Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Google Cloud s’ouvre aux bases de données SQL

Voilà une nouvelle qui devrait ravir développeurs web et autres administrateur réseaux puisque Google vient d’ouvrir un nouveau service Cloud, Google Cloud SQL. Comme son...

Programmation

Voilà une nouvelle qui devrait ravir développeurs web et autres administrateur réseaux puisque Google vient d’ouvrir un nouveau service Cloud, Google Cloud SQL. Comme son nom le laisse présager, il s’agit d’un service permettant à chaque projet de déporter sa base de données SQL sur les serveurs Google pour tirer toute la puissance, performance de l’architecture créée ! Séduisant, non ?

« Google Cloud SQL est un service web qui vous permet de créer, configurer et utiliser des bases de données relationnelles avec vos applications App EngineC’est un service entièrement géré qui maintient, gère et administre vos bases de données, vous permettant de vous concentrer sur vos applications et services. » « Cela permet de vous concentrer sur le développement de vos applications et services, et vous libérer des tâches de gestion, de la maintenance et de l’administration des bases de données relationnelles »

L’idée est donc bel et bien de faciliter l’administration mais surtout la maintenance qui peut s’avouer pénible. En plus de cela, grâce à l’architecture bien ficelée de Google, cela vous permettra d’absorber la charge assez facilement.

Cette nouvelle fonctionnalité est apparue grâce à une demande instante de la part des développeurs. Il faut dire que Google proposait déjà un système Cloud pour des base de données non relationnel. Cependant, encore à l’heure actuelle, la plupart des (nouveaux) systèmes le sont avec des bases relationnels comme SQL.

Pour le moment, cette nouvelle application n’est pas officiellement ouverte. Il faut en faire la demande sur ce formulaire (1000 accès sont donnés quotidiennement). D’ailleurs, le système est actuellement gratuit pour les bêta testeurs mais devrait surement être payant lors de sa sortie public. Bien évidemment, nous ne connaissons pas encore les prix qui seront pratiqués !

En tout cas, c’est une excellente nouvelle pour ces développeurs qui vont pouvoir concevoir des applications très performante en bénéficiant de la puissance de l’architecture de Google et surtout d’aucune maintenance. Reste à voir si les prix pratiqués permettront à tout à chacun d’avoir ce genre de serveurs et s’il sera facile d’intégrer cette nouveauté dans les applications développées !

Source : Silicon

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Twitter : comment utiliser les retweets pour booster ses performances ?

Sur Twitter, la durée de vie d’un tweet est tellement faible, qu’il est courant de reposter un message par la suite. Cependant, cette technique ne doit pas...

Publié le par Celine Albarracin
Webmarketing

Traduire votre profil sur LinkedIn : les opportunités à saisir

Avoir un profil sur le réseau social LinkedIn semble de plus en plus fréquent. Vous en avez sûrement créé un, afin de pouvoir mettre en avant votre entreprise ou vous-même sur les...

Publié le par Louise