Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Lancer un business en Chine : les grandes étapes à respecter

Apparaissant comme un eldorado asiatique au vu de sa population et de son développement économique, elle donne des idées à de plus en plus...

Publié par Thomas Lazzaroni

Apparaissant comme un eldorado asiatique au vu de sa population et de son développement économique, elle donne des idées à de plus en plus d’entrepreneurs français, que ce soit pour monter une nouvelle entreprise ou en développer une actuelle sur un nouveau territoire.

Toutefois attention, comme nous l’évoquions dans notre article sur les habitudes du consommateur chinois, partir à la conquête de la Chine ne se fait pas sans difficultés et sans règles à respecter. Comme pour tout développement territorial, encore plus vers un nouveau pays et une nouvelle culture, il est nécessaire de suivre certaines étapes pour s’assurer du bon développement de son business.

Discutons-en ensemble au sein des prochaines lignes.

 

Auditer son marché et comprendre ses consommateurs

C’est certainement la toute première des choses à faire lorsque l’on souhaite se développer ou se lancer sur un nouveau marché  : auditer ce marché et comprendre quels sont ses consommateurs.

Si nous devions résumer 2 travaux à mener pour être au point sur le marché  :

 

Étude de marché liée à l’offre

Une première étude de marché à réaliser est liée à la partie offre, soit la concurrence et la dynamique de marché pour le futur produit ou service.

Ainsi, il est possible d’avoir une représentation claire des entreprises qui dominent le marché, celles qui sont en train d’émerger, et celles qui ont pu être mises en situation d’échec.

Il est alors possible de comprendre les politiques tarifaires appliquées, les évolutions de l’offre de chaque concurrent, ce qui les distingue de sa propre offre de valeur, et de percevoir les potentielles évolutions à court et moyen terme pour en anticiper les mouvements.

Étude de marché liée à la demande

La seconde étude de marché (qui peut être intégrée à la première) porte davantage sur vos futurs clients.

Qui sont-ils  ? Comment vivent-ils  ? Comment vont-ils chercher les informations concernant les concurrents, et donc vous concernant  ? Comment pourrez-vous les convaincre de vous faire confiance  ?

C’est à ces différentes questions (non-exhaustives) que vous allez devoir répondre si vous souhaitez être sûr que votre offre peut rencontrer une demande existante et à l’écoute.

Plus même que de s’intéresser à l’aspect marketing de la demande, il vous faudra cerner les habitudes de consommation de votre coeur de cible, ainsi que les pratiques culturelles pouvant être différentes de la France.

C’est alors que vous pourrez affiner votre cible et vous assurer que vous avez toutes les cartes en main pour vous adresser à elle et lui proposer une offre pertinente.

L’ensemble de ce travail permettra de construire un business plan solide et de ne pas partir sans aucune information vers la Chine. Vous êtes ainsi conscient de l’environnement de marché et des habitudes de consommation et de communication de vos futurs clients.

 

Se renseigner sur les règles administratives

L’étape suivante consiste, bien évidemment, à se renseigner sur les règles administratives en vigueur dans le pays de destination, ici la Chine.

De nombreux éléments doivent être abordés pour pouvoir cadrer au mieux le futur juridique et légal de votre structure à commencer par la traduction de vos conditions générales de vente.

 

Quel sera le statut de votre entreprise  ?

C’est un point particulièrement important, dépendant de votre structure actuelle (existante ou nouvelle), de votre métier, de votre offre mais aussi d’un ensemble de critères qu vous devrez définir en fonction de vos objectifs.

Pour la création d’une entreprise étrangère, il existe différentes formes de statuts dont les plus courants sont le bureau de représentation, la WFOE ou encore la Joint Venture.

Pour ce faire il vous sera nécessaire de vous renseigner, et de travailler avec un juriste ou un cabinet qualifié pour vous accompagner dans vos démarches.

 

Quelle administration pour quelles démarches  ?

Comme en France, l’administration de n’importe quel pays peut être compliquée , et particulièrement en Chine. De fait, il est nécessaire de se renseigner sur la bonne marche à suivre, sur les documents nécessaires et sur toutes les formalités à effectuer, bien en amont même de toute autre action  : cela permettra de gagner du temps et d’éviter de dépendre par la suite de retours (ou non) administratifs.

 

Quelle banque choisir  ?

Dans la même idée que la partie administrative, la sélection de la banque prend du temps et ne doit pas être prise à la légère.

Une banque ayant un réseau en Chine ou une connaissance des procédures peut vous permettre de gagner du temps et de bénéficier d’une transparence plus importante.

Comme évoqué précédemment, il ne faut pas hésiter à s’y prendre bien en avance.

 

Créer des relations et collaborer sur place

Lorsque l’on se lance dans un business sur un nouveau territoire, il est nécessaire de nouer des relations directement sur place pour pouvoir appréhender la réalité et la pratique, et ne pas seulement se baser sur de la théorie informationnelle.

L’un des facteurs de succès d’une entreprise étrangère arrivant sur le marché chinois, est de parvenir à tisser un réseau relationnel local qui lui permette de bien s’implanter et se développer à court-terme.

Un contact pour négocier sur place toute la partie administrative et développer ce réseau peut s’avérer décisif dans l’avancement du projet.

On entre alors ici dans une démarche stratégique, d’association ou d’embauche, qui doit permettre de sélectionner le ou les bon(s) profils pour vous épauler.

 

Faites confiance à des traducteurs professionnels pour la communication

Une autre étape que nous souhaitions aborder avec vous ici, est une étape presque finale avant le lancement  : toute la partie communication de votre entreprise.

Une fois que vous avez pu régler l’ensemble des formalités administratives, que vous êtes implantés en Chine par votre réseau et votre structure, et que vous comprenez parfaitement le marché et les consommateurs, il sera nécessaire de vous rendre visible par votre site web, votre enseigne, vos magasins ou encore par divers moyens de communication supplémentaires.

Pour ce faire, au-delà de l’expertise d’un communicant, vous aurez besoin d’un cabinet de traduction confirmé pour vous accompagner dans l’expression de qui vous êtes et de ce que vous faites, de façon à ce que le fond de ce que vous dites ne soit pas parasité par la forme (mauvaise traduction, manque de connaissance des codes culturels, etc…).

Cette étape peut sembler dérisoire mais est importante car elle touche au coeur de ce que vous êtes  :

la façon dont votre entreprise va s’exprimer auprès de vos futurs clients.

 

Pour la création ou le développement de votre activité vers la Chine, de nombreux facteurs sont à prendre en compte, et de nombreuses étapes doivent être respectées.

Nous avons cherché à vous donner les premiers éléments pour une bonne compréhension de ceux-ci, et vous permettre d’amorcer une réflexion plus profonde sur votre activité.

Si vous souhaitez partager votre expérience, n’hésitez pas à profiter de l’espace commentaire pour que nous échangions.

L’article Lancer un business en Chine  : les grandes étapes à respecter est apparu en premier sur Traduc.com.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Gestion de projet : 10 offres d’emploi en CDI

Cette semaine, nos opportunités sont pour les chefs de projet ! Découvrez notre sélection de 10 offres d’emploi en CDI réparties dans toute...

Publié le par Ludwig Herve
Webmarketing

Baromètre sur l’usage des réseaux sociaux par les entreprises en France

Hootsuite et l’agence Visionary Marketing viennent de publier la nouvelle édition de leur baromètre des réseaux sociaux. Celui-ci se concentre sur...

Publié le par Fabian Ropars