Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

La chine censure le post du blog de Google

Vous n’êtes pas sans savoir que Google a annoncé braver les conditions de censure imposé par le gouvernement de Pékin et a annoncé qu’il n’hésiterait pas à pas...

Google en Chine

Vous n’êtes pas sans savoir que Google a annoncé braver les conditions de censure imposé par le gouvernement de Pékin et a annoncé qu’il n’hésiterait pas à pas quitter le marché Chinois si on le laissait pas jouer avec ses propres règles (Google ne veut plus de la censure de la chine et la menace de partir). Google est le premier à se rebeller comme ça contre la Chine suite à de nombreux tentatives de piratage qu’il a subit sur ses services. La première réponse  de la Chine n’a pas été des plus diplomates puisqu’elle a censuré le post de Google, où il explique pourquoi ce geste, du « national eye« .

L’information a été annoncé par le New York Journal :  » BEIJING — Google’s declaration that it would stop cooperating with Chinese Internet censorship and consider shutting down its operations in the country ricocheted around the world Wednesday. But in China itself, the news was heavily censored.”

On est pile dans l’état d’esprit que le gouvernement de Pékin essaye de développer. Pour faire simple, Google publie une news qui dérange, hey bien pourquoi pas le censurer. Cependant je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure des positions à adopter surtout quand tout le monde vous regarde. En effet, l’annonce de Google a fait l’effet d’une bombe dans les actualités de la journée. Personne ne savait comment la Chine allait réagir. Il semblerait donc que sa première réaction a été de la censuré. Erreur, c’était pas la bonne attitude…

Pour rappel, la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton a demandé des explications à Pékin. Cependant personne n’a encore donné de raisons officielles mais certains partisans du gouvernement de Pékin et plus particulièrement Mr. Rao ont donné leurs avis :

“I think Google’s departure from Chinese market would be a big loss to Google, though not as big a loss to China because Baidu and other search engines are still rising. Any company in China has to abide by Chinese rules, even though there are some times when the rules may not be not so reasonable.”

En d’autre terme ils pourront se passer facilement de Google qui est loin d’être un leader comme il l’est dans certains autres pays dans le reste du monde. Il explique que d’autres moteurs comme Baidu (numéro 1 chinois) se plie déjà aux règles imposées et donc ne voit aucun problème à ce que Google arrête sur moteur de recherche sur le territoire chinois.

En ce qui concerne les chinois même certains semble déçu et espère encore que Google pourra rester. Quelques chinois viennent déposer des fleurs sur la devanture de Google Chine comme il de coutume de le faire sur une tombe. Ce signe fort indique qu’ils n’ont pas d’espoir pour que Google et la Chine puisse trouver une issus si chacun campe sur ses positions comme il semble être le cas.

Source : New York Times

Afficher les commentaires (1)

Commentaires

  • agence referencement naturel

    Valeur bien posée
    pour la chine qui choisit de laisser Google dans ce cas.

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Sosh (Orange) & Red (SFR) très loin derrière Free Mobile

Malgré des chiffres qualifiés d’encourageants, il est clair que Sfr et Orange, qui totalisent à peine plus de 200.000 abonnés chacun à leur service entrée de gamme, ont...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Drupal en ligne de commande : Drush installation

Drush (Drupal Shell) est un puissant utilitaire en ligne de commande pour automatiser la gestion ou installation de vos sites Drupal. Drush vous fera gagner beaucoup de temps.

Publié le par Team WebActus