Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Comment optimiser vos traductions pour le SEO  ?

Comment optimiser vos traductions pour le SEO ? C’est une question cruciale à se poser si vous envisagez de vous étendre à l’international et misez sur la vente en ligne....

Publié par Elodie

Comment optimiser vos traductions pour le SEO ?

C’est une question cruciale à se poser si vous envisagez de vous étendre à l’international et misez sur la vente en ligne. Dans ce cas, le SEO (pour Search Engine Optimization) et la traduction vont être deux domaines clés.

Dans cet article, on vous explique comment mener les deux de front efficacement, afin de réussir votre ouverture à de nouveaux marchés, soigner votre image de marque et profiter de retombées économiques venues de loin.

 

1. Traduction et SEO : deux compétences que tout semble opposer

Optimiser vos traductions pour le SEO est moins évident qu’il n’y paraît. En effet, le travail de traduction d’un côté, et le travail de référencement de l’autre, suivent deux logiques que tout oppose.

D’un côté, la traduction se débat avec la structure de la langue cible, relativement fixe à l’échelle humaine.

D’un autre côté, le référencement jongle avec la logique des spybots des moteurs de recherche, en perpétuelle redéfinition selon les recherches des internautes et le perfectionnement de Google.

Les compétences semblent donc assez cloisonnées a priori, ne serait-ce qu’au niveau de la formation. Ce dilemme traduction / SEO peut donc être à géométrie variable selon la composition de votre équipe.

Premier cas de figure : un travail de SEO a déjà été accompli. Vous avez trouvé vous-même les mots-clés essentiels de votre site : il vous reste à les confier à un traducteur professionnel puis à les exporter sur votre site.

Second cas de figure : à partir d’un site déjà traduit, vous pouvez vous adresser cette fois non pas à un traducteur, mais à un spécialiste du référencement pour effectuer une optimisation SEO a posteriori.

 

2. Check-list pour optimiser vos traductions pour le SEO

Cependant, il faut garder à l’esprit que l’idéal est de mener traduction et SEO simultanément, comme un tout.

Ainsi, le texte sera plus efficace puisqu’au lieu de traduire des mots-clés, il cherchera directement les requêtes effectuées par les internautes dans la langue cible. Il sera aussi plus authentique que s’il reçoit des modifications a posteriori.

Voici une check-list de base des bonnes pratiques pour allier SEO et traduction :

  • Analyse des requêtes des internautes du pays cible : Google Trends ou Google Adwords peuvent fournir de précieuses indications de volume de recherches dans des régions du monde ciblées.
  • Prise en compte du fonctionnement de moteurs de recherche autres que Google ; car si Google a effectivement une situation de quasi-monopole (plus de 90 % du marché mondial), dans certaines régions du monde il est minoritaire (comme en Chine avec le moteur de recherche Baidu, ou en Russie avec Yandex).
  • Traduction des extensions des pages à travers des noms de domaines locaux (.ru, .fi etc plutôt que .fr) : c’est un détail moins anodin qu’il n’y paraît pour que l’internaute se familiarise avec votre site).
  • Intégration de la traduction multilingue dès la conception de votre site web : les « templates » ne doivent pas prévoir des zones de titres excessivement réduites, en raison du phénomène de foisonnement. Celui-ci implique que le volume de mots change lorsqu’on passe d’une langue à une autre (l’allemand a plus de volume que le français, qui lui-même en a plus que l’anglais). Or, cela peut jouer sur la place tenue par un texte, par exemple un slogan en très gros caractères, calibré pour ne pas empiéter sur la partie d’une image. Optimiser vos traductions pour le SEO, c’est aussi anticiper ce genre de détails et donc limiter l’étape de révision.
  • Tisser un bon maillage interne et externe pour améliorer le SEO dans la langue cible.
optimiser traductions SEO
Source :pixabay.com

 

3. Choisir des traductions directement optimisées SEO

Selon la composition de votre équipe (service de traduction ou de SEO en interne), vous pouvez choisir de faire le travail vous-même. Mais il peut être difficile de trouver quelqu’un qui soit expert dans les deux domaines.

C’est tout l’intérêt de confier vos textes à un traducteur proposant une spécialité SEO. Celle-ci se présente souvent sous forme d’option, avec un léger supplément sur la facture de la traduction.

Le traducteur orienté SEO va traduire des éléments de code dédiés au référencement naturel : balises des mots-clés, métadescriptions, urls…, encodage avec l’attribut « lang » qui permet de préciser la langue du contenu.

Il peut opérer des recherches sur les requêtes des internautes dans la zone cible.

Et surtout, il maîtrise les spécificités culturelles de l’aire de civilisation sur laquelle vous souhaitez implanter votre entreprise.

Une finesse non seulement de langue, mais de regard, telle que vous la trouverez auprès d’un traducteur professionnel de chez Traduc.com, et qui vous sera très utile pour cerner vos futurs prospects.

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

11 hébergeurs d’images pour partager des photos

Il est parfois compliqué d’envoyer directement des photos sur le web, que ce soit parce que le fichier est trop lourd ou parce que la plateforme que vous utilisez n’accepte pas...

Publié le par Camille
Webmarketing

La finale de la ligue des Champions sur TF1.fr et Facebook en direct

Comme je vous l’avez annoncé dans un billet précédent TF1 diffuse ses matchs de foot sur Facebook. C’est ce soir que TF1 va réitéré cet exploit (dans 1h20 à vrai dire)...

Publié le par Team WebActus