Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Industrie textile  : 4 conseils pour des traductions à la pointe de la mode

L’industrie de la mode, comme toutes les autres industries, peut elle aussi avoir recours aux services de traduction afin de répondre à la demande...

Publié par Louise

L’industrie de la mode, comme toutes les autres industries, peut elle aussi avoir recours aux services de traduction afin de répondre à la demande internationale.

Si vous faites partie de l’industrie du textile, vous pouvez avoir besoin de communiquer en plusieurs langues. Il est alors important de faire appel aux services d’un professionnel car il existe de nombreuses particularités de traduction dans le monde de la mode, ainsi que beaucoup de vocabulaire spécifique.

Nous allons vous présenter 4 particularités pour des traductions à la pointe de la mode, afin que vous puissiez éviter les erreurs.

Avant toute chose, il nous semble important de vous donner un aperçu de tout ce qui peut être traduit dans l’industrie de la mode  :

 

1. Faut-il traduire les mots en français et les anglicismes  ?

denim, jean, oversize

Dans notre monde globalisé, il est de plus en plus commun de trouver des mots étrangers dans tout type de documents. Non seulement le secteur de la mode n’échappe pas à la règle, mais il est même plutôt adepte des anglicismes. Il y a aussi beaucoup de mots en français, même à l’international, grâce à la place de la France dans le monde de la mode.

Ainsi, il faudra se poser la question de la traduction de certains mots, notamment pour les tissus, les designs et la forme de certains vêtements.

Pensez-y
En fonction de votre cible, vous pourrez décider de garder les termes en anglais car cela donnera un aspect jeune et tendance ou de les traduire pour permettre à tous de vous comprendre.

 

2. Ne pas oublier la localisation

La localisation est l’activité qui consiste à poser sur un document à traduire un regard faisant intervenir la culture cible. Ainsi localiser un contenu, c’est faire en sorte qu’il s’adapte à votre public, et pas seulement par la langue. Cela est très flagrant lorsqu’une langue est parlée dans plusieurs pays.

Par exemple, on ne traduira pas les étiquettes de la même façon pour la France et le Canada francophone. En France, on utilise un système de lettres qui fait référence aux mots en anglais (XS pour extra-small, S pour small, M pour medium, L pour large, XL pour extra large, etc.), alors que sur une étiquette à Montréal on pourra lire TP pour très petit, P pour petite, (etc.).

La localisation demande aussi de connaître les équivalences entre les différentes tailles.

En Europe, en général on utilise le code suivant  : 34, 36, 38, 40, 42 (etc), aux États Unis le code suivant 24, 26, 28, 30, 32 (etc) et au Royaume Uni, on trouvera ce code-ci  : 4, 6, 8, 10, 12, (etc.). On retrouve des codes différents aussi pour les chaussures et les soutiens-gorges.

 

3. La traduction des termes techniques

Twill de soie

En tant que domaine spécifique, la rédaction de contenu dans le domaine de la mode fourmille de vocabulaire technique, qui ne peut pas être traduit par une approximation. Pour une bonne traduction qui reprend les termes de l’industrie de la mode, il faut une connaissance poussée du vocabulaire relatif aux tissus, aux coupes, aux matériaux, aux couleurs.

Faire bien attention au choix des mots est primordial pour garantir une image de marque, voire une image de luxe en fonction du positionnement de votre entreprise textile.

Sur Traduc.com, vous trouverez des traducteurs professionnels spécialisés dans l’industrie textile. Ils sauront traduire pour vous toutes les informations techniques nécessaires à la bonne implantation de votre marque.

 

4. Soignez ce qui est sur internet

Bien que l’on continue à acheter des vêtements en boutique, internet est progressivement devenu un canal de distribution très puissant. En France par exemple, 46,2  % des utilisateurs d’internet achètent des produits de mode sur le web.

Il est donc important que votre présence sur internet soit la plus qualitative possible, et cela passe par une traduction réussie.

Le saviez-vous ?
Une étude du cabinet espagnol Hexagone a montré qu’une mauvaise traduction pouvait faire perdre jusqu’à 15  % des ventes.

Il est important que vous puissiez inspirer confiance à vos clients et cela passe par des textes compréhensibles pour tous.

 

L’industrie textile fonctionne comme la plupart des domaines spécifiques. Il est important de faire bien attention à la localisation et au vocabulaire du domaine. Faites confiance à un traducteur spécialisé pour éviter toute erreur de traduction qui abîmerait votre image de marque.

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Google Chrome se dote d’un système d’extensions comme Firefox

La nouvelle version béta dev (4.0.206.1 pour les pointilleux) du navigateur du géant Google se dote d’une nouvelle fonctionnalité. Vous pouvez désormais installer des...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Social listening : 8 critères pour choisir l’outil adapté à vos besoins

Avant d’investir dans un outil de social listening, vous devez vous poser certaines questions. L’objectif est de trouver celui qui convient parfaitement à vos...

Publié le par Celine Albarracin