Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Commerce international : quels documents juridiques traduire ?

Lorsque l’on gère une entreprise qui fait du commerce à l’international, on est confronté à de nombreuses difficultés, notamment dans la traduction des documents afin de rendre...

Publié par Louise

Lorsque l’on gère une entreprise qui fait du commerce à l’international, on est confronté à de nombreuses difficultés, notamment dans la traduction des documents afin de rendre prospères les activités de l’entreprise. L’un des domaines qui doit particulièrement attirer votre attention est le juridique.

La traduction des documents juridiques est nécessaire afin de les présenter aux autorités compétentes et de permettre une bonne compréhension avec vos partenaires. Nous allons voir avec vous les documents à traduire afin de ne rien oublier.

 

1. Les documents financiers

Dans un premier temps vous aurez à traduire vos documents relatifs à la finance. La traduction pourra s’effectuer dans les deux sens si vous avez des partenaires financiers, car il s’agira pour vous de leur fournir les documents de votre banque dans leur langue, et inversement pour eux.

Cette traduction est importante car elle permet à tous de savoir sur quoi ils s’engagent et vous permettra de comparer vos contrats et vos politiques tarifaires. Ce sera l’occasion de remettre le nez dans la gestion financière de votre entreprise.

Dans le cadre d’import/export, les documents financiers qu’il faudra traduire pourront être des formulaires de crédit documentaire, de crédit stand-by, des instructions de recouvrement ou des lettres de change.

Documents financiers

 

2. Les brevets

Les brevets ne sont pas des documents dont vous aurez nécessairement besoin. Cependant, si vous en avez, il sera impératif de les traduire dans toutes les langues qui vous intéressent.

Attention, la traduction de ces documents ne doit pas être prise à la légère car il s’agit de documents très exigeants et la moindre erreur peut avoir de graves conséquences.

 

3. Les certificats

En fonction du service ou du produit que propose votre entreprise, il se peut que vous ayez un ou une gamme de certificats. Ces documents sont également à traduire lorsque vous envisagez une évolution à l’international.

Une bonne traduction des certificats évitera bien des déconvenues, notamment au moment de passage des frontières. En plus des traductions des certificats, renseignez vous bien sur les lois douanières vis-à-vis des produits autorisés. Surtout s’il s’agit de viande, de produits laitiers, de médicaments, d’animaux, de substances qui ne sont pas autorisées dans tous les pays, etc.

Si les autorités aux frontières commencent à douter et à vouloir approfondir leur recherche sur vos produits, des certificats traduits dans la bonne langue seront vus comme un gage de sérieux et paraitront moins suspicieux.

 

Certification d'un produit

4. Les documents commerciaux

Il vous sera difficile d’avoir une quelconque activité à l’étranger sans passer par la traduction de documents commerciaux, parfois appelés documents opérationnels. Parmi eux, on trouve les factures, les rapports d’intervention, les emballages produit, les feuilles de route, les bons de commande et/ou de production. Tout ce qui participe au bon fonctionnement de votre société.

Cela peut représenter une très grosse quantité de documents, et donc un travail conséquent, mais ils seront tous nécessaires au bon déroulement de vos activités commerciales à l’international.

Facture client

 

 

5. Déclarations d’importation et d’exportation

La traduction de vos bons de commandes ne suffira pas à l’échelle du commerce international. Il vous faudra effectuer des déclarations d’importation et d’exportation et celles-ci devront naturellement être traduites dans la plupart des cas.

Ne prenez pas le risque de tomber sur une douane qui vous réclamera une traduction que vous n’avez pas faite. Afin d’éviter de voir vos marchandises bloquées dans un autre pays, faites attention à remplir très minutieusement ces documents et veuillez à ce que la traduction soit professionnelle.

 

 

6. Contrats d’importation et d’exportation

Pour importer ou exporter des produits, vous avez logiquement signé un contrat avec votre partenaire à l’étranger. Ces contrats aussi sont à traduire.

La valeur juridique de ces contrats doivent attirer votre vigilance quant à la qualité de leur traduction. La moindre erreur pourra entrainer de nombreuses complications. Vos contrats doivent prendre en compte les lois en vigueur dans votre pays et celui de votre partenaire et tous les termes doivent satisfaire les deux partis.

Prenez donc grand soin de la traduction que vous allez produire.

Contrat d'exportation

Notre conseil

Tous ces documents juridiques sont des documents assez confidentiels et qui nécessitent une traduction de qualité car toute erreur peut avoir de graves conséquences. Pour ces traductions, faites appel à un traducteur spécialisé professionnel en déposant votre projet sur Traduc.com.

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Piloter un Boeing depuis son garage [Vidéo]

James Price a construit dans son garage de Pleasanton un simulateur d’avion (un Boeing 737). Il fait désormais parti de ses quelques personnes dans le pays à en avoir un chez soi....

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

WebActus recrute des rédacteurs web

Si comme moi vous avez la passion de l’informatique et que vous souhaitez partager vos connaissances, découvertes, interrogations sur un sujet traitant du monde de...

Publié le par Team WebActus