à une impression typographique ? De nombreux profils talentueux vous attendent sur Graphiste.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

10 templates gratuits pour Keynote et PowerPoint

De nombreuses situations peuvent vous amener à réaliser une présentation PowerPoint ou Keynote et vous voudrez peut-être vous démarquer en...

Publié le par Charlotte Chollat
Graphisme

Prêt pour l’externalisation de votre équipe créative ?

Dès lors que vous envisagez de refondre votre identité visuelle, un partenaire semble indispensable pour vous accompagner : l’agence de communication. Ou...

Publié le par Camille