Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Payer avec paypal sur twitter avec twitpay

C’est un nouveau service autour de twitter qui vient de voir le jour. En effet, une start-up du nom de twitpay vous permet d’effectuer des versements paypal en...

Logo twitpay

C’est un nouveau service autour de twitter qui vient de voir le jour. En effet, une start-up du nom de twitpay vous permet d’effectuer des versements paypal en twittant. Pour utiliser vous devez commencer par suivre le compte twitter de la société twitpay, inscrire votre compte twitter dans la base de twitpay, lier votre compte paypal et ensuite vous devrez envoyer des tweets sous une forme particulière que twitpay comprendra.

Le format pour effectuer un versement est assez simple :

[bash] @utilisateur_a_envoyer_l_argent twitpay $10[/bash]

Vous pouvez aussi ajouter une raison :

[bash]@utilisateur_a_envoyer_l_argent twitpay twitpay $10 for Mauvais berger[/bash]

Ou encore ajouter un message :

[bash]twitpay @utilisateur_a_envoyer_l_argent $10 Arrête d’écrire[/bash]

Je trouve ce nouveau service plutôt pratique pour tous les inconditionnels de Twitter, cependant j’émet certaines réserves. On a vu par le passé que twitter avait eu quelques soucis de piratage (accusé de ne pas être assez sécurisé) et il serait dommageable que les pirates ayant accès à votre compte puissent effectuer des paiements aussi simplement… Attention donc !

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

8 outils d’analyse de logs

Cet article fait suite à SEO : pourquoi analyser les logs ?, dans lequel j’ai énuméré les différentes raisons qui pourraient...

Publié le par Sebastien Turbe
Webmarketing

Apple va bloquer Google Analytics sur Safari

Apple veut protéger ses utilisateurs en renforçant la confidentialité des données… au détriment des professionnels du web. L’article...

Publié le par Thomas Coeffe