Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Traduire son site en anglais

Traduire son site en anglais ? What a good idea ! Il n’a échappé à personne que l’anglais est en passe de devenir la langue de référence pour les échanges...

Publié par Elodie

Traduire son site en anglais ? What a good idea ! Il n’a échappé à personne que l’anglais est en passe de devenir la langue de référence pour les échanges internationaux, et c’est encore plus vrai sur Internet aujourd’hui…

Avant même d’envisager l’anglais comme LA langue commune d’Internet, rappelons à toutes fins utiles que l’anglais n’est rien moins que la langue la plus parlée au monde, et la troisième langue maternelle après le chinois et l’espagnol… De plus, l’anglais s’est répandu sur tous les continents, jusqu’aux îles les plus petites et les plus reculées du Pacifique ou des pôles, et s’impose comme langue mère de nombreux parlers créoles. Enfin, l’anglais est la langue la plus choisie en langue vivante d’apprentissage scolaire à travers le monde. C’est aussi pour cela, en plus du « soft power » étatsunien qui répand ses productions de divertissement (au premier chef, les films et les séries) aux quatre coins de la planète, qu’un grand nombre de locuteurs comprennent a minima un anglais « globish » basique.

Traduire son site en anglais s’impose donc comme une évidence en termes de stratégie marketing, dès lors que vous voulez ouvrir votre entreprise à l’international et ainsi conquérir de nouveaux marchés. Encore faut-il bien connaître les enjeux de cette démarche de traduction de site, en maîtriser les implications techniques et savoir en mesurer les avantages. C’est là tout l’intérêt de cet article, qui vous explique en long et en large pourquoi et comment traduire son site en anglais.

 

 

1. Pourquoi traduire son site en anglais est une bonne idée

Traduire son site en anglais est une bonne idée, et s’impose même comme une évidence dès lors qu’il est question d’internationaliser une entreprise. En effet, rendre son site multilingue vous permet d’adresser votre message marketing à de nouvelles zones de chalandise que la barrière de la langue vous interdisait jusque-là.

L’apprentissage des langues étrangères a fait des progrès considérablement ces dernières décennies, les séjours linguistiques se sont banalisés, l’anglais est quasiment sur toutes les lèvres et – au moins dans sa version basique – dans les esprits de tous les consommateurs à travers le monde. C’est encore plus vrai avec le tournant digital des dernières années, rendu encore plus fort avec les confinements successifs liés à la crise sanitaire : les internautes ont changé leur manière de s’informer et de consommer, les ventes en ligne ont explosé en conséquence.

Pour tenir face à la menace d’hégémonie de grandes plateformes généralistes du commerce en ligne comme Amazon, il vous faut absolument proposer un site multilingue pour toucher de nouveaux prospects, et traduire son site en anglais est le meilleur moyen pour y parvenir. Vous voulez suivre la cadence ? Traduisez votre site en anglais !

Par ailleurs, comme on l’a dit en introduction, loin de se limiter à être une langue commerciale d’échange impersonnelle, l’anglais représente aussi la troisième langue maternelle la plus parlée au monde ! Et pas seulement en Angleterre et aux Etats-Unis, mais aussi en Inde (à la fois géant démographique et marché émergent en très forte croissance), dans la moitié sud de l’Afrique, au Canada et en Australie… Sans compter les nombreux créoles dérivés de l’anglais.

 

 

Or, toutes les études convergent aujourd’hui pour montrer qu’une écrasante majorité d’internautes ne consultent que des sites écrits dans leur langue maternelle, et que parmi ceux qui consultent de temps à autre des sites en langue étrangère, ils se rabattent toutefois sur un site dans leur langue maternelle dès lors qu’il s’agit d’effectuer un acte d’achat. On voit donc que quel que soit le niveau de maîtrise des langues étrangères, la langue maternelle continue de jouer un rôle de réassurance ô combien important au moment d’établir le premier contact avec un prospect à l’étranger.

Vous hésitez encore ? Faites un détour par la Google Search Console et par l’outil Google Analytics pour scruter en détail le trafic sur votre site. Vous verrez ainsi si vous avez du trafic venant de l’étranger et dans quelle proportion. Pensez à relever les différents pays anglophones bien positionnés en termes de trafic sur votre site, puis comparez les différentes versions de la langue anglaise qui sont parlées dans chacun de ses pays : en effet, l’anglais du Canada n’est pas celui de l’île de Man… Ce n’est pas anodin : avant de contacter votre prestataire de traduction, il sera utile de définir quel anglais vous souhaitez pour la traduction de votre site. Car même les deux versions de l’anglais les plus connues sont loin d’être identiques : on écrit « night » en anglais britannique, mais « nite » en anglais étatsunien. Soyez attentif : parler non seulement la langue, mais opter pour les mêmes choix linguistiques (avec la vision du monde conservatrice ou pragmatique qui les sous-tend), c’est le meilleur moyen de créer le début d’un sentiment de proximité entre votre entreprise et vos futurs prospects.

Pourquoi traduire son site en anglais est une bonne idée
source : unsplash

 

2. Confier la traduction de son site à l’agence de traduction professionnelle Traduc.com : un pari gagnant

Une fois prise la décision de traduire votre site en anglais, la question pratique qui se pose immédiatement est la suivante : à qui confier cette tâche primordiale pour la réussite de votre stratégie de communication vis-à-vis des prospects étrangers ?

L’essentiel est de frapper à la bonne porte, par exemple celle de l’agence professionnelle Traduc.com, en raison des plus-values importantes qu’elle procure à ses clients professionnels.

Tout d’abord, Traduc.com est une agence de traduction professionnelle d’envergure qui a une longue expérience de la traduction de sites internet. Ses équipes de traducteurs maîtrisent donc bien les différents types de fichiers constitutifs du contenu texte d’un site. Les linguistes professionnels de Traduc.com ont su prouver aussi leur habileté informatique, tant à travers la collaboration via des outils numériques de gestion d’équipe que par leur connaissance fine des logiciels de gestion de contenu. Traduc.com a donc résolument un pied dans la modernité, dans la mesure où cette agence respectée a compris très tôt l’importance capitale de traduire son site en anglais. Mais c’est une agence de traduction qui a su aussi garder les valeurs plus traditionnelles de recherche patiente, de veille documentaire et de formation en continu qui fait toute la qualité des traductions spécialisées (qualité essentielle dans la stratégie, inévitable aujourd’hui, du content marketing).

Ensuite, Traduc.com montre jusque dans les détails apparemment les plus insignifiants qu’elle comprend et anticipe les attentes de ses clients professionnels, souvent aussi occupés que pressés. Par exemple, les traducteurs de Traduc.com sont à même de livrer les traductions directement dans les fichiers. Et ce quel que soit le format de ces fichiers, qu’il s’agisse d’un tableau Excel, d’une présentation PowerPoint, d’un formulaire de sondage ou d’un format encore plus rare.

La livraison dans n’importe quel fichier, clé en main, prêt pour l’intégration immédiate : un détail ? Pas du tout ! Cela vous fait gagner un temps remarquable à plusieurs étapes de la traduction. Ainsi, le traducteur ne perd pas de précieux moments à identifier, télécharger, ouvrir, reformater, réenregistrer, renommer puis ré-envoyer de nombreuses pièces jointes dans des formats variés. C’est donc un temps qui ne vous sera pas facturé… Par ailleurs, vous n’avez pas non plus à opérer des dizaines de fois cette manipulation fastidieuse des pièces jointes. De surcroît, cette pratique de Traduc.com de la livraison directement dans vos fichiers permet de minimiser de manière conséquente le risque d’erreur de mise en page, puisque le fichier n’est ni déplacé ni reformaté lors de la traduction.

Enfin, Traduc.com est le prestataire idéal quand il s’agit de traduire son site en anglais, dans la mesure où pour tout projet conséquent, cette agence de traduction vous attribue un chef de projet dédié. Celui-ci agit sur deux fronts : à la fois la coordination du travail de traduction et la relation client. En effet, il a pour rôle de distribuer uniformément les consignes et les délais puis de veiller à la bonne marche du process de traduction et au rendu final dans les délais. Il s’appuie pour cette tâche sur ses capacités de management, d’optimisation des ressources et sur des outils numériques de gestion d’équipe.

Par ailleurs, ce chef de projet dédié est pour le client l’interlocuteur privilégié puisqu’il connaît tout le process de traduction du début à la fin. Il sera donc à même de vous renseigner sur l’avancement des travaux à toutes les étapes de la traduction. Un sacré gain en termes d’efficacité mais aussi de sérénité ! De l’art de savoir déléguer…

Agence de traduction
source : freepik

3. La plus-value « bonus » qu’on gagne à bien traduire son site en anglais : le gain en termes de SEO

Un site multilingue permet effectivement de faire d’une pierre deux coups. Comme on l’a vu précédemment, vous touchez des internautes qui n’auraient pas forcément lu votre site en français (soit parce qu’ils ne le parlent pas, soit parce qu’ils se tournent majoritairement vers des sites écrits dans leur langue maternelle).

Mais ce n’est pas tout : un site multilingue signifie aussi un référencement boosté ! C’est ici qu’interviennent les balises Hreflang, qui font que le moteur de recherche affiche un document web dans une langue spécifique selon la requête et la position géographique de l’internaute. Cela constitue autant de manières d’être crawlé par les robots d’indexation Google, autant de manières d’améliorer votre SEO.

Pour affiner encore votre référencement, pensez à étudier les mots clés les plus utilisés à l’étranger dans votre domaine d’activité : ce ne sont pas obligatoirement le pendant littéral de ceux utilisés en France.

Si vous vouliez allier traduction et référencement selon les mots clés les plus usités par la zone cible, vous pouvez confier votre site à traduire aux experts non seulement en langues, mais aussi en SEO de chez Traduc.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Ikigai : une chaîne YouTube dédiée aux étudiants du digital

Digital College lance sa chaîne de vidéos YouTube Ikigai. Elle est destinée aux étudiants pour leur apporter des connaissances et leur ouvrir de...

Publié le par Alexandra Patard
Webmarketing

Changement d’algorithme Facebook : quels impacts marketing ?

L’annonce des changements apportés à l’algorithme du fil d’actualité de Facebook a fait grand bruit chez tous les professionnels qui...

Publié le par Leo Chatillon