Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Kim Dotcom (Megaupload) prépare son album

Depuis le 22 février Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload avait été privé de toute liberté. Aujourd’hui, la Cour de justice néo-zélandaise a décidé de le laisser partir...

Depuis le 22 février Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload avait été privé de toute liberté. Aujourd’hui, la Cour de justice néo-zélandaise a décidé de le laisser partir deux fois par semaine au studio d’Auckland pour qu’il puisse continuer d’enregistrer son album.  

A l’apogée de Megaupload Kim Dotcom était multimillionnaire. La justice ayant saisi ses biens, l’homme cherche à gagner de nouveau de l’argent. Kim a certaines compétences musicales et a décidé de les mettre à profit en créant un album avec des stars internationales. Il peut désormais s’y consacrer.

Histoire de décompresser entre deux séances d’enregistrement aux studios, les avocats de Kim Dotcom ont demandé à la cour si leur client pouvait se rendre à sa piscine.  Il aurait obtenu le droit à 90 minutes par jour.

Enfin, ce qui devait constituer une privation dès plus terrible en tant que geek, n’en est plus une maintenant ! Ses avocats ont fait entendre à la cour qu’un homme de 38 ans devait avoir accès à internet pour préparer sa défense correctement. En effet, Dotcom continue à croire qu’il pourra se défaire des charges américaines pesant contre lui.

Source : TorrentFreak

Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Microsoft veut lutter contre les « Répondre à tous » abusifs

Suite à deux incidents internes survenus chez la firme de Redmond, une nouvelle fonctionnalité est en cours de déploiement pour lutter contre ce fléau....

Publié le par Flavien Chantrel
Webmarketing

Télétravail : un service IT de 110 personnes en full remote, le retour d’expérience de HelloWork

Placer un service technique d’une centaine de personnes en télétravail du jour au lendemain, ce n’est pas anodin. Retour sur ce premier mois de...

Publié le par Thomas Coeffe