Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

3 manières de remercier en anglais

3 manières de remercier en anglais ? ! Pourquoi autant ? Cela mérite-t-il un article entier ? Oui ! Et ce pour deux raisons majeures. D’abord parce que...

Publié par Elodie

3 manières de remercier en anglais ? ! Pourquoi autant ? Cela mérite-t-il un article entier ? Oui ! Et ce pour deux raisons majeures.

D’abord parce que savoir dire merci est la clé de voûte de la politesse, et que la politesse à son tour est un des piliers du marketing. Ensuite, parce que la langue anglaise, et plus largement la culture anglo-saxonne connaissent un vif engouement (pour ne pas dire une hégémonie) de par le monde.

Et il se trouve que l’anglais est aujourd’hui en passe de devenir une langue véhiculaire, dans les échanges commerciaux et dans la culture web, à l’instar de ce qu’a été le latin dans l’Europe médiévale pour les échanges des lettrés et des savants.

Il n’est donc pas inutile de prendre quelques minutes pour approfondir cette question qui loin d’être réservée aux seuls linguistes et traducteurs professionnels, a de fortes chances de s’imposer à nous un jour ou l’autre : comment dire merci dans la langue de Shakespeare ? C’est là tout l’intérêt de cet article : détailler 3 grandes manières de remercier en anglais. Promis… vous nous direz merci ! Bonne lecture !

 

Quand remercier en anglais ?

Mais avant d’aller plus loin, encore faut-il savoir quand remercier en anglais. Pour quiconque a approché de près la culture anglaise, il faut tout d’abord savoir que les Anglais ont tendance à beaucoup remercier. Oui, beaucoup plus que les Français de manière générale, on ne va pas se mentir.

En somme, ce qui pourrait passer pour une flatterie superflue voire suspecte en France passe au contraire pour un savoir-vivre élémentaire outre-Manche.

Doit-on pour autant se plier aux mœurs qui ont cours sur les bords de la Tamise ? On serait bien inspiré de le faire, si on garde à l’esprit que la culture anglaise est la racine de la culture anglo-saxonne, et plus largement nord-américaine, laquelle a aujourd’hui valeur de quasi-norme culturelle de par le monde, en particulier pour ce qui concerne les échanges commerciaux, mais aussi à travers le « soft power » que constitue l’industrie culturelle (cinéma, comics…).

En anglais, on remercie souvent, aussi bien ses proches que son prestataire ou même ses clients. Quand un travail a été accompli, quand un service a été rendu, bien sûr.

Mais aussi en réponse à un simple « Bon courage », une main encourageante sur l’épaule ou même l’envoi d’un courriel professionnel tout ce qu’il y a de plus banal. Et surtout, on remercie, de manière générale, chaleureusement.

Dès lors, comment doser la politesse procédurière ou au contraire la chaleur conviviale de son « merci » ? On vous dit tout dans les rubriques suivantes, qui font le point pour vous sur 3 grandes manières de remercier en anglais.

 

1. Les remerciements formels

Commençons par les remerciements formels. Ceux-ci concernent vos partenaires (notamment en B to B), votre supérieure hiérarchique, ou encore votre interlocuteur au sein d’une institution. En fait, tout échange professionnel ne relevant pas d’une relation amicale (ni à l’inverse d’un contentieux) devrait se conclure par un remerciement.

Il sera donc de bon ton de conclure un échange par un simple mais efficace « Many thanks ». Cette tournure est assez commune à l’écrit, par exemple sous la forme « many thanks for your e-mail ».

On peut toutefois lui préférer sa variante à la première personne « I’d like to thank X and Y », plus personnelle, et particulièrement en usage lors d’un discours. Cette dernière expression sera typiquement utilisée lors d’une cérémonie pour célébrer l’aboutissement d’un projet, d’une thèse de recherche, de la remise d’un prix.

Cette formule « I’d like to thank X and Y » permet à la fois de s’impliquer personnellement par le « I », et d’établir une liste à géométrie variable des personnes à remercier, en les citant nommément.

Comment remercier quand la distance protocolaire est de mise ? Ce peut être le cas avec un client important qu’il faut ménager, avec une institution dont on espère recueillir l’appui, ou encore lors d’une candidature spontanée pour un poste à fort enjeu symbolique. Dans ce cas, la politesse extrême, le ton soutenu du langage sont une manière de montrer l’importance et la supériorité statutaire qu’on accorde à son interlocuteur.

On peut alors opter pour une formule comme « We are much obliged to you… », en détaillant ensuite pour quelle qualité, pour quel service ou pour quel geste on remercie. Cette expression de la gratitude, par sa rareté comme par son élégance, confère tout de suite une grande solennité à son propos. Attention donc à la manier avec parcimonie et discernement.

Remerciement formel
source : freepik

 

2. Les remerciements informels

Nous allons pouvoir nous détendre un petit peu : nous voici parvenus au chapitre des remerciements informels !

Dans quel cadre utiliser ces remerciements informels ? Ils seront les bienvenus dans les relations amicales, familiales ou entre collègues qui se connaissent réellement et sur un relatif pied d’égalité. Ces remerciements informels se déclinent le plus souvent autour de… « Thank », of course. Le plus connu est certainement « Thank you », suivi de peu pour le plus appuyé « Thanks a lot ».

