Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Facebook garde en mémoire les données effacées par ses membres

Voilà encore une très mauvaise nouvelle pour le géant des réseaux sociaux ! En effet, un utilisateur vient de porter plainte contre Facebook pour la non suppression des...

Logo Facebook

Voilà encore une très mauvaise nouvelle pour le géant des réseaux sociaux ! En effet, un utilisateur vient de porter plainte contre Facebook pour la non suppression des données qu’il avait lui-même supprimé du réseau… Facebook s’expose donc à des poursuites en justice et pourrait payer jusqu’à 100 000 euros d’amendes ! Encore une tâche qui vient s’ajouter à un tableau déjà pas très propre…

En effet, l’histoire est intéressante. Un jeune étudiant autrichien en droit a demandé à Facebook de lui envoyer une copie de l’ensemble de ses données, ce que le réseau a fait en lui donnant un CD contenant 1200 pages d’informations. Cependant, dans les informations transmises se trouvent des données relatives à des informations que l’utilisateur a supprimé quelques semaines auparavant. Conclusion, Facebook garde les données supprimées !

Le jeune autrichien vient donc de porter plainte en Europe contre Facebook (les bureaux irlandais où sont stockés les données en question) et a créer l’initiative Europe vs Facebook qui compte déjà 22 cas similaires. Ensemble, ils pourraient donc arriver à obliger Facebook à changer sa manière de gérer les données supprimées et dans le cas contraire récupérer jusqu’à 100 000 euros, en plus d’une mauvaise publicité (le plus dommageable pour le réseau social dans cette histoire).

A voir donc si Facebook veut trouver un arrangement, préfère changer son mode de fonctionnement ou payer l’amende en plus de la mauvaise publicité qui se fait de plus en plus fréquente… Chaque semaine, il y a une histoire opposant le réseau à ses utilisateurs… Cela permettrait-il à un concurrent de se surfer sur la vague ? A voir dans les prochaines semaines !

Source : Mashable

Afficher les commentaires (4)

Commentaires

  • Artdeos

    Oui, en plus des suppressions de comptes sauvages effectués par leur senseurs, sans raison, aucune, je connais pas mal de monde en train de migrer doucement sur Google+…

  • Thibault

    Très intéressant ! 

    Je n’ai jamais été un grand fan de Facebook et je n’ai donc jamais mis beaucoup d’informations détaillées sur ce dernier… Mais ce n’est pas pour autant que j’irais sur Google Plus qui, même s’il a créé le buzz, est bien en deçà de Facebook. Après, il appartient à chacun de trier les informations que l’on souhaite y communiquer… Comme ça moins de soucis lorsqu’il s’agit de supprimer !

    Quoiqu’il en soit, c’est une histoire intéressante. J’espère que le jeune australien va pouvoir se faire un peu d’argent de poche.

  • TV Direct

    Ben finalement ca ne migre pas tant que ca sur G+ vu les derniers chiffres publiés par la firme, ou plutot ca a migré mais ca n’utilise pas/plus

    • Anonyme

      Ouep c’est pas faux! Pourtant si tu t’y mets un peu dedans… ce serait presque agréable! Perso, j’aime de plus en plus, même si ce qui dicte mon utilisation ce sont les personnes présentes dessus!

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Comment créer du contenu écologique et durable ?

Plus de 4 millions d’articles de blog sont publiés chaque jour  ! Ce chiffre vertigineux crée un trafic quotidien important sur la toile, ce qui...

Publié le par Celine Albarracin
Webmarketing

Transformation numérique de RTE, « un levier essentiel pour accompagner la transition énergétique »

Dans un contexte de transition énergétique essentiel sur tout le territoire européen, RTE se lance dans une transformation approfondie de son entreprise,...

Publié le par Cyrielle Maurice