Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Comment traduire une marque ou un produit ?

Au moment de vous lancer à l’international, parmi les questions qui vont nécessairement se poser viendra celle de la traduction du nom de votre entreprise ou du nom de vos...

Publié par Elodie

Au moment de vous lancer à l’international, parmi les questions qui vont nécessairement se poser viendra celle de la traduction du nom de votre entreprise ou du nom de vos produits.

S’il n’est pas toujours nécessaire d’opérer une traduction sur ces noms, cela peut vous aider lors de la présentation de votre activité dans une nouvelle ère géographique et linguistique. Voici quelques conseils pour vous en sortir avec cet exercice laborieux.

Faut-il traduire le nom de son produit ou sa marque pour l’international ?

Nous ne pouvons pas vous donner une réponse personnalisée car cela dépendra vraiment de votre entreprise et ses valeurs, du nom du produit, du pays de destination et de nombreux autres facteurs. En effet, le nom de votre entreprise ou de votre produit est le reflet de votre image de marque.

En général, les noms propres ne se traduisent pas. Et cela a des avantages certains. En plus de vous éviter de laisser des coquilles dans les traductions, vous serez plus facilement reconnaissable à travers le monde.

Vos clients pourront vous retrouver partout. Il sera également plus facile de naviguer sur internet dans les différentes langues et cela donnera une unité à votre site web. De plus, ne pas traduire vous permettra de garder une couleur locale qui pourra être intéressante par exemple en gastronomie.

 

 

Gardez un nom italien si vous vendez des produits alimentaires d’Italie, cela pourra paraître évident. Il en va de même pour l’industrie du luxe, où un nom aux consonances de la provenance du produit pourra souligner le côté luxueux.

Il excite cependant certaines circonstances où il sera bienvenu de traduire. Ne pas les prendre en compte vous mènera au flop inévitablement. On vous dit comment vous en sortir.

 

 

Les erreurs à éviter pour produire une bonne traduction

Si vous décidez de traduire les noms de vos produits il est important de ne pas faire d’impair car le flop à l’international sont nombreux lors de la promotion des ventes d’un produit dans le monde. Il faudra donc consacrer du temps à l’étape de la traduction, probablement autant qu’au moment où vous avez choisi le nom de votre entreprise en français.

La signification

Si le nom de votre entreprise veut dire quelque chose en français, vous pouvez chercher à retrouver cette signification dans la langue cible, si c’est possible. Dans ce cas, il faudra être accompagné par un traducteur compétent s’il ne s’agit pas tout simplement d’un nom propre.

A l’inverse, vous pourriez vous rendre compte que votre nom (de marque ou de produit) veut dire quelque chose dans la langue cible ou se rapproche d’un autre mot. S’il y a une connotation négative, alors il faudra traduire ou changer de nom pour éviter que la connotation négative du nom vienne entacher votre produit.

 

 

Le cadre légal

Vous devez absolument vérifier si l’utilisation de votre nom de produit ou celui de votre entreprise est légal dans le pays où vous voulez vous implanter. Au Québec par exemple, le français est la langue d’affichage.

Vous n’aurez pas d’autre choix que de proposer un nom français, qui doit de surcroît être disponible. Car en effet, vous pourriez vous rendre compte qu’un nom ressemblant au vôtre ou à la traduction que vous vouliez proposer est déjà pris.

De plus, s’il existe un nom similaire mais pas identique, vous avez le droit de garder le vôtre, cependant cela sera mal venu pour le référencement car vos prospects pourraient avoir du mal à vous retrouver.

 

 

La prononciation et la lecture

Il est important également vous assurer que votre nom est prononçable dans la langue cible, car tous les sons n’existent pas dans toutes les langues. Vous devez faciliter la vie de vos prospects afin de ne pas les décourager dès qu’ils sont confrontés à votre nom.

 

 

Cela pourra induire des tous petits changements, mais vous pouvez aussi en profiter pour tout changer. De même, dans le cas où votre langue cible utilise un autre alphabet, il faudra également s’adapter afin de vous assurer que vos clients puissent tout simplement lire le nom de votre produit ou de votre marque.

 

 

Cela concerne de nombreux marchés (grec, russe, chinois, indien, japonais, etc…). Passez alors par une transcription ou une transcréation.

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Messenger Kids : un défaut de conception a permis à des milliers d’enfants de discuter avec des utilisateurs non-autorisés

Une mauvaise conception de la fonction de discussion groupée sur Messenger Kids permettait aux enfants d’entrer en contact avec des utilisateurs non-autorisés....

Publié le par Cyrielle Maurice
Webmarketing

[Infographie] – Facebook, aspirateur de talents

Les réseaux sociaux sont partout et Facebook en tant que leader draine pas mal de monde. Il compte depuis peu pas loin de 700 millions de membres. Du coup, avec cette image de...

Publié le par Team WebActus