Vous voulez un « merci » plus chaleureux ?
Alors on insiste davantage, avec par exemple « Thank you very much ». Vous voulez aller vite (et la relation avec l’interlocuteur fait que vous pouvez vous permettre cette familiarité) ? Optez pour « thanks » (version la plus informelle des remerciements listés dans cet article).
Vous souhaitez développer, au contraire ?
Dans ce cas, oubliez l’idée saugrenue d’empiler « so much » et « a lot » dans la même phrase, mais prenez plutôt la peine de détailler pour quoi vous remerciez : « thanks you very much for breakfast yesterday », « thanks a lot for the advice ».
Un dernier conseil
Selon le principe bien connu en psychologie du « don / contre-don », sachez que la chaîne des échanges n’est pas censée s’arrêter avec un « merci ».

Quelqu’un qui vous dit merci pour un geste que vous jugez anodin, vous adresse en fait ce message implicite : je souhaite instaurer un échange de services, voire une relation durable avec vous. Dire merci, en particulier dans la culture anglaise, est donc tout le contraire d’une conclusion, c’est même plutôt un appel à l’échange.

Il est donc crucial de savoir y répondre du tac au tac pour entretenir des relations harmonieuses. On connaît tous le célèbre « You’re welcome ». Pour varier ses « de rien », on peut aussi choisir l’élégant « The pleasure was mine ».

 

3. Le langage non verbal

On le sait : le langage ne se limite pas à une suite de mots. En fait, la communication humaine implique aussi tout un univers de signes implicites, qu’il s’agisse de la matérialité du message, de l’intonation ou encore du langage corporel.

Les petites attentions personnalisées font d’ailleurs pleinement partie de la culture anglaise… Alors, si vous voulez vraiment dire merci, montrez à la personne choisie que vous lui avez consacré du temps, par exemple en calligraphiant vous-même « Thank you » sur une petite carte, ou en accompagnant votre note d’un chocolat ou d’une bruyère en pot.

Toujours dans le registre de l’écrit, il serait dommage de se priver de ce nouvel « alphabet » très axé sur les émotions que représentent les émoticones. Ces « smileys » et autres petites figures grimaçantes sont à ce point entrés dans le langage commun, qu’il est bienvenu de les dessiner soi-même pour accompagner un « merci » simplement écrit au crayon et laissé sur un post-it dans un bureau !

Sorte de ponctuation émotive du discours, destiné à en souligner l’intensité voire à en faire oublier le caractère un peu convenu d’avance, les emojis peuvent ainsi rendre plus chaleureux un « thank you » un peu universel, et surtout le connoter.

C’est-à-dire qu’un emoji simplement souriant sera le bienvenu même dans certains contacts professionnels, tandis qu’un emoji envoyant un cœur sera réservé aux relations proches. Une manière de faire passer bien plus qu’un simple « merci » de convenance, en somme !

Enfin, à l’oral, l’intonation peut elle aussi infléchir profondément la portée d’un message. Et ce d’autant plus que l’anglais est une langue tonique, c’est-à-dire accentuée (contrairement au français dont la prononciation est monocorde). Quant au langage corporel, il compte énormément pour souligner votre message de remerciement.

Attention à la culture de votre interlocuteur, surtout si vous partagez un simple « anglais business » mais sans partager du tout la même civilisation. Ainsi, un interlocuteur d’Europe du sud serrera facilement la main ou donnera facilement une accolade, tandis que dans d’autres pays il sera d’usage d’incliner légèrement le buste ou encore de joindre les mains.

Même si vous êtes de nature expansive, ne faites surtout pas la bise à un collègue n’ayant pas les mêmes références socio-culturelles que vous simplement pour le remercier : cela pourrait être interprété à tort comme une volonté de flirter en public !

Langage non verbal
source : freepik

Notre conseil

On l’a vu, ce qui semble un simple « merci » tout bête peut cacher d’infinies nuances dans la culture anglaise, et plus largement anglo-saxonne. Pour ne pas commettre d’impair et au contraire signifier délicatement sa gratitude à son interlocuteur, la première chose à faire est de bien déterminer le type de relation (hiérarchique, professionnelle, informelle…) que vous souhaitez engager avec lui.

Vous savez désormais qu’il existe de multiples manières de remercier en anglais, mais vous n’êtes pas certain de choisir toujours la bonne, ou vous ne parvenez pas toujours à varier vos formulations ?

Confiez vos projets de traduction à des experts du mot juste : des traducteurs professionnels natifs et fins connaisseurs des nuances civilisationnelles vous attendent chez Traduc.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Interview : Linkjuice.io facilite la mise en relation entre annonceurs et sites influents

Dans les faits, il n’est pas évident de trouver les bons sites pour produire et publier du contenu sur sa marque. Il existe pourtant des plateformes qui se chargent...

Publié le par Ludwig Herve
Webmarketing

Google lance Android Studio 3.3 avec quelques nouveautés intéressantes

Google a annoncé aujourd’hui la publication de la version stable d’Android Studio 3.3, qui représente la dernière version de son environnement de...

Publié le par Cyrielle Maurice