Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Freelance : comment prendre des vacances ?

Tout d’abord, je suis freelance moi aussi, et côtoie au quotidien un certain nombre de freelances. Je vais donc commencer par cet état de fait  :...

Publié par Sebastien Turbe

Tout d’abord, je suis freelance moi aussi, et côtoie au quotidien un certain nombre de freelances. Je vais donc commencer par cet état de fait  : nombreux sont les freelances à avoir renoncé à prendre des vacances. Pourtant, vous devez comprendre que vous avez besoin de vacances, et que vous les méritez.

Chaque travailleur a besoin de vacances, d’un temps pour recharger ses batteries, de laisser son niveau de stress retomber à un niveau tolérable et de donner un peu de repos à son cerveau et à son corps. Si vous êtes freelance, vous pourriez avoir besoin de vacances plus que quiconque – la nature même de votre travail vous demande parfois de travailler 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, lorsque les gens qui travaillent pour des employeurs profitent de ces choses mystérieuses qu’on appelle  « week-ends » ou « vacances ».

Lorsque vous travaillez pour vous-même, il n’y a pas de patron pour approuver vos congés, mais vous n’aurez pas de collègues pour prendre la relève pendant votre absence… et pas de service comptable qui continue de vous envoyer des chèques pendant que vous prenez du bon temps.

On vous pardonnera de penser que prendre des vacances est impossible dans votre situation, mais la bonne nouvelle est que ce n’est vraiment pas le cas. Pour y arriver, cela demande cependant un peu plus de travail. Voici comment faire.

 

Planifiez à l’avance autant que possible

Plus vous pouvez planifier loin en avant, mieux c’est. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez jamais prendre spontanément un long week-end, mais pour une pause d’une ou deux semaines – celle qui vous donnent vraiment la chance de vous détendre – vous devez vous y prendre longtemps à l’avance.

Les vacances pour un freelance, cela signifie souvent travailler deux fois plus avant vos vacances, et puis encore un peu plus que d’ordinaire à votre retour. Ne vous rendez pas la tâche plus difficile en essayant de partir sur un coup de tête, mais prenez les devants le plus tôt possible.

Vos clients seront aussi contents d’être au courant à l’avance. Un entrepreneur doit entretenir des bonnes relations avec ceux qui lui donnent du travail. Se montrer fiable et consciencieux, savoir prendre en compte leurs besoins et leurs objectifs est primordial. Prévenez-les dès que possible. Ils apprécieront et je n’ai encore rencontré aucun client étonné ou agacé par l’effroyable nouvelle de mes vacances, tous ont toujours réagi avec bienveillance.

Établissez un budget

Le plus gros défaut dans la vie de freelance, c’est probablement le manque de congés payés. (oui, y’en a d’autres…)

Réduisez l’impact financier de vos vacances, en établissant leur budget dès que vous le pouvez. De cette façon, vous saurez exactement ce que vous devrez payer pendant vos vacances et serez capables d’absorber la perte de revenu que vous subirez si vous ne travaillez pas pendant votre absence.

Parfois, vous n’aurez peut-être pas suffisamment de budget pour les vacances envisagées  : n’abandonnez pas pour autant. Parfois, une pause d’une semaine dans la famille, ou pas très loin de chez vous, peut être tout aussi relaxant, pourvu que vous vous engagiez à ne pas vérifier sournoisement vos courriels au moment où vous êtes censé prendre le soleil sur la plage.

Demander de l’aide

Avez-vous des amis freelances dans votre domaine ? C’est le moment de les utiliser. Au fil des ans, j’ai conclu des accords de coopération informels avec des amis dans mon domaine ; je les remplace lorsqu’ils partent en vacances et ils me remplacent lorsque je fais la même chose.

Bien sûr, vous devez avoir confiance en vos « collègues » et miser sur les plus fiables et compétents. Vous devez vous assurer que leur travail se équivalent au votre, afin que vous n’ayez pas à passer vos jours de reprise à réparer le désordre, sans oublier les dommages causés à votre relation client-freelance. Si vous êtes mal entouré, vous pouvez le cas échéant faire appel à un collègue de votre domaine, pourquoi pas via Codeur.com : c’est une bonne façon de tisser par la suite un lien de longue durée !

Si vous n’avez pas de projets nécessitant d’être pris en charge quotidiennement sans possibilité de planifier à l’avance, vous pouvez vous débrouiller sans prendre de remplaçant. Assurez-vous juste de faire savoir à vos clients à quoi ils peuvent s’attendre, que ce soit pour répondre à leurs courriels (mon conseil : ne le faites pas), prendre des appels téléphoniques (idem), etc.

 

Communiquez avec vos clients et communiquez ensuite avec d’autres clients

C’est une situation dans laquelle plus de communication vaut mieux que moins. Envoyez un email à vos clients dès que vous prévoyez prendre congé, même si vous n’avez pas encore choisi les dates exactes, et faites une mise à jour lorsque vous savez précisément quand vous partez. Envoyez un rappel une semaine avant vos vacances, leur rappelant votre indisponibilité totale et leur demandant s’il y a des détails de dernière minute auxquels ils aimeraient que vous vous intéressiez avant votre départ.

Enfin, configurez un message d’absence sur votre adresse email professionnelle, afin que les personnes qui ne faisaient pas partie de la chaîne initiale ne pensent pas que vous ne les ignorez.

Ne disparaissez pas pour autant

Prenez les dispositions nécessaires pour maintenir votre présence et votre communication sur les médias sociaux.

Vous n’êtes pas obligés d’arrêter de faire la promotion de vos services ou de vous-même, simplement parce que vous avez pris du temps libre. Au contraire, il est important de continuer à être actif. Gardez vos canaux de médias sociaux en vie. Rédigez quelques billets de blog avant de partir et configurez-les pour une publication automatique. Ensuite, programmez quelques messages sur les médias sociaux pour les promouvoir également. Vous pouvez utiliser des outils (comme Buffer) pour automatiser de nombreuses tâches de publication. Et n’allez pas vous dire « puisque je fais semblant d’être présent, inutile de prévenir mes clients »  : c’est la pire chose à faire.

 

Conclusion

  • Planifiez à l’avance,
  • Budgétisez vos vacances,
  • Communiquez de façon réfléchie et efficace avec vos clients,
  • Déléguez une partie de votre travail (ou pas)
  • Profitez de votre temps libre.

Vous vous demandez peut-être si cela vaut la peine de prendre des vacances. Ça en vaut la peine. Outre la myriade d’avantages sur le plan de la santé, du moral et de la productivité qu’offre ce temps « déconnecté », il vous rappelle aussi pourquoi vous êtes devenu freelance en premier lieu : être libre de profiter de votre vie, dans une mesure que la plupart des gens ne peuvent tout simplement pas atteindre. Bien sûr, s’arrêter une semaine signifie parfois travailler 20h de plus la semaine d’avant et 10h de plus la semaine de reprise, mais c’est un mal nécessaire, vite oublié au bord d’une piscine à l’étranger.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Samsung prévoit (déjà) la 6G pour 2028

Alors que la 5G est au cœur de toutes les attentions actuellement, Samsung se projette déjà sur la suite. L’article Samsung prévoit...

Publié le par Flavien Chantrel
Webmarketing

MGS 2009 : Guitar Hero 5

Guitar Hero 5, le dernier né de la série "Guitar Hero"... et vu l'intérêt du public du Micromania Game Show 2009, c'est une réussite !

Publié le par Team WebActus