Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Comment choisir un nom de domaine pour le SEO ?

Lors de la création d’un site internet, sélectionner un nom de domaine est une étape clé. Ce choix a un impact sur le marketing et le référencement de vos pages web par les...

Publié par Laura

Lors de la création d’un site internet, sélectionner un nom de domaine est une étape clé. Ce choix a un impact sur le marketing et le référencement de vos pages web par les moteurs de recherche comme Google.

Pour arriver en tête des résultats sur Google, un conseil : faites rédiger du contenu optimisé pour le SEO par des professionnels de la rédaction web. C’est la méthode la plus sûre pour atteindre la première page des résultats de recherche.

Voici toutes nos recommandations pour choisir un nom de domaine SEO friendly !

L’importance du nom de domaine selon Google

Les algorithmes des moteurs de recherche tiennent compte de centaines de facteurs. Les noms de domaine (ou NDD) ne figurent pas parmi les principaux critères de classement de Google, Bing ou Yahoo. Ils ont un effet limité sur le référencement naturel des pages web. Toutefois, Google préconise d’éviter les noms de domaine avec des fautes d’orthographe, des chiffres ou des tirets.

La longueur est un autre facteur déterminant pour créer un nom de domaine favorable au référencement naturel. Les moteurs de recherche privilégient les noms courts, ne dépassant pas 60 signes et 4 mots.

Soyez concis et supprimez les termes superflus dans le nom de domaine de votre site web.

Du point de vue marketing, les noms de domaines courts sont pertinents, car faciles à retenir par les utilisateurs d’internet. De plus, les adresses des pages web figurent en petits caractères dans les résultats des recherches Google, au-dessus de chaque balise titre. Les liens longs apparaissent coupés, notamment sur les écrans verticaux. Cela nuit à l’expérience de l’internaute.

Autre critère de qualité des noms de domaine optimisés pour le référencement naturel : une langue correspondant au pays des internautes ciblés. Si votre entreprise est basée à Paris et que sa clientèle vit en France, évitez les anglicismes. Les moteurs de recherche utilisent des critères linguistiques complexes. Formulez votre nom de domaine dans la langue de votre pays cible.

Plus généralement, les noms des sites doivent refléter l’ADN et l’activité des entreprises. Un nom de domaine optimisé SEO peut être instantanément lu, compris et mémorisé par l’internaute. Pour faire le bon choix, faites une liste de plusieurs noms de domaines et sélectionnez le meilleur grâce à la check-list ci-dessous.

Le nom de domaine bien référencé :

  • comprend entre 1 et 4 mots,
  • utilise la langue du pays cible,
  • ne comporte ni chiffres ni tirets,
  • s’écrit avec moins de 60 caractères,
  • fait allusion à l’activité de l’entreprise.

Intégrer le mot-clé principal dans le domaine pour optimiser le SEO

Certains noms de marques ou d’entreprises reflètent leur secteur d’activité. C’est le cas de Microsoft (abréviation de micro-computer software), de Facebook et de Redacteur.com. Ces sociétés trouvent facilement un nom de domaine SEO : il leur suffit de choisir une extension (comme .fr ou .com) puis de l’ajouter à leur nom !

Si vous faites partie des entreprises au nom descriptif, utilisez-le tel quel dans votre nom de domaine.

Les tirets sont à bannir pour séparer les termes des noms de domaine sur internet. La tendance actuelle est aux noms sans espaces, pour les expressions avec plusieurs mots. Les entreprises comme Air France (Airfrance.fr) misent sur des noms de domaine sans tirets. Ce choix facilite la lecture des liens par les utilisateurs des sites internet. De plus, il rend les URL plus rapides à écrire dans la barre d’adresse des navigateurs web.

La majorité des entreprises possèdent des noms abstraits, qui n’illustrent pas leur activité. Parmi elles, citons Apple et bien sûr Google. Ces géants de la tech étant déjà identifiés par les internautes, ils utilisent leurs noms de sociétés comme noms de domaine. Si votre entreprise n’est pas encore célèbre, nous vous déconseillons de faire de même !

