Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Qu’est-ce qu’un CMS : Content Management System ?

Véritable révolution dans l’histoire du Web, les CMS (Content Management System) ont révolutionné la manière de créer un site internet. Désormais, le plus difficile est de rédiger...

Publié par Thomas

Véritable révolution dans l’histoire du Web, les CMS (Content Management System) ont révolutionné la manière de créer un site internet.

Désormais, le plus difficile est de rédiger du contenu pertinent pour remplir vos pages avec des informations utiles et améliorer votre référencement. Pour obtenir des textes de qualité, vous pouvez faire appel à un rédacteur web sur notre plateforme.

Qu’est-ce qu’un CMS ? Quels sont les différents systèmes de gestion de contenu du marché ? Comment choisir le logiciel adapté à vos besoins ? On vous éclaire dans cet article !

Comment fonctionnait le web avant les CMS  ?

Les systèmes de gestion de contenu n’ont pas toujours existé. Avant, dans ce que nous appelions le Web 1.0 au début des années 90, les premiers sites Web ont commencé à apparaître sous la forme de pages statiques. Les développeurs devaient construire les pages à partir de fichiers texte HTML, ensuite transférés à l’aide d’un programme FTP dans le répertoire d’un serveur.

En 1993, le navigateur Mosaic a commencé à prendre en charge les images, tandis que l’introduction de Server Side Includes (SSI) a permis de séparer les zones d’un site Internet : en-tête, contenu principal et pied de page.

L’étape suivante consistait donc à créer des sites web interactifs et dynamiques…

Pourquoi a-t-on inventé le CMS  ?

La construction, le téléchargement et la maintenance d’un site Web avec images, éléments interactifs et textes deviennent complexes et chronophages. Le codage en HTML pur et dur s’avère limitant…

Le moment était donc venu de créer une solution permettant d’automatiser et de rationaliser ces processus : c’est là qu’est né le CMS (Content Management System) !

Les premiers systèmes de gestion de contenus s’appuyaient sur les langages Hypertext Preprocessor (PHP), Active Server Pages (ASP) et Java Server Pages (JSP). Ces scripts ont facilité la création de pages web générées de manière dynamique. À partir de là, les bases étaient plantées pour l’avènement des CMS naissants : le FileNet d’IBM en tête !

Il faudra attendre les années 2000 pour voir apparaître les Content Management System que nous connaissons actuellement : Drupal (2001), WordPress (2003, Joomla (2005), Prestashop (2008)…

Les fonctionnalités essentielles d’un bon CMS

Les fonctionnalités indispensables d’un CMS dépendant de vos objectifs et du type de site Web dont vous avez besoin. Néanmoins, de manière générale, un CMS doit comprendre :

  • Un éditeur de contenu visuel et HTML ;
  • Un design personnalisable (en drag & drop, c’est un plus !) ;
  • Un design responsive et mobile-friendly ;
  • Des options pour le référencement naturel ;
  • Un magasin d’extensions et plugins pour ajouter aisément des fonctionnalités au site Web ;
  • Une gestion étendue des accès utilisateurs (notamment si vous travaillez avec un webmaster et/ou des rédacteurs) ;
  • Des mises à jour régulières, notamment pour corriger les failles et garantir la sécurité du site ;
  • Des capacités d’interopérabilité pour le synchroniser avec vos autres outils marketing ou techniques ;
  • Un suivi analytique de vos principaux indicateurs ;
  • Des options multilingues (surtout si votre clientèle est internationale).

Les principaux usages d’un CMS

S’il est possible de simplement créer un blog avec un CMS, il est surtout utilisé par les professionnels ayant besoin d’une présence digitale forte. Ces systèmes de management de contenu s’adressent aussi aux entreprises qui veulent vendre en ligne, tout en s’affranchissant du code.

CMS pour site vitrine

Difficile de prospecter et de rassurer ses potentiels clients sans avoir de site internet. Les entreprises qui veulent réaliser rapidement un site vitrine, proposant des contenus utiles à leurs leads et à leur clientèle peuvent compter sur un logiciel CMS.

Ce dernier leur permet d’obtenir une visibilité digitale de qualité, où afficher leurs prestations, faciliter la prise de contact (via un formulaire) et gérer leur image d’expert en publiant des articles de blog.

