Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Portage salarial pour graphiste freelance, quels avantages ?

Portage salarial et graphiste freelance font-ils bon ménage ? La réponse est OUI ! D’ici 2025, on estime que 600 000 emplois seront liés au portage salarial. Il faut...

Publié par Celine Albarracin

Portage salarial et graphiste freelance font-ils bon ménage ? La réponse est OUI !

D’ici 2025, on estime que 600 000 emplois seront liés au portage salarial. Il faut dire que ce statut hybride cumule avantages sociaux du salarié et indépendance du freelance. Un atout indéniable pour sécuriser son activité solo.

En choisissant le portage salarial, vous bénéficiez d’une garantie de rémunération mensuelle et d’une exemption des tâches administratives. Tout ce qu’il faut pour libérer votre esprit et laisser libre cours à votre créativité !

Vous voulez en savoir plus sur les atouts du portage salarial en tant que graphiste freelance ? Découvrez 7 avantages de ce statut !

 

Préambule : comment fonctionne le portage salarial ?

Le portage salarial est un statut institué par l’article L1251-1 du Code du travail. Il se définit par une relation entre un indépendant ou salarié porté, et une société de portage salarial.

Le premier s’occupe de la prospection et de trouver les missions qu’il doit effectuer. Il négocie, en amont, le coût du service offert ainsi que les délais de livraison. Une fois qu’il a trouvé un client, la société de portage prend le relais pour établir un contrat de prestation qui formalise les modalités de la mission. Elle prend en charge toutes les autres démarches administratives, comptables et juridiques.

À la fin de la mission, le client règle la facture auprès de la société de portage. Le freelance reçoit ensuite une rémunération correspondant au chiffre d’affaires, moins les cotisations sociales et les frais de gestion de la société de portage.

Ce qui est un gain de temps et de bien-être ! Libéré de cette charge administrative, l’indépendant peut se consacrer entièrement au développement de son business.

Mais il existe d’autres avantages du portage salarial pour un graphiste freelance. On les passe en revue dès maintenant…

 

1. Pas de contraintes administratives

En tant que graphiste, votre principale tâche est de rester créatif et satisfaire les besoins de vos clients dans les temps.

Lorsque vous lancez votre activité d’indépendant, vous devez aussi jouer un rôle de comptable et de gestionnaire : envoyer vos factures, vérifier les encaissements, relancer les éventuels impayés, faire votre bilan, gérer les cotisations sociales, etc.

Toutes ces tâches chronophages, mises bout à bout, occupent une part importante de vos heures de travail, réduisant ainsi votre productivité.

Avec le portage salarial, ces tâches disparaissent. La seule responsabilité qui vous incombe reste celle de la déclaration de vos frais personnels et du nombre d’heures effectuées.

Ce qui vous laisse du temps à consacrer à votre cœur de métier : la recherche de missions et la satisfaction de vos clients. Le rêve de tout graphiste freelance, n’est-ce pas ?

Avec une société de portage comme ITG, les frais de gestion s’élèvent à 10 % de votre chiffre d’affaires. En plus d’être libéré des contraintes administratives, vous bénéficiez d’un espace en ligne et d’une application mobile pour effectuer les rares démarches restantes (comme la justification de vos frais professionnels) plus rapidement.

 

2. Une garantie de revenus réguliers

L’un des inconvénients de l’entrepreneuriat solo est l’irrégularité des revenus entre deux missions, en cas d’impayés ou si vous souhaitez prendre des vacances. D’où l’importance de toujours prévoir un fond de roulement et une épargne pour anticiper ces périodes creuses.

Lorsque vous choisissez le portage salarial en tant que graphiste freelance, vous disposez plus facilement de revenus réguliers. En effet, la loi exige que la société de portage salarial garantisse un salaire mensuel minimal qui :

  • Correspond à 75 % du plafond de la sécurité sociale
  • Récompense le temps de prospection et de préparation de la mission sous la forme d’indemnité d’apport d’affaire à hauteur de 5 %
  • Contient une prime de précarité de 10 % du salaire brut
  • Ajoute 10 % de la rémunération de la dernière mission pour compenser la perte entre deux missions

Autrement dit : toutes les précautions sont prises en amont, par la société de portage. Vous êtes donc assuré d’un revenu mensuel de 2637 € minimum avec fiche de paie.

Dans le cas où vous passez un mois entier sans une seule mission, la société de portage puise dans votre réserve financière défalqué de votre chiffre d’affaires mensuel.

Par contre, comme il s’agit de pourcentage, le montant va dépendre du chiffre d’affaires réalisé. Le contrat de portage salarial exige donc un minimum de ventes pour bénéficier de ses avantages.

Si vous voulez connaître votre rémunération et optimiser vos revenus, les sociétés de portage vous proposent souvent un simulateur en ligne. Utilisez-le pour découvrir le salaire que vous obtiendrez si vous optez pour le portage salarial en graphiste freelance.

 

3. Pas de plafond maximum en portage salarial pour graphiste

Contrairement au statut d’indépendant, il n’existe pas de plafonnement du chiffre d’affaires dans le portage salarial. Vous pouvez multiplier les missions de graphiste et faire évoluer votre entreprise comme vous le souhaitez.

Par exemple, vous pourrez enchaîner plusieurs missions durant toute une année, pour investir dans de nouveaux outils ou vous constituer une épargne. Si, l’année suivante, vous souhaitez ralentir le rythme, cela n’aura aucune conséquence sur votre contrat.

 

4. Un accès facilité aux prêts bancaires

Vous voulez acheter une maison ? Ou changer de voiture ?