Pour réussir votre stratégie de référencement naturel et de marketing, glissez dans votre nom de domaine des mots-clés liés à votre activité.

Si le nom de votre entreprise est Bob, un NDD comme “Bob.fr” ou “Bob.net” est trop vague. Ajoutez-lui un mot-clé rappelant votre activité, que ce soit la couture (Bobcouture.fr), le conseil (Bobconseil.fr) ou la mécanique (Autobob.fr).

En glissant un ou plusieurs mots-clés dans votre nom de domaine SEO, vous avez plus de chances d’apparaître en premier parmi les résultats des recherches sur Google. Autre avantage : vous aidez les utilisateurs des moteurs de recherche à savoir qui vous êtes. Ainsi, les internautes cliquant sur votre lien sont véritablement intéressés. Vous gagnez du trafic qualifié avec chaque mot-clé !

Quel que soit le nom de domaine que vous choisissez pour votre SEO, faites-y figurer le nom de votre entreprise. Les NDD comme “Meilleurs-conseils.fr” ou “Réparation-pas-chère.com” nuisent à votre marketing. Ces EMD (exact match domain) étaient jadis en vogue sur le web, car ils amélioraient le référencement naturel des sites en enchaînant les mots-clés.

Aujourd’hui, les noms de domaine EMD n’ont plus un impact positif sur le SEO. Les moteurs de recherche analysent une multitude de critères en plus des mots-clés, et valorisent surtout le contenu pertinent. Quant aux internautes, ils se méfient des noms de domaine impersonnels. Préférez un nom de domaine original, avec un ou deux mots-clés.

L’importance de l’extension de domaine pour le SEO

Les noms de domaine se terminent par un point suivi de lettres comme fr, com, net ou org. C’est l’extension, également appelée domaine de premier niveau, ou top-level domain (TLD) en anglais. Le choix de ce suffixe est important pour votre marketing et votre stratégie SEO. Voyons quel est l’impact de votre extension sur votre référencement naturel par les moteurs de recherche.

Il existe plusieurs types ni de TLD. Les principaux sont :

  • les extensions nationales,
  • et les domaines génériques.

Les extensions nationales permettent d’identifier l’origine des sites web. Ces TLD appartiennent à un pays, comme la France (.fr) ou la Belgique (.be). Les extensions peuvent aussi correspondre à un groupe de pays, comme l’Union européenne (.eu). Il existe enfin sur internet des top-level domains pour des régions comme l’Alsace (.alsace) ou la Martinique (.mq).

Les domaines génériques ne désignent pas des pays mais des secteurs d’activité. Il existe plus de 1 500 extensions de ce type, et de nouvelles apparaissent chaque année. Tous pays confondus, plus de la moitié des sites internet se terminent par l’extension .com. Les TLD génériques les plus utilisés en France et dans le monde sont :

  • .com (“commercial”) pour les entreprises commerciales,
  • .org (“organization”) pour les associations et les institutions,
  • .net (“network”) pour les entreprises fournissant des services liés à internet.

En théorie, les extensions des noms de domaine ne font pas partie des critères de classement de Google. Le moteur de recherche ne valorise pas certains suffixes, et ne pénalise jamais une page à cause de son TLD. L’impact de votre extension sur votre référencement naturel est indirect.

La mission des moteurs de recherche est d’offrir aux utilisateurs les meilleurs résultats. Pour cela, Google ou Bing doivent détecter les contenus pertinents. Leurs critères de classement visent à évaluer la cohérence des sites internet. Plus les extensions reflètent le contenu des pages web, plus leurs liens sont mis en avant par les moteurs de recherche.

Les noms de domaine SEO se terminent par des TLD qui reflètent le contenu des sites web. Concrètement, vous devez donc éviter les extensions induisant les utilisateurs en erreur. Par exemple, si votre entreprise cible les internautes de plusieurs pays différents de la France, oubliez l’extension .fr. Préférez-lui un top-level domain générique comme .com.

L’ancienneté du nom de domaine

Lorsque vous créez un site internet, vous construisez un nouveau nom de domaine. Il vous faut réserver ce NDD auprès d’un organisme. Les gestionnaires des noms de domaines varient d’une extension à l’autre.

L’Afnic gère les extensions en .fr pour la France, tandis que l’Icann s’occupe des noms se terminant par .com dans tous les pays.

Autre possibilité : racheter puis réserver un nom de domaine existant. Ce rachat est possible si le nom de votre site internet est déjà pris, mais que son propriétaire accepte de vous le céder !

Pour savoir si votre nom de domaine SEO est réservé, effectuez une recherche dans la base de données WHOIS.

En matière de référencement naturel, les nouvelles pages web partent de zéro. L’indexation de vos liens par les moteurs de recherche peut nécessiter plusieurs jours, durant lesquels leur classement est insatisfaisant. C’est d’autant plus vrai pour les secteurs d’activité les plus compétitifs, où les sites internet de vos concurrents sont optimisés pour le référencement.

Lorsque vous réservez un ancien nom de domaine, vous pouvez profiter d’un meilleur référencement naturel dès la mise en ligne des pages web. L’ancienneté joue en faveur de vos liens et les aide à apparaître sur la première page des résultats de recherche. À condition de publier du contenu pertinent, qui demeure la clé d’un SEO solide !

Attention : lorsque vous réservez un ancien nom de domaine, celui-ci possède un historique vis-à-vis de Google. Dans le passé, le moteur de recherche a pu pénaliser des pages de ce site web après les avoir ciblées comme du spam. Il détecte quotidiennement des milliards de pages au contenu douteux ! Plus votre nom de domaine est ancien, plus il risque d’avoir un passif auprès des moteurs de recherche. La réservation de nom de domaine expiré est une technique SEO à part entière, mais il faut être capable de bien s’en servir. C’est pourquoi, si vous ne disposez pas des compétences techniques, nous vous conseillons plutôt de partir sur un nom de domaine vierge de tout passif SEO.

Les noms de domaine fichés par Google souffrent d’un mauvais référencement naturel, surtout s’ils ont reçu plusieurs rappels à l’ordre. Leurs liens sont supprimés des bases de données, ou rétrogradés par rapport aux autres sites web. Ils risquent d’apparaître en dernière page des résultats de recherche. Autant dire qu’ils deviennent invisibles pour les internautes.

Pour savoir si votre nom de domaine est associé à des contenus de type spam, rendez-vous dans la Google Search Console. Vous y trouverez un historique des rapports envoyés par le moteur de recherche à l’ancien propriétaire du nom de domaine. Opérez les changements demandés, puis demandez à Google le réexamen de vos pages. Précisez-lui que vous venez de réserver ce NDD, et que vous n’êtes pas l’auteur de l’ancien site web.

Notre astuce pour choisir un nom de domaine SEO

Le choix d’un nom de domaine pour votre SEO est une tâche complexe. De nombreux critères entrent en ligne de compte ! Votre NDD doit allier clarté et concision afin de séduire les internautes sur les moteurs de recherche.

Et si vous vous faisiez accompagner pour optimiser votre référencement naturel ? Rendez-vous sur notre plateforme de rédaction pour trouver votre rédacteur web SEO spécialisé dans votre secteur d’activité. Ce professionnel du web rédige du contenu sur mesure, à publier sur votre futur site internet !

L’article Comment choisir un nom de domaine pour le SEO  ? est apparu en premier sur Redacteur.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

8 plugins WordPress pour mettre en page vos articles

Vous êtes-vous déjà perdu dans un article au point de ne plus savoir quel était le point de départ du sujet  ? De nombreux blogs sont...

Publié le par Morgane Ponton
Webmarketing

Pour Noël, une tablette au pied du sapin ! ! !

Chargé de satisfaire de nombreuses listes de cadeaux, le père noël déposera sans doute de nombreuses tablettes au pied des sapins cette année. C'est en tout cas ce que se disent...

Publié le par Team WebActus