Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

L’incroyable coup de poker de Facebook

Mark Zuckerberg est vraiment une personne surprenante. Non content d’être multi-milliardaire (potentiellement), le CEO de Facebook vient probablement de réaliser...

Mark Zuckerberg est vraiment une personne surprenante. Non content d’être multi-milliardaire (potentiellement), le CEO de Facebook vient probablement de réaliser l’acquisition d’une société valant la faramineuse somme de 1 milliard de dollar le plus rapidement de tous les temps. En effet, la semaine dernière, Instagram levait 50 millions de dollars à une valorisation de 500 millions de dollar. Etant donné la dilution qu’une levée de fond entraine sur les parts des fondateurs, il est impossible qu’ils aient eu en main une proposition de Facebook la semaine dernière. Cela signifie donc que Mark Zuckerberg, suite à la levée de fond, a décidé de mettre la main à la poche et de sortir un milliard de dollar (en actions Facebook et en cash).

Pourquoi Zuckergberg voulait-il Instagram ?

La réponse est simple : il sait que le partage de photo est un élément crucial de la vie « on-line » des internautes. Facebook est depuis longtemps, le premier site de partage de photo. Mais les grandes opportunités ne sont plus seulement sur le web aujourd’hui, mais sur mobile. Même si l’application Facebook est l’une des plus utilisées sur téléphone portable, il est clair qu’il faut prendre des décisions rapidement pour consolider la position du plus grand réseau social sur le mobile. Le réseau social photo le plus performant sur mobile (40 millions de membres) n’était pas nécessairement à vendre, mais l’offre de Facebook n’était pas refusable.

Facebook fait-il une erreur ?

Les principales erreurs de grands de l’internet a toujours été d’acheter trop tard, et rarement trop tot. Yahoo aurait pu racheter Google pour une bouchée de pain à ses début et s’en mord les doigts. Youtube a été racheté par Google pour un prix qui paraissait astronomique au départ, mais qui parait être une bonne affaire maintenant. Il est difficile de dire si Zuckerberg a bien fait de payer 1 milliard de dollar pour une société réalisant aucun chiffre d’affaire, mais nous devrions avoir vite la réponse. Et plus, si Facebook s’est décidé aussi vite, c’est peut-être bien parce que d’autres acheteurs étaient sur les rangs : Google probablement, mais pourquoi pas Microsoft ou Apple qui auraient bien besoin d’une position (encore plus) dominante en matière de social et de mobile ?

Il serait donc prétentieux de juger la pertinence de ce rachat. Mais on peut par contre constater l’effet psychologique d’une telle acquisition sur l’ensemble du marché de l’internet. En gros, quelques semaines avant son entrée en bourse, Facebook envoi le message suivant :

  • On est pas là pour plaisanter
  • Le social et le mobile, c’est nous
  • On a pas fini de grossir et de prendre des risques

Message reçu Google ?

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Klaxoon : la solution de référence pour le travail hybride

Présentation de Klaxoon, le spécialiste des solutions collaboratives pour un travail en équipe plus efficace, plus créatif et plus participatif. L’article Klaxoon : la...

Publié le par Fabian Ropars
Webmarketing

TikTok, une croissance contrariée par de forts enjeux géopolitiques

L’application chinoise TikTok se retrouve actuellement sous le feu des projecteurs, menacée de bannissement par divers pays et entreprises. L’article TikTok,...

Publié le par Flavien Chantrel