CMS pour site e-commerce

Pour celles et ceux pressés de vendre en ligne, le CMS offre un moyen simple et rapide de créer un site marchand. Grâce aux différentes solutions du marché, il devient facile de proposer des produits et des biens numériques via une boutique.

Les principaux CMS existants rationnalisent les processus indispensables à un site e-commerce : catalogue produits, panier d’achat, intégration des paiements en ligne (via différentes méthodes), gestion des stocks, prise en charge de la livraison…

Les différents modèles de CMS

Tous les CMS ont pour objectif de vous aider à construire un site Web, sans connaissance en code. Cependant, ils divergent dans leurs technologies, fonctionnalités et flexibilité.

CMS open-source

Open Source signifie “source ouverte”, c’est-à-dire que le code source sur lequel le CMS repose est disponible gratuitement. Il vous suffit de télécharger les fichiers d’installation et de les transférer sur votre serveur pour obtenir les bases de votre site Web. Les CMS open-source offrent généralement un back office intuitif, où personnaliser vos pages.

Des bibliothèques de thèmes et de plugins sont disponibles (dont beaucoup sont gratuits également) pour créer un site Internet cohérent avec votre image de marque et vos objectifs.

Néanmoins, il est important de maîtriser ce processus d’installation et d’avoir quelques connaissances en développement Web pour tirer pleinement profit de ce type de Content Management System.

Les avantages d’un CMS open-source

Un CMS open-source dispose de plusieurs atouts :

  • Le prix : comme il est disponible gratuitement, vous n’avez que le nom de domaine et l’hébergement à payer.
  • Les extensions ou plugins : vous ajoutez facilement de nombreuses fonctionnalités à votre site Web.
  • L’interopérabilité : vous pouvez connecter vos autres logiciels marketing pour créer des flux de travail efficace.
  • Le multi-utilisateur : vous pouvez gérer les niveaux d’accès de vos partenaires et rédacteurs pour travailler à plusieurs sur votre site.
  • La communauté : en cas de question ou besoin d’aide, vous pouvez vous appuyer sur les autres utilisateurs via des forums dédiés.

Exemples de CMS open-source

Les 3 CMS open-source les plus connus du marché sont WordPress (63.3 % des parts de marché), Joomla (2.7 %) et PrestaShop (1.1 %). Nous vous les présentons en détails par la suite…

CMS propriétaires

Un CMS propriétaire est un système de gestion de contenu proposé par une entreprise éditrice, contre un abonnement mensuel. Il est plus « clé-en-main » qu’un CMS open-source. Aucune installation n’est requise, après votre inscription, vous accédez directement à l’interface d’administration.

Généralement, vous disposez d’une bibliothèque de templates restreinte avec des possibilités de personnalisation limitée. Toutes comme pour les fonctionnalités… Le niveau de flexibilité est souvent lié au forfait choisi.

Les avantages d’un CMS propriétaire

Puisqu’un CMS propriétaire est un service en ligne payant, cela offre certains atouts :

  • Un niveau de sécurité supérieur : la stabilité de la base de données et la maintenance technique sont réalisées par les équipes internes du CMS.
  • Un site Web en quelques clics : en vous affranchissant de l’installation et d’un haut niveau de personnalisation, vous obtenez un site professionnel en peu de temps.
  • Aucune mise à jour : avec un CMS open-source, vous êtes obligé de réaliser des mises à jour régulières de thèmes et de plugins. Avec un système propriétaire, tout se fait automatiquement.
  • Un support technique : vous payez un service, vous avez donc droit à une assistance. Si vous rencontrez des difficultés techniques, des conseillers sont présents pour vous accompagner.

Exemples de CMS propriétaires

Les 3 principaux CMS propriétaires sont Shopify (6.5 % de parts de marché), Wix (2.9 %) et Squarespace (2.7 %).

Comment choisir le CMS adapté à vos besoins  ?

Pour choisir le CMS qui vous convient, voici les 5 principaux facteurs à analyser :

1. Votre objectif

Est-ce que vous souhaitez améliorer votre référencement naturel, bénéficier simplement d’une carte de visite digitale ou générer des ventes en ligne ?

Certains CMS répondent à un besoin particulier : par exemple, WooCommerce, Shopify et Magento s’adressent surtout aux e-commerces, tandis que Wix ou Squarespace sont dédiés aux entrepreneurs qui veulent simplement afficher leurs prestations en ligne.

