Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Carte de visite : comment la présenter lors d’une négociation internationale ?

Lors d’une négociation internationale, fournir à votre interlocuteur les informations dont il a besoin sur vous semble un élément indispensable pour ouvrir la conversation. Dans...

Publié par Louise

Lors d’une négociation internationale, fournir à votre interlocuteur les informations dont il a besoin sur vous semble un élément indispensable pour ouvrir la conversation.

Dans ce contexte, donner sa carte de visite semble un geste assez anodin mais on remarque assez vite qu’il y a autour de ce geste de nombreuses constructions culturelles qui pourront vous faire passer pour un ignorant voire un mal poli si vous ne vous y prenez pas bien.

Le but de cet article est de vous éviter de compromettre votre négociation internationale par une non connaissance des codes à suivre.

 

Les codes à suivre en Europe

Les codes d’échange et de présentation des cartes de visite en Europe sont assez similaires d’un pays à l’autre et sont aussi utilisables pour les États-Unis. Voici cependant quelques indications qui pourraient vous être utiles.

En général, il est de bon ton de traduire votre carte de visite pour que votre interlocuteur puisse la lire dans sa langue. C’est surtout le cas pour les français et les italiens. Ces derniers apprécieront également que vous précisiez votre diplôme.

 

 

Au Royaume-Uni, l’échange de cartes de visite permet la plupart du temps de terminer la réunion. Il sera apprécié que vous exprimiez le souhait d’avoir la carte de votre interlocuteur avant de lui présenter votre carte.

En Allemagne, il est recommandé de ne pas distribuer sa carte à tout bout de champs. En effet, les cartes de visite comprennent vos données personnelles et il n’est pas habituel de les donner à n’importe qui.

 

 

 

Les codes à suivre au Moyen-Orient

Au Moyen-Orient l’échange des cartes de visite n’est pas vraiment cérémonieux.

Il peut être fait comme un geste amical, mais on y trouve quelques règles :

  • Vous devez donner votre carte avec votre main droite
  • Il est courant d’avoir des cartes recto-verso, d’un côté en arabe, de l’autre en anglais

C’est en Asie que les usages autour de l’échange de cartes de visite sont les plus réglementés. Nous allons voir en détail la Chine, le Japon et l’Inde.

 

 

La Chine

La moindre erreur en Chine pourra être perçue comme de l’irrespect. Alors renseignez vous bien. Il sera important de faire traduire votre carte de visite, dans la langue locale (car oui la langue chinoise se décline). Et surtout oubliez le français et l’anglais ! Ou alors en version bilingue avec du chinois.

 

Le saviez-vous ?
Dans le monde, il y a 1,2 milliard de locuteurs chinois dont 1 milliard qui parlent le mandarin.

 

Vous avez le droit de vous mettre en valeur, ainsi n’hésitez pas à ajouter la date de création de l’entreprise si celle-ci est ancienne, ou votre place sur le marché si elle est significative.

Valorisez également votre place dans l’entreprise en travaillant votre titre. Lors du don, il faut :

  • Donner la carte avec les deux mains, en inclinant le buste
  • La donner dans le bon sens (afin que l’interlocuteur puisse la lire directement)
  • Distribuer vos cartes dans l’ordre de l’importance de vos interlocuteurs au sein de leur entreprise
  • Porter de l’attention à la carte reçue et la ranger soigneusement

 

 

Le Japon

Au Japon, la carte de visite est une extension de la personne, il y a donc tout un cérémonial autour. Elle doit se donner à la première rencontre.

Votre poste doit apparaître avant votre nom sur votre carte, qui doit être évidemment traduite en japonnais.

Vous pouvez tout de même faire figurer des caractères latins. Privilégiez une carte épurée et les tailles standards.

Vous devez toujours en avoir sur vous et suivre les règles de don :

  • Etre debout
  • Dire dans l’ordre : votre poste, le nom de l’entreprise, votre nom
  • Echanger vos cartes en ponctuant d’un “choudai itashimasu” (j’accepte votre carte), en incluant le buste
  • Comme en Chine, il faut donner sa carte à deux mains, de façon à ce qu’elle soit lisible et bien lire les informations avant de la ranger. Un petit compliment sera apprécié.

Deux détails supplémentaires ; il ne faut jamais mettre ses doigts sur le nom de votre interlocuteur. Si votre poste est inférieur à celui de votre interlocuteur, vous devez présenter votre carte plus bas que la sienne.

Nombre de locuteurs japonais
125 millions de personnes parlent le japonais à travers le monde.

 

L’Inde

En Inde, il vous sera difficile de traduire votre carte de visite dans la langue locale. Utilisez plutôt l’anglais, car c’est la langue la plus courante dans les affaires.

N’oubliez pas cependant que ce n’est que l’une des 33 langues officielles et que votre interlocuteur peut ne pas la maîtriser parfaitement.

La carte se donne toujours de la main droite. Il est bien vu de mentionner votre diplôme et votre université.

Le saviez-vous ?
En Inde, 22 langues officielles sont reconnues.

 

 

 

Notre conseil

Afin de commencer sereinement des négociations internationales avec vos nombreuses parties prenantes (clients, prospects, fournisseurs, investisseurs, etc.), faites traduire votre carte de visite par des traducteurs professionnels sur Traduc.com.

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

[Infographie] – Quelle signification pour les codes HTTP ?

Si vous êtes de vrais internautes qui vous baladez dans tous les recoins d’internet, alors vous êtes surement tombé sur une « page » spéciale qui retranscrit l’un des...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

WhatsApp sera bientôt disponible en version iPad

WhatsApp prépare actuellement une version iPad de sa messagerie. The post WhatsApp sera bientôt disponible en version iPad appeared first on BDM.

Publié le par Lucie Dorothe