Les banques sont plus enclines à vous accorder un prêt ou financer l’obtention d’un logement car vous disposez d’un contrat de travail et de bulletins de paie. Inutile d’avoir une ancienneté – minimum – de 3 ans dans votre activité comme avec les autres statuts d’indépendant.

Alors, si vous avez des projets importants, nécessitant des emprunts bancaires, le portage salarial pour votre activité de graphiste s’avère intéressant !

 

5. Une protection sociale renforcée

On l’a dit, portage salarial est synonyme d’indépendance du freelance combiné aux avantages sociaux du salarié. Le portage offre l’avantage aux freelance de bénéficier d’une protection sociale beaucoup importante qu’avec un statut de micro-entrepreneur. Vous êtes donc affilié au régime général de la Sécurité Sociale, ce qui vous garantit :

Une assurance maladie et prévoyance

Vous avez droit au remboursement de vos frais de santé, mais surtout, à des indemnités journalières en cas d’arrêt maladie. Le tout, calculé sur votre salaire.

Les démarches pour y accéder sont plus simples et avantageuses qu’avec un autre statut d’indépendant.

Une couverture chômage

En cas de baisse d’activités ou de rupture de votre contrat, vous avez droit à des indemnités chômage et à l’Aide au Retour à l’Emploi (ARE). Ce qui n’est pas le cas si vous optez pour la micro-entreprise ou l’entreprise individuelle, sauf à prendre une assurance complémentaire (souvent onéreuse…).

Des droits à la retraite

En étant en portage salarial, le graphiste bénéficie des droits à la retraite comme tout salarié. Votre société de portage se charge du calcul et du versement de vos cotisations aux caisses de retraite.

Une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCP)

La société de portage salarial est tenue de souscrire à une assurance RCP qui vous couvre en cas d’éventuels dommages lors de la réalisation de vos missions.

Cet avantage est important vus les risques liés au métier de graphiste ! Et si vous travaillez dans les bureaux de vos clients, c’est encore plus essentiel.

L’assurance de Responsabilité Civile Professionnelle vous protège en cas de dommages causés chez le client, ou d’erreur qui peuvent nuire à son e-réputation ou qui violent la propriété intellectuelle.

Des congés payés

Selon le temps de travail effectué pendant vos missions de graphisme, vous avez droit à des congés payés (2.5 jours par mois). Via un compte-rendu d’activité mensuel, vous comptabilisez vous-même votre temps de travail, ce qui déclenche automatiquement ces droits.

Ainsi, vous pouvez partir en vacances, sans perte de revenus !

 

6. Un accompagnement personnalisé du freelance

L’une des caractéristiques du portage salarial est le droit à la formation. Le graphiste peut donc régulièrement se mettre à niveau des dernières pratiques et tendances de son secteur, mais aussi développer de nouvelles compétences.

Après chaque mission, la société de portage salarial alimente votre CPF (Compte Personnel de Formation) pour vous faire bénéficier d’un crédit formation de 500 € par an.

Certaines sociétés ajoutent, à cette exigence légale, des ateliers pour vous permettre de rester compétitif et gagner davantage de clients. C’est par exemple le cas notamment d’ITG, qui vous permet d’étendre votre réseau grâce à des sessions de networking.

Vous pouvez rencontrer d’autres freelances et construire des partenariats. Ces rencontres sont parfaites pour sortir de la solitude liée au statut de travailleur indépendant, bénéficier d’un échange d’expertises et stimuler votre créativité.

Mais ce n’est pas tout ! Pour vous permettre de pérenniser votre activité, ITG vous dédie un conseiller. Celui-ci vous accompagne dans votre prospection, vous aide dans la tarification de vos services et réponds à toutes vos questions. Pratique !

 

7. Le portage salarial pour freelance préserve votre autonomie

Même avec votre statut de salarié, vous conservez l’autonomie que vous confère le freelancing. Vous êtes libre de choisir votre lieu de travail, vos horaires et les missions sur lesquelles vous travaillez.

Si vous avez envie de vous spécialiser dans un type de contenu (par exemple, être infographiste) ou sur un secteur d’activité (par exemple, en B2B), c’est possible !

Mieux : vous conservez votre portefeuille de clients en toutes situations. Si jamais vous souhaitez changer de statut ou de société de portage, vous pouvez emmener vos clients avec vous ou les revendre à un collègue graphiste.

Toutefois, un contrat avec une société de portage salarial est un gage de crédibilité et de professionnalisme chez certains clients majeurs. Ce qui peut vous permettre d’obtenir des missions à forte valeur ajoutée.

 

Notre astuce pour profiter du portage salarial

Pour profiter pleinement de votre statut en portage salarial en tant que graphiste, choisissez une société avec des frais de gestion raisonnés, des services annexes intéressants et des offres adaptées à votre métier.

N’hésitez pas à faire une simulation de salaire pour avoir une idée de combien vous pourrez toucher grâce au portage salarial pour vous projeter plus facilement dans votre future de vie de freelance-salarié !

Et si vous avez besoin de trouver des missions régulières ou ponctuelles, pensez à vous inscrire sur Graphiste.com  !

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Inspiration : 8 modèles de chartes graphiques créatives

Vous le savez déjà, la conception d’une charte graphique se révèle un exercice minutieux durant lequel il est interdit de laisser la moindre...

Publié le par Jerome Dajoux
Graphisme

Webdesign : 6 exemples de cartes interactives

Les cartes interactives sont un très bon moyen pour afficher vos données géographiques ou toutes informations utiles aux internautes. Elles sont ludiques et offrent une excellente...

Publié le par Elise Duret