2. L’évolutivité

Vous avez des objectifs de croissance ? Privilégiez un système de gestion de contenu qui peut faire évoluer votre site Web facilement. Autrement dit : choisissez un CMS qui propose une boutique d’extensions (comme WordPress, Joomla ou PrestaShop).

3. L’assistance

Si vous avez un webmaster, ce facteur est peu essentiel. Par contre, si vous voulez créer, développer et maintenir vous-même votre site web, mieux vaut choisir un CMS offrant une assistance technique fiable (Wix, Squarespace, Shopify) ou une communauté engagée qui s’entraide (Joomla, WordPress, PrestaShop).

4. La personnalisation

Pour un blog personnel, inutile de personnaliser à l’extrême l’interface. Par contre, pour l’image d’une entreprise, il est recommandé d’avoir un site Internet reprenant votre univers graphique. D’autant plus lorsqu’une marque est reconnue : les visiteurs doivent immédiatement l’identifier, dès la page d’accueil.

5. L’intégration avec d’autres logiciels

Vous utilisez un outil d’emailing, une plateforme de marketing automation, un CRM ou tout autre logiciel marketing ? Veillez à ce qu’il puisse se synchroniser avec le Content Management System sélectionné.

Les 3 meilleurs CMS pour créer un site vitrine

Pour créer un site vitrine assez facilement, il existe 3 CMS qui combinent flexibilité, simplicité et personnalisation. Chacun d’entre eux dispose d’avantages et de limites.

1. WordPress

Logiciel CMS le plus populaire au monde, WordPress fonctionne en open-source : cela signifie que son installation et son téléchargement sont gratuits. D’ailleurs, la majorité de ses plug-ins sont aussi disponibles gratuitement ou en version freemium.

Facile à utiliser, entièrement personnalisable, la plateforme s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux professionnels. WordPress n’offre pas de support technique mais dispose d’une forte communauté d’utilisateurs prêts à vous aider en cas de questions ou de problèmes.

Son puissant éditeur de textes permet à vos rédacteurs de mettre en page des articles de manière très professionnelle, tout en les rendant SEO-friendly. Vous pouvez même gérer, en quelques clics, les accès utilisateurs pour paramétrer les droits spécifiques pour vos rédacteurs et rédactrices freelances.

2. Wix

CMS propriétaire, Wix se configure directement en ligne. La plateforme propose un forfait mensuel qui vous permet de créer très rapidement votre site Web. Il vous suffit de vous inscrire, de choisir un nom de domaine et vous accédez à votre back-office.

Des thèmes en partie personnalisables vous sont proposés. Vous pouvez ajouter les couleurs de votre charte graphique, choisir votre police et intégrer votre logo. Tout s’effectue à l’aide du glisser-déposer.

Il ne vous reste plus qu’à rédiger le contenu de vos pages et à éventuellement ajouter un blog pour publier des articles.

La simplicité de Wix est également un défaut. En effet, la plateforme ne dispose pas de fonctionnalités avancées pour construire un site vitrine 100 % personnalisé. Niveau référencement, là encore, les options proposées restent limitées et peuvent pénaliser votre visibilité dans les moteurs de recherche.

Wix s’adresse surtout aux professionnels qui veulent rapidement créer une vitrine digitale, sans objectif d’acquisition de leads ou de visibilité dans les SERP.

3. Joomla

Principal concurrent de WordPress, Joomla repose également sur un modèle open-source. Son téléchargement et son installation restent gratuits, tout comme la plupart de ses extensions.

Si WordPress l’emporte sur le domaine de l’intuitivité, Joomla s’avère plus sécurisé. Il permet aussi de mettre en œuvre des projets plus complexes. Parfaitement adapté aux entreprises internationales, ce système de management de contenu offre des options natives pour le multilingue.

Par ailleurs, vous pouvez définir plusieurs templates différents pour un même site Web. Vous vous adaptez ainsi aux différences cultures des pays visés, par exemple.

Les 3 meilleurs CMS pour créer un site e-commerce

À la recherche d’une solution pour un projet e-commerce ? Voici les 3 CMS les plus efficaces pour créer une boutique en ligne adaptée à vos besoins.

1. PrestaShop

CMS open-source uniquement dédié à la vente en ligne, PrestaShop est le système de gestion de contenu parfait pour créer votre e-commerce. L’installation est gratuite, mais de nombreuses extensions s’avèrent payantes.

