Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Comment adapter son site internet pour les malvoyants ?

La question d’adapter son site internet pour les malvoyants est cruciale. Cependant, seuls 10 % des sites français s’avèrent accessibles aux personnes souffrant de handicap...

Publié par Celine Albarracin

La question d’adapter son site internet pour les malvoyants est cruciale. Cependant, seuls 10 % des sites français s’avèrent accessibles aux personnes souffrant de handicap visuel. Pourtant, ils sont près de 1,7 million dans l’hexagone disposant d’appareils d’aide visuelle pour naviguer sur le web.

Pourquoi optimiser son site internet pour les malvoyants ? Comment améliorer l’accessibilité en suivant les recommandations du web ? On vous dit tout dans cet article !

Les raisons d’adapter son site internet aux malvoyants

Avant de vous expliquer comment optimiser votre site internet pour les malvoyants, voyons l’importance de l’accessibilité du web dans son ensemble !

Les raisons éthiques

La première raison est d’ordre éthique, bien entendu. En tant qu’entreprise, il est de votre responsabilité de fournir un accès égal à votre site aux personnes handicapées.

L’informatique et internet, sont devenus des éléments fondamentaux de la vie moderne. Pour avoir pleinement accès aux informations, aux ressources, à la culture et aux démarches administratives, il faut pouvoir accéder au web. Or, nous ne sommes pas tous égaux dans la façon de voir et comprendre les informations affichées. D’où l’importance de s’adapter à tous les types de visiteurs !

Les raisons légales

En France, il existe un décret sur l’accessibilité numérique. Certains acteurs du secteur public et privé ont l’obligation légale de rendre leur site internet accessible aux personnes malvoyantes, mais aussi aux handicapés de manière générale.

Cette obligation s’applique pour :

  • Les personnes morales de droit public.
  • Les personnes morales de droit privé ayant une mission de service public ou d’intérêt général.
  • Les entreprises de plus de 250 millions d’euros de chiffre d’affaires en France.

Votre entreprise n’est pas concernée par ce décret ? Rien ne dit que ce sera toujours le cas, alors mieux vaut anticiper.

L’optimisation du SEO

Les bonnes pratiques en matière d’accessibilité web coïncident avec celles du référencement, de la conception mobile friendly et de l’ergonomie.

Par exemple, l’ajout de texte alt aux images et de transcriptions aux vidéos sont des techniques performantes pour l’accessibilité, mais aussi pour le SEO.

Adapter son site internet aux malvoyants nécessite de l’organiser et de le structurer de façon logique, compréhensible et bien visible, à l’aide de catégories, d’en-têtes et de contenu. Cette organisation améliore également vos efforts de référencement.

L’amélioration de votre image de marque

En rendant votre site internet accessible aux personnes avec un handicap visuel, votre entreprise apparaîtra comme socialement responsable. Vous montrez que vous vous souciez des autres, et particulièrement de vos clients.

L’image de marque s’en trouvera améliorée auprès de l’ensemble de votre audience, ce qui peut se traduire par une augmentation des ventes.

L’accès à un nouveau marché

Environ 2.9 % de la population française présente une déficience visuelle. Pensez-vous que ces consommateurs achèteront sur un site internet non accessible et difficile à utiliser ? Une étude réalisée au Royaume-Uni a révélé qu’en 2019, 4 millions de personnes ont abandonné un e-commerce en raison de difficultés d’accessibilité. Résultat : une perte sèche de 17,1 milliards de livres sterling pour ces sites (près de 20 milliards d’euros).

Gardez à l’esprit que les internautes utilisant des appareils d’assistance ont aussi du pouvoir d’achat. En ciblant efficacement ce marché, vous pouvez augmenter votre chiffre d’affaires.

À lire aussi : Accessibilité : le guide complet pour améliorer votre site internet

8 conseils pour optimiser l’accessibilité de son site internet envers les malvoyants

Maintenant que vous comprenez mieux les raisons de rendre accessible votre site internet aux malvoyants, voyons ensemble comment faire !

1) Réduire le nombre de couleurs

Plus vous introduisez de couleurs sur votre site internet, plus il est difficile pour un malvoyant d’identifier rapidement le contenu et les liens principaux, surtout pour un daltonien.

Pour tout autre utilisateur, un nombre excessif de couleurs constitue une source de distraction et de confusion. Limitez-vous à 3 teintes maximum et évitez le vert et le rouge, pour faciliter la navigation des daltoniens.

2) Augmenter le contraste

Jouer sur les contrastes est important pour améliorer la lisibilité de vos contenus. Voici quelques bonnes pratiques à respecter :

  • Évitez d’utiliser des techniques JavaScript ou CSS empêchant le surlignage, car de nombreux malvoyants surlignent le texte afin d’augmenter le contraste.
  • Respectez les exigences des WCAG 2.0 AA : un rapport de contraste de 4,5 :1 pour le texte normal et de 3,1 pour les polices élevées ou le contenu en gras.
  • Pour les graphiques, ajoutez des textures ou des motifs pour augmenter la lisibilité et la différenciation entre les données.
  • Utilisez des fonds opaques, non transparents afin que la couleur s’adapte aux paramètres d’accessibilité du lecteur d’écran de l’internaute.

3) Activer l’ajustement manuel de la taille des polices

La taille des polices constitue l’un des problèmes d’accessibilité majeurs pour les personnes malvoyantes. Pour y répondre, offrez une option permettant à l’utilisateur de choisir manuellement la taille de la typographie. Cela peut être un curseur, une liste déroulante ou un bouton, comme sur le site Dialogue & Solidarité :

Site malvoyants taille police

Ceci dit, la taille par défaut de vos typographies doit être suffisamment grande à la base. Au moins une police 16.

Par ailleurs, privilégiez les fonts sans Serif, plus lisibles, comme Verdana, Arial, Helvetica ou Tahoma.

4) Utiliser des titres descriptifs pour chaque page

Il s’agit d’une autre bonne pratique pour adapter son site internet aux malvoyants ! En plus des balises qui décrivent le contenu des pages, les sites doivent toujours contenir des titres qui décrivent le sujet ou l’objectif de la page.

La raison ? Les lecteurs d’écran annoncent le titre de la page (l’élément « title » dans le balisage HTML) lors du premier chargement d’une page web. Les utilisateurs malvoyants peuvent ainsi récupérer les précieuses minutes qu’ils auraient passées à balayer une page pour déterminer le type de contenu qu’elle contient.

5) Optimiser les formulaires

Certains malvoyants se fient uniquement au clavier pour naviguer sur internet, pas aux souris (le curseur étant souvent difficile à identifier). Par exemple, ils utilisent le bouton “tab” pour avancer lorsqu’ils remplissent un formulaire de contact.

Pour rendre vos formulaires plus accessibles, vous pouvez :

  • Utiliser l’attribut « tabindex » pour indiquer l’ordre correct des champs à suivre.
  • Autoriser les raccourcis clavier.
  • Configurer les champs obligatoires.
  • Rassembler les champs similaires comme « nom » et « prénom ».
  • Créer une alerte visible et compréhensible en cas de mauvaise entrée.

Enfin, évitez d’utiliser un CAPTCHA pour valider les soumissions. Préférez la case à cocher qui est bien plus accessible aux personnes souffrant d’handicaps visuels.

Captcha sur site internet malvoyant

6) Décrire précisément les liens

Les personnes qui utilisent des lecteurs d’écran se servent d’un raccourci clavier pour énumérer tous les liens d’une page. Cela les aide à naviguer plus efficacement.

Comme cette liste de liens n’est pas entourée de texte, elle crée un état sans contexte. Il est donc impératif de remplir les descriptions de liens pour donner un sens en dehors du contexte. Une ancre « Cliquez ici » ne sera jamais efficace.

Voici l’exemple d’un lien avec une description qui permet de bien connaître le sujet vers lequel on clique :

Description de lien sur site malvoyant

7) Proposer un contenu alternatif

Les lecteurs d’écran ne peuvent lire que le texte et le code. Ainsi, pour permettre à l’internaute malvoyant d’accéder aux informations présentes dans les contenus visuels, vous devez utiliser du texte alt pour vos images, vidéos, animations et infographies.

Veillez à ce que ce descriptif soit bref et concis. N’incluez que les informations importantes. Vous pouvez utiliser l’attribut alt pour les descriptions brèves et la balise « Longdesc » pour les plus longues.

N’oubliez pas de mettre des points entre chaque lettre d’un sigle.

8) Réduire le nombre de publicités sur vos pages

La présence d’un trop grand nombre de publicités sur votre site web peut créer une mauvaise expérience utilisateur, d’autant plus pour les personnes qui souffrent de déficience visuelle. Il leur est parfois difficile de distinguer ce type de contenu du reste de votre page.

Pour les publicités visuelles, gardez à l’esprit les bonnes pratiques vues précédemment (les niveaux de contrastes, la description…) et pensez à placer le mot « publicité » au début du texte alt. De cette façon, les malvoyants comprendront qu’il s’agit d’une annonce et pourront décider s’ils veulent cliquer dessus ou pas.

4 outils pour adapter votre site internet aux malvoyants

Pour vérifier et optimiser l’accessibilité de votre site internet aux malvoyants, vous pouvez utiliser ces 4 outils :

1. Color Safe

Color Safe analyse les couleurs de fond, famille et taille de polices que vous avez choisies, pour vous fournir des suggestions de mise en conformité avec les normes AA et AAA.

Il s’assure que votre charte graphique reste cohérente avec votre image, tout en garantissant la lisibilité et l’accessibilité du contenu.

Color safe pour aider à faire son site malvoyant

2. Color Contrast Analyzer

L’extension Chrome Color Contrast Analyzer vous permet d’examiner toute page web, image ou PDF ouvert dans votre navigateur. L’outil identifie les éléments du contenu qui présentent des problèmes de contraste des couleurs.

Vous pouvez choisir de tester la conformité AA ou AAA sur tout ou partie de la page analysée.

3. NoCoffee

NoCoffee est une extension Firefox qui vous permet de visualiser votre site internet comme un malvoyant.

Vous pourrez mieux comprendre les difficultés rencontrées par les visiteurs avec une déficience visuelle, afin de prendre de meilleures décisions en termes de design.

Nocoffee

4. Wave

Wave est un outil d’évaluation développé par WebAIM, une organisation américaine à but non lucratif, qui développe des solutions d’accessibilité du web depuis 1999.

Wave examine un site web en direct pour fournir une liste détaillée d’erreurs, d’alertes et de corrections à apporter pour adapter son site internet aux malvoyants.

Par exemple, vous pourrez savoir si vos pages comportent des titres ou des liens vides, mais aussi si vous utilisez Flash ou des plugins inadaptés aux personnes avec un handicap visuel.

Notre astuce pour adapter votre site internet pour les malvoyants

C’est toujours mieux d’avoir un regard extérieur (sans mauvais jeu de mots) pour analyser l’accessibilité de son site internet. Si vous voulez que vos contenus soient inclusifs, vous pouvez faire appel à un webdesigner professionnel pour adapter votre site internet aux malvoyants.

Cette bonne pratique influencera positivement votre image, votre référencement naturel et vos ventes. Pourquoi ne pas le faire ? Postez une annonce dès maintenant sur Codeur.com pour recruter un développeur web freelance spécialisé !

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

La Boum de Benjamin se transforme en Free Party Facebook digne de Projet X

Mauvaise blague subie par un jeune de 14 ans installé dans les environs de Chamalières (Puy-de-Dome) qui a vu sa petite fête d’anniversaire, originellement prévue pour une...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Google Chrome 78 : si vous utilisez 42 onglets en parallèle, cette mise à jour est faite pour vous

Vous utilisez des dizaines d’onglets en parallèle sur Google Chrome ? La dernière mise à jour du navigateur est faite pour vous ! The post...

Publié le par Thomas Coeffe