Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

vidéo  : captions ou sous-titres  ?

Faut-il préférer les sous-titres en langue originale ou en langue étrangère ? Voilà une question délicate que vous croiserez certainement sur le chemin de votre ouverture à...

Publié par Elodie

Faut-il préférer les sous-titres en langue originale ou en langue étrangère ? Voilà une question délicate que vous croiserez certainement sur le chemin de votre ouverture à l’international…

Et cette petite ligne en apparence anodine en bas de votre vidéo peut faire la différence.

Dans cet article, on fait le point sur les enjeux des deux types de sous-titres pour vous aider à faire le bon choix.

 

Intérêt des sous-titres en langue originale

A la base, les sous-titres en langue originale sont destinés aux malentendants.

Ainsi, les malentendants suivent l’action du film normalement, puis au moment des dialogues, les sous-titres apparaissent pour leur permettre de comprendre ce que disent les acteurs.

Puis, avec le boom de l’apprentissage des langues via des écrans, on a se développer un nouvel usage de ces sous-titres dans la langue originale de la vidéo.

Il s’agit pour les apprenants de se mettre dans le bain oral d’une langue étrangère grâce à un film ou une série (éventuellement vu.e auparavant en langue maternelle pour davantage de compréhension), mais tout en consolidant leur compréhension du film grâce aux sous-titres.

Comme les sous-titres sont en langue originale, le bénéfice pédagogique est double.

D’une part, l’apprenant fait le lien entre ce qu’il entend et ce qu’il lit, et associe des syllabes à leur juste prononciation.

D’autre part, l’apprenant travaille aussi la grammaire écrite, et peut même couper le son pour se concentrer sur l’écrit.

 

Intérêt des sous-titres en langue étrangère

Les sous-titres en langue étrangère répondent à des attentes partiellement différentes.

Comme les sous-titres en langue originale, les sous-titres en langue étrangère (donc dans la langue de l’internaute, et non pas dans celle de la vidéo) sont très utiles pour progresser dans la maîtrise d’une langue.

Ils s’utilisent avec le son allumé, et permettent de s’imprégner d’une langue mais de suivre malgré tout l’histoire, même quand on a une maîtrise encore fragile de la langue en question.

Cela peut être un bon début pour une immersion linguistique, avant de passer à des sous-titres dans la langue originale de la vidéo, puis dans l’idéal plus de sous-titres du tout.

Par ailleurs, les sous-titres dans une langue différente de celle de la vidéo, soit dans la langue de l’internaute, sont le choix privilégié de nombreux cinéphiles.

En effet, le choix de la « VO » plutôt que de la « VF » (où la voix est doublée dans une autre langue que celle des acteurs) sera toujours le même pour privilégier la sauvegarde du jeu d’acteur, l’authenticité des dialogues et sa synchronisation avec le langage corporel et les mimiques des acteurs.

Enfin, un usage récent en pleine expansion des sous-titres en langue originale est le visionnage systématique en mode silence.

C’est notamment l’usage privilégié des vidéos courtes partagés sur les réseaux sociaux.

Pourquoi cet engouement pour les sous-titres ? Parce qu’ils permettent de regarder une vidéo en toute discrétion sur son smartphone.

Par exemple dans les transports en commun, voire pendant une réunion de travail…

captions ou sous-titres

 

Faut-il mettre les deux ?

Si vous ne parvenez pas à choisir entre sous-titres dans la langue de la vidéo ou sous-titres dans la langue de l’internaute, c’est peut-être le signe que vous avez besoin des deux.

A priori, deux lignes de sous-titres pourraient paraître une surcharge en bas de l’écran.

Mais en réalité, les vidéos sous-titrées sont devenues majoritaires aujourd’hui, à tel point que la présence d’un ou deux sous-titres ne gêne plus guère les internautes aujourd’hui.

Quel est l’intérêt d’un double-titrage en langue originale et en langue étrangère ? Déjà, c’est l’idéal quand le public visionnant le film a des compétences linguistiques hétérogènes.

Ceux qui ont un bon niveau dans la langue de la vidéo ne regarderont aucun sous-titre, ceux qui ont un niveau intermédiaire regarderont le sous-titre dans la langue vidéo, et ceux qui ont un niveau fragile regarderont le sous-titre dans leur langue maternelle.

En outre, un double sous-titrage est une option intéressante si vous souhaitez exporter votre vidéo dans un pays avec une langue officielle, administrative et une seconde langue d’usage à l’oral.

Les internautes du dit pays seront sensibles au fait que vous preniez la peine de traduire dans la langue de leur foyer, et pas seulement dans la langue administrative.

captions ou sous-titres
Source : adobe stock

 

Comment faire le bon choix ?

Comment faire le bon choix en matière de sous-titrage ?

Le mieux est de prendre le temps en amont de bien définir votre projet et vos attentes.

Allez-vous vous contenter d’un sous-titrage anglais consensuel et exportable dans de nombreux pays, mais impersonnel ?

Ou faire le choix d’un sous-titrage au public plus réduit, mais plus personnalisé ?

Vous souhaitez échanger sur votre projet de sous-titrage avec un professionnel de la traduction ? Rendez-vous sur Traduc.com pour trouver des experts de la traduction à votre écoute.
Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Industrie du jouet : que traduire pour bien s’exporter ?

L’industrie du jouet, comme toutes les industries, ne peut pas se passer de traduction pour s’exporter à l’étranger. Il faudra bien sûr penser à tous les documents financiers,...

Publié le par Louise
Webmarketing

YouTube : des émissions interactives sont en préparation

YouTube devrait annoncer une liste de nouvelles émissions le mois prochain The post YouTube : des émissions interactives sont en préparation appeared...

Publié le par Cyrielle Maurice