Cependant, même sans les plugins, vous disposez de toutes les fonctionnalités nécessaires pour vendre en ligne : fiches produit, système de paiement, options de livraison, gestion des stocks…

Vous bénéficiez même d’une section blog pour publier des articles qui accompagneront les potentiels clients durant leurs achats, tout en favorisant le référencement naturel !

Pour mettre en place un e-commerce avec PrestaShop, mieux vaut savoir se servir d’un FTP et avoir quelques connaissances en PHP, HTML et CSS. D’autant plus pour obtenir une boutique 100 % adaptée à vos besoins.

Ce CMS étant gratuit, vous ne disposez pas de support technique. Cependant, la communauté PrestaShop étant très impliquée, vous trouverez un forum où poser toutes vos questions.

2. Shopify

Solution clé-en-main, Shopify s’adresse aux débutants qui veulent lancer leur boutique en ligne en quelques clics. Inutile d’avoir des connaissances techniques pour créer votre e-commerce via cette plateforme propriétaire.

Plusieurs abonnements mensuels sont proposés, répondant à différents besoins en terme de volume de vente. Une fois inscrit, vous pouvez démarrer la configuration de votre site marchand.

À partir d’un template pré-défini, vous personnalisez votre boutique via le glisser-déposer. Vous aurez également le choix entre plusieurs méthodes de paiement et d’expédition à proposer à vos clients.

En cas de question ou problème, une assistance technique est à votre disposition.

3. WooCommerce

WooCommerce est un plugin qui s’intègre sur votre site WordPress pour le transformer en boutique en ligne.

Une fois installée, cette extension ajoute toutes les fonctionnalités indispensables à votre e-commerce : des pages boutique, un panier, les méthodes de paiement les plus utilisées dans le monde (virement bancaire, PayPal et Stripe), un système de configuration des taxes, la gestion des frais et méthodes d’expédition par zones, etc.

Si vous avez déjà un site Web qui tourne sous WordPress, c’est le plugin à installer pour le transformer en e-commerce !

Le CMS le plus polyvalent : WordPress

Vous avez peu de temps pour choisir votre CMS ? WordPress est certainement ce qu’il vous faut. Avec ce système de gestion de contenu, vous pouvez TOUT faire : du simple blog personnel à un e-commerce aux centaines de fiches produit (avec ou sans blog).

Avec son catalogue de 9 000 thèmes et de 55 000 plugins, difficile de ne pas trouver votre bonheur. Il existe forcément un template comprenant toutes les options recherchées, ainsi que des extensions pour annexer des fonctionnalités répondant à vos objectifs.

Par ailleurs, l’évolutivité de WordPress n’est plus à démontrer. En sélectionnant ce CMS, vous n’aurez pas à migrer vers une autre solution en cas de croissance ou de nouveaux besoins. WordPress évolue aisément d’un blog à un site vitrine, puis d’un site vitrine à un e-commerce !

Comment installer un CMS pour créer son site  ?

Que vous choisissiez WordPress, Joomla, Magento, Drupal, WooCommerce ou encore PrestaShop, il existe 3 manières de l’installer :

La méthode manuelle

Vous maîtrisez le panneau de contrôle de votre hébergement, ainsi que l’utilisation d’un FTP ? La méthode manuelle consiste à télécharger les fichiers du CMS directement sur votre serveur.

Vous devrez ensuite vous rendre sur l’adresse d’administration du site internet (elle diffère en fonction du CMS sélectionné) pour compléter la démarche en entrant les informations de connexion à la base de données.

Via son hébergeur

Certains prestataires d’hébergement vous accompagnent dans l’installation du CMS. Il vous suffit de choisir votre système de gestion de contenu et de cliquer sur « installer ». C’est rapide et simple. L’hébergeur continue ensuite de vous guider, pas à pas, dans la connexion à la base de données.

Cette méthode « en un clic » s’adresse aux débutants. Cependant, attention, chaque solution d’hébergement intègre les CMS de son choix. Vérifiez bien que le vôtre est pris en charge.

Grâce à un développeur web

Vous voulez partir sur les meilleures bases ? Confiez l’installation de votre CMS à un développeur web. Vous bénéficiez d’un site internet correctement configuré sur votre serveur, relier à la bonne base de données, et prêt à être utilisé !

Il peut même agir sur tout l’aspect sécurité en nettoyant l’installation de fichiers parfois source de failles (comme les fichiers de configuration ou ceux contenant des informations exploitables par les hackers).

Comment ajouter facilement du contenu dans son CMS  ?

Que ce soit pour le référencement ou l’expérience utilisateur, votre site Web doit être riche en contenus pertinents ! L’objectif est d’aider les visiteurs à comprendre les spécificités de vos produits et services, les conditions de vente, mais aussi de les guider dans leur processus d’achat.

Les contenus que vous pouvez ajouter à votre CMS sont les suivants :

  • Les pages ou fiches produit : idéalement, rédigez une page par produit, service ou offre.
  • Une page « Qui sommes-nous ? » présentant l’histoire de votre entreprise, ainsi que votre équipe.
  • Les pages légales : la politique de confidentialité, les conditions générales de vente, les mentions légales, les conditions de livraison…
  • Une page avec vos valeurs, vos engagements, votre soutien à des associations ou causes humanitaires…
  • Des articles de blog reprenant des conseils, tendances et actualités phares dans votre secteur d’activité.
  • Des livres blancs pour prouver votre expertise et générer des prospects.
  • Des guides d’achat pour aider les visiteurs à choisir le service ou le produit adaptés à leurs besoins.

Enrichir son site Web en articles, pages et fiches produit demande du temps et du savoir-faire. Vous pouvez confier cette mission à un rédacteur web ayant des compétences SEO via notre plateforme de rédaction. Vous obtiendrez des contenus de qualité, qui plairont autant à vos visiteurs qu’à Google !

Quels sont les principaux rôles pour les utilisateurs d’un CMS  ?

L’un des principaux atouts d’un Content Management System est de vous permettre d’attribuer des rôles aux utilisateurs. Lorsque vous travaillez avec une équipe de rédacteur ou un webmaster, vous gérez parfaitement les accès de chacun pour garantir la sécurité de votre site Web.

Si ceux-ci diffèrent d’une plateforme à l’autre, nous retrouvons généralement les rôles suivants :

  • Administrateur : accède à toutes les fonctionnalités du site Web.
  • Éditeur : peut publier, modifier et gérer tous les contenus (textes et médias) uploadés dans le CMS.
  • Auteur : peut publier, modifier et gérer ses propres contenus (articles, pages, médias…).
  • Contributeur : peut rédiger des articles ou pages, mais ne peut pas les publier.

Quel est le coût d’un CMS  ?

Le coût d’un CMS va dépendre du modèle choisi. Pour un logiciel open-source, tel que WordPress, Joomla, Drupal ou PrestaShop, la licence est gratuite. Vous devrez tout de même vous acquitter d’un nom de domaine (environ 12 € / an) et d’un hébergement (entre 5 et 50 € par mois pour les TPE/PME).

Pour un CMS propriétaire comme Wix, Squarespace ou Shopify, vous devez vous acquitter d’un abonnement mensuel compris entre 6.60 € et 384 € par mois. Dans le cadre d’un e-commerce, une commission est parfois prélevée sur vos ventes. Si l’hébergement est inclus, toutes les offres ne comprennent pas un nom de domaine personnalisé.

Notre astuce pour bien utiliser un CMS

Pour une visibilité permanente dans les moteurs de recherche, pensez aux contenus ! Mettez à jour vos pages puis animez un blog, où vous prodiguez des conseils pertinents pour vos clients et prospects. En plus de favoriser votre SEO, cela améliore votre image d’expert.

Faites-vous accompagner par un rédacteur dans la création de contenus : postez dès maintenant une annonce sur notre plateforme de rédaction, Redacteur.com !

L’article Qu’est-ce qu’un CMS : Content Management System  ? est apparu en premier sur Redacteur.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Vishing : tout savoir sur cette nouvelle arnaque par téléphone

Vous connaissiez le phishing ? Faites désormais attention au vishing. Cette nouvelle méthode d’hameçonnage par téléphone fait de plus en plus de victimes.

Publié le par Florian Auffret
Webmarketing

Réseaux sociaux : comment corriger ses erreurs stratégiques ?

La pertinence du contenu est un facteur indispensable pour attirer, maintenir et fidéliser vos abonnés sur les réseaux sociaux. Votre stratégie...

Publié le par Celine